skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

La Plantation D'une Haie De Cèdres

Comment planter une haie de cèdres

La plantation d’une haie de cèdres est certainement l’une des méthodes les plus efficaces pour créer de l’intimité dans la cour. Elle permet également de cacher la vue sur la cour du voisin ou tout simplement ajouter de la verdure à son aménagement. Quelle que soit la raison, il est important de bien faire la plantation si vous voulez avoir un beau résultat.

Fertilisation

Engrais feuillus et conifèresDois-je ajouter de l’engrais? Pour l’année de plantation, abstenez-vous! Il faut plutôt lui laisser le temps de s’enraciner. Le printemps suivant la plantation, appliquez un engrais granulaire. Par contre, il est important que vous cessiez l’application quand arrive la mi-juillet. Si vous le faites, votre haie de cèdres produira de nouvelles pousses qui, étant trop fragiles, ne survivront pas au froid de l’hiver.

Passez nous voir en magasin et nous vous proposerons notre engrais feuillus et conifères Passion Jardins. Au printemps, vous pouvez plutôt opter pour un peu de compost au pied des arbustes comme un compost marin par exemple! Le compost leur fournira des minéraux nécessaires à leur croissance.

Sinon, la plupart des cèdres n’ont pas besoin de protection pour l’hiver. Il est recommandé de tailler votre haie au moins une fois par année, entre la mi-juin et la fin septembre. Taillez-la des deux côtés afin qu’elle ne s’élargisse pas trop.

Est-ce le bon moment?

Dans les faits, il est possible de planter les cèdres dès que le sol est dégelé toutefois nous vous recommandons de le faire tôt au printemps ou encore à l’automne. Les hautes températures de l’été rendent l’arrosage plus difficile et les chances de faire souffrir votre haie de cèdres, qui est encore toute jeune, sont plus élevées.

Vous êtes prêts!
  • Arrosez abondamment vos cèdres en pot avant la plantation, ceux en motte doivent être humides.
  • Creusez une tranchée de 18 pouces de large sur 12 pouces de profond.
  • Ameublissez le fond de la tranchée avec un pic si le sol est compacté.
  • Faites un mélange de terre, compost et de mousse de tourbe à parts égales ou achetez un mélange à plantation et ajouter de la mycorhize pour faciliter l’enracinement.
  • Placez 2 à 3 pouces de terreau au fond de la tranchée.
  • Placez les plants dans la tranchée en prenant garde de ne pas briser la motte.
  • Assurez-vous que le collet des cèdres, la jonction des racines et du tronc, arrive au niveau du bord de la tranchée.
  • Remplissez la fosse en tassant légèrement la terre autour des mottes pour enlever les poches d’air.
  • Recouvrez le tout d’un paillis de 3 pouces d’épais.
  • Arrosez abondamment en jet douche.
  • Par la suite, arroser au besoin, surtout par temps sec.
  • À l’automne arroser abondamment pour éviter la déshydratation en hiver.

Distance de plantation

Cèdres cultivés

Distance de plantation de cèdres cultivés

Cèdres sauvageons

Distance de plantation de cèdres sauvageons
Quand tailler? Où tailler?

Les premières années suivant la plantation, les cèdres ne seront taillés que sur les côtés, en conservant la base plus large que le haut. Il faut attendre que la nouvelle pousse soit bien sortie. La période idéale pour la taille se situe donc entre le 24 juin et la mi-septembre, tout dépendant des régions. La nouvelle pousse sur un cèdre est de couleur vert pâle, et c’est dans cette partie que l’on doit tailler. Il faut retirer le tiers de la nouvelle pousse. Pour ne pas perdre le contrôle de votre haie, il faut la tailler chaque année. On doit tailler au maximum la moitié de la nouvelle pousse.

Il ne faut surtout pas oublier que la forme que vous donnerez à votre haie est TRÈS IMPORTANTE! En effet, il faut s’assurer qu’elle recevra toute la luminosité nécessaire. Il faut lui donner une forme conique, plus large à la base et étroite à la cime. Il faut également tailler la cime de la haie en pointes, et non pas à l’horizontale. Si le dessus forme un plateau, le poids de la neige risquerait de l’endommager.

Source: dujardindansmavie.com

La Plantation D'un Arbre

Comment planter un arbre

La plantation d’un arbre apporte plusieurs avantages! Il ajoute de l’ombre et/ou de l’intimité à votre cour et il offre un abri et de la nourriture pour certains animaux tout en favorisant notre bien-être mental. Il s’agit surtout d’un geste simple que nous pouvons tous accomplir pour améliorer l’environnement. En effet, les arbres rendent l’air plus respirable et vous peuvent même réduire la pollution par le bruit. Leur système racinaire aide également à prévenir l’érosion du sol, ce qui aide à son tour à prévenir la pollution de l’eau.

Saviez-vous que les arbres fournissent de l’ombre en été, réduisant les coûts de climatisation même que les conifères isolent les maisons en hiver, réduisant les coûts de chauffage?

La plantation d’un arbre est relativement simple. Comme il y sera pour un bon moment, assurez-vous de bien le faire en suivant nos conseils.

Planter un arbre, ça ce planifie!

Choisissez un arbre à votre climat et le type de votre sol. Renseignez-vous sur sa zone de rusticité et la vôtre. Chaque espèce (ou essence) a une tolérance différente aux gelées tardives du printemps et précoces de l’automne, aux inondations ou à la sécheresse.

Préparez-vous

Les arbres cultivés en pots peuvent être plantés en tout temps entre le printemps et l’automne pourvu que le sol ne soit pas gelé. Protégez les arbres pendant leur transport et laissez-les dans une zone ombragée jusqu’à ce qu’ils soient plantés.

Si la plantation est effectuée en sol argileux et compact avec un drainage insuffisant, prévoir le remplacement du sol existant lourd par une bonne terre de plantation ou avec un compost briseur de glaise. Une plantation en monticule comme celui du lanceur de base-ball (rehaussement du sol) favorise un meilleur drainage et une oxygénation au niveau des racines.

Plantez!

Dans un sol normal

  1. Creusez un trou 2 fois plus large et 1 1/2 fois plus profond que le pot.

Dans un sol argileux: mal drainé

  1. Creusez un trou 2 fois plus large, mais de la même profondeur que le pot. Il est recommandé de laisser plusieurs pouces de la motte ou du pot hors-sol et de recouvrir de terre, de façon à former une élévation semblable au monticule du lanceur sur un terrain de base-ball. Plus la plante est grosse, comme un arbre par exemple, plus la motte doit être surélevée pour faciliter l’écoulement de l’eau. Cette disposition assure un meilleur drainage et minimise le problème d’asphyxie des racines encouru par un surplus d’eau.

Plantation d'un arbre

Dans tout type de sol

  1. Si votre arbre est en panier de broche, couper les liens qui retiennent le jute au tronc et couper le haut du panier, ouvrir l’emballage de jute et l’étendre dans le trou
  2. Si votre plante est en pot de plastique ou de fibre, retirez soigneusement la motte du pot sans la défaire. Si la motte est formée de racines très serrées, défaites délicatement ces racines et étalez-les au fond du trou.
  3. Appliquer le supplément de croissance MYKE Arbre et Arbuste en respectant la dose et recommandation sur le contenant. Assurez-vous que le produit soit en contact avec les racines.
  4. Ajustez la hauteur de la motte pour que le collet (la jonction du tronc et des racines) soit au même niveau que le sol environnant.Plantation d'un arbre
  5. Remplissez le trou avec le terreau transplanteur mêlé à la terre de la fosse. Tassez la terre afin d’éviter les poches d’air et un assèchement subséquent.
  6. Si votre arbre est haut, fixez un tuteur bien ancré dans le sol non manié, du côté des vents dominants. La sellette doit être large et flexible afin de ne pas blesser l’arbre. Retirer le tuteur après 1an, 2 ans au plus tard.
  7. Formez une cuvette de 10 cm (4po.) de haut et d’un diamètre égal à celui de la fosse pour qu’elle recueille l’eau. La cuvette doit être détruite l’automne suivant la plantation.
  8. Étendez 5 cm (2 po.) de paillis organique tel que paillis de cèdre ou de pruche sur le sol autour du tronc. Il réduira l’évaporation, contrôlera la température du sol et aidera à prévenir la pousse des mauvaises herbes.
  9. Arrosez copieusement pour remplir la cuvette et laissez pénétrer l’eau.

Arrosage

La première année après la plantation est critique pour la survie de vos plantes. Elles doivent se reconstruire un nouveau système radiculaire qui s’adaptera au nouveau sol environnant, alors soyez vigilant. Il n’existe aucune recette miracle pour l’arrosage. Le secret réside dans l’observation et la vigilance. Faites preuve de bon sens. Les plantes nécessitent moins d’eau quand il fait frais et plus, quand la température est chaude.

Dans un sol argileux : un copieux arrosage en profondeur tous les 7 jours durant la saison chaude est préférable à plusieurs arrosages répétitifs et peu abondants. Quand le temps est plus frais, un arrosage aux 10 jours devrait être suffisant.

Dans un sol normal : grattez le sol sur 2 à 5 cm (1 à 2 po.) de profondeur, si la terre est sèche, alors arrosez pour 10 minutes au boyau (environ 2 fois par semaine) Il est préférable d’arroser tôt le matin car l’arrosage du feuillage en plein soleil ou le soir favorise le développement de taches foliaires et de maladies. Utilisez un jet moyen, car un jet trop puissant rend le sol compact et imperméable.

Fertilisation

Les années suivant la plantation, fertilisez au printemps avec un engrais granulaire de type 12-6-12 et l’automne avec un 10-0-15 ou un engrais naturel 4-2-9.

Protection hivernale

Une protection pourrait être nécessaire en vue de la saison hivernale, mais en général les arbres n’en ont pas besoin.  Parlez-en avec un de nos conseillers en centre-jardin qui saura vous guider selon l’essence d’arbre choisie!

Une protection du tronc contre les rongeurs est recommandée pour tous les fruitiers et arbres à sève sucrée. Il s’agit en fait de spirales en plastique perforées qui empêcheront les rongeurs de grignoter l’écorce des arbres durant l’hiver. Comme la neige s’accumule, pensez à faire monter la spirale assez haut!

Pépinière Villeneuve garantit la qualité de ses végétaux.

  • Les arbres et arbustes (incluant rosiers et grimpants) de zone 4 et moins sont garantis 5 ans aux conditions décrites ci-dessous.
  • Les vivaces, les conifères et les végétaux dont la zone de rusticité est de 5 ou plus, tel que les rosiers hybrides, les arbustes à feuillage persistant, etc. sont garantis jusqu’au 31 octobre de l’année de l’achat.
  • Les plantes acidophiles de zone 4 et moins et celles avec lesquelles on ne peut utiliser le MYKE® sont garanties jusqu’au 31 octobre de l’année de l’achat.

Source: arbrescanada.ca

Jardiner à L'ombre C'est Possible

Jardiner à l’ombre c’est possible!

Jardiner à l’ombre demande un peu plus de planification. En effet, il est un peu plus difficile d’y réaliser un aménagement, mais pas impossible!

Le manque de soleil n’est pas le seul problème, comme celle-ci est généralement créée par la présence de gros arbres, les racines de ceux-ci le sont également. C’est ce qu’on appelle la ‘compétition racinaire’. En effet comme ces racines absorbent beaucoup d’eau, mais également beaucoup de minéraux, il n’en reste plus beaucoup pour les végétaux autour. Cette compétition est appelée ‘ombre sèche’.

Alors, quoi faire? Contrairement à ce que vous pouvez penser, il y a un vaste choix de plantes qui s’y plaisent. Lors de la plantation, vous pouvez également couper les racines modérément grosses ou petites. Vous aurez probablement besoin d’un sécateur ou d’une petite scie. Si vous tombez sur de grosses racines, il serait préférable de légèrement modifier vos plans.

Pour plus d’explications sur la technique de plantation, le jardinier Larry Hodgson a écrit un très bon article à ce sujet également.

Voici ci-dessous une liste de végétaux que nous vous suggérons.

Asarum canadense (Gingembre sauvage) - vivaces
Asarum canadense (Gingembre sauvage)
Bergenia - vivaces
Bergenia
Convallaria majalis (Muguet) - vivaces
Convallaria majalis (Muguet)
Dicentra spectabilis (Coeur saignant) - vivaces
Dicentra spectabilis (Coeur saignant)
Epimedium rubrum (Epimède) - vivaces
Epimedium rubrum (Epimède)
Vinca (Pervenche) - vivaces
Vinca (Pervenche)
Polystichum (Fougere de Noel) - vivaces
Polystichum (Fougere de Noel)
Campanula (Campanule) - vivaces
Campanula (Campanule)

Comment planter les vivaces l’automne

Si vous avez repoussé l’aménagement d’une nouvelle plate-bande ou la plantation de quelques arbustes au printemps dernier, vous disposez de près de six semaines avant le premier gel sévère pour le faire.

Dans plusieurs régions, vous pourrez procéder jusqu’en octobre, parfois même jusqu’au début de novembre. Profitez-en pour venir dénicher quelques perles rares parmi nos spéciaux de fin de saison en magasin. L’automne le sol est réchauffé et la pluie est généralement plus abondante. Ces conditions favorisent la croissance des racines.

Secrets d’une plantation automnale

  • Creusez un trou aussi profond et trois fois plus large que la motte racinaire. Amendez le sol si vous le jugez nécessaire. Si des racines font le tour de la motte, détachez-les délicatement et dirigez-les vers l’extérieur.
  • Déposez la plante au centre du trou, puis ajoutez la quantité requise de mycorhize pour assurer une meilleure reprise.
  • Comblez le trou de terre, tassez doucement et arrosez abondamment.
  • Appliquez ensuite une couche de 5 à 10 cm de paillis, comme du compost, des feuilles déchiquetées ou du bois raméal. Le paillis préserve la chaleur du sol, ce qui prolonge la durée de l’enracinement.
  • Arrosez au besoin jusqu’aux gelées de manière à maintenir l’humidité du sol, sans jamais le détremper, jusqu’à la toute fin de la saison de croissance.

Besoin de suggestions?

Alchemilla (Alchémille) - vivace

Alchemilla (Alchémille)

Astilbe - vivaces

Astilbe

Bergenia - vivaces

Bergenia

Hemerocallis (Hemerocalle) - vivaces

Hemerocallis (Hemerocalle)

Hosta - vivaces

Hosta

Lillium (Lys) - vivaces

Lillium (Lys)

Leucanthemum (Marguerite) - vivaces

Leucanthemum (Marguerite)

Phlox - vivaces

Phlox

Dianthus (Oeillet) - vivaces

Dianthus (Oeillet)

Papaver oriantal (Pavot d'Oriant) - vivaces

Papaver oriantal (Pavot d'Oriant)

Paeonia (Pivoine) - vivaces

Paeonia (Pivoine)

La théorie du Sandwich

Sais-tu à quel point la qualité de la terre est importante à la pousse des légumes et des végétaux? Dans les faits, la terre est la nourriture des plantes. Comme pour toi, sans nourriture les plantes ne peuvent survivent. Aujourd’hui, parlons de l’importance d’avoir une terre riche pour la plantation.

L’exemple d’un sandwich

Utilisons l’image d’un bon sandwich pour comprendre. La terre à jardin, c’est comme le pain. C’est très bon, ça aide à tenir le sandwich, mais si on ne mange que du pain notre sandwich assez ennuyant et nous serons loin d’être rassasié! Il manque quelque chose. Le compost/fumier c’est comme le jambon ou le poulet.  En ajoutant quelque chose au pain, ça commence à ressembler un peu plus à un BON sandwich. Ensuite, nous avons l’engrais. On peut la comparer à la laitue ou aux autres garnitures que l’on met avec la viande. De la laitue…ce n’est pas dramatique de ne pas en avoir, mais c’est toujours meilleur avec! Pour l’engrais c’est pareil. Plus tu ajoutes d’éléments à ton sandwich, plus il sera appétissant. Pareil avec ton sol.

Quand n’est-il de la sauce? Si tu n’ajoute pas de mayonnaise ou de moutarde, ton sandwich risque de manquer de goût et d’être sec. On peut comparer les condiments avec la mousse de tourbe, surtout si c’est pour des plantations en pot. Elle est nécessaire afin d’avoir un bon mélange homogène. En pot, la terre a tendance à devenir sèche plus rapidement, il faut donc ajouter beaucoup de choses pour empêcher ça.

À la Pépinière Villeneuve, nous avons plusieurs sacs de terre qui sont des sandwichs en eux-mêmes, mes préférés sont:terreau-potager-urbain-contenant-legume-fines-herbes-fr-large

  • Le mélange PLANTATION: Mélange de terre, compost marin et mousse de tourbe, idéal pour les plates-bandes.
  • Le TERREAU POUR CONTENANT : Mélange de terre, fumier, mousse de tourbe, perlite et autres agents mouillants qui gardent la terre légère tout en gardant l’humidité, pour tout ce qui est pot pour l’extérieur.
  • Le terreau POTAGER URBAIN: conçut pour la culture des légumes en contenant puisqu’il contient plus de compost. C’est bien connu, les plants de tomates sont des grands gourmands!

En espérant que cela va t’aider à avoir de belles plantes en santé.

Catherine Villeneuve

Le Mois De Mars, Mois Du Renouveau

Le mois de mars, c’est le mois du renouveau.

Au mois de mars, nos plantes d’intérieur se réveillent et il est temps de les rempoter. C’est aussi, avec le mois d’avril, l’un des deux gros mois pour les semis: annuelles, légumes, vivaces. La plupart des plantes d’intérieur sont originaires des régions tropicales et subtropicales. Connaître leurs besoins particuliers pour mieux y répondre représente donc la clé du succès.

La fréquence

Habituellement, un jeune plant doit être rempoté plus souvent qu’un vieux plant, soit tous les ans ou tous les deux ans, s’il s’agit d’un plant qui croit lentement. Un signe qui ne trompe pas est la présence d’une couche blanche sur les parois du pot causée par l’accumulation de sels minéraux. Ils sont apportés à la plante par l’eau d’arrosage et les engrais.

Les grosses plantes, empotées dans de gros pots, profitent pour leur part d’une masse de terreau importante. On peut donc retarder les rempotages aux deux ans, trois ans ou même plus. On doit toutefois faire un surfaçage annuel, en enlevant le terreau en surface et le remplacer. Inutile de choisir un trop grand pot car la petite masse de racines sera
incapable d’absorber un grand apport d’eau. Elle risque même de pourrir s’il y a un excès d’arrosage. Augmentez le diamètre du pot de 2 cm à la fois pour les plantes dans des pots de 15 cm et moins, et de 4 cm pour les autres.

 Quel pot choisir pour ma plante ?

Est-il préférable d’opter pour un pot de terre cuite ou de plastique? Le pot de terre cuite est utilisé pour sa paroi poreuse favorisant l’aération de la terre. Elle y sèche trois fois plus rapidement que dans un pot de plastique. Les plantes de milieux secs comme les cactus, les plantes grasses, les fougères et les bégonias s’y plaisent bien. Le pot de plastique, lui, offre les avantages d’être plus économique, plus léger et plus facile à nettoyer.

Avant de rempoter notre plante, il est conseillé de faire tremper les pots de terre cuite n’ayant jamais servi dans l’eau de 8 à 12 heures avant de les utiliser. Pour les pots usagés, il est préférable de les laisser tremper quelques minutes dans l’eau chaude avec un peu d’eau de javel et de les nettoyer. Les pots de plastique peuvent être nettoyés simplement avec de l’eau savonneuse.

Voici les étapes à suivre :

  • Commencez par enlever la plante de sont ancien pot. Frappez légèrement le pot pour dégager le terreau des parois, puis tirer délicatement la plante en la tenant par la base. Une fois fait, faire une inspection des racines, si certaines font le tour du pot, sont noircies ou sèches, taillez-les. Puis, avec vos doigts, faites tomber une bonne partie de l’ancien terreau en le passant entre les racines. Assurez-vous surtout d’enlever le terreau en surface: c’est là où les toxines s’accumulent.
  • Anciennement on recommandait l’ajout de 2 cm de graviers ou quelques tessons de pots cassés dans le fond du pot. On s’est aperçu que c’était inutile et parfois même néfaste. Couvrez plutôt le trou de drainage avec une petite section de moustiquaire pour empêcher que le terreau ne sorte du pot quand vous arroserez. Humidifiez le terreau à l’avance pour qu’il se manipule facilement.
  • Mettez votre terreau (*voir terreau recommandé) dans le fond du pot pour que la motte soit au bon niveau, soit placée à 1 ou 2 cm en dessous du rebord. Centrez la motte dans le pot et ajoutez du terreau tout autour, en s’assurant de pousser le terreau à travers les racines. Tassez le mélange, sans pour autant le compacter. Arrosez abondamment. Ne commencer à fertiliser qu’un mois après le rempotage.

Type de terreau à utiliser.

Un terreau de qualité contient une bonne proportion de matière organique et un bon pourcentage de matières inertes comme le sable, la vermiculite ou la perlite, auxquelles on ajoute de la chaux horticole lorsque le taux d’acidité doit être ajusté. La matière organique assure une bonne rétention de l’eau et des éléments nutritifs alors que les matières inertes améliorent le drainage. Certains terreaux contiennent des engrais à dissolution lente qui libèrent leurs principes actifs sur une période de trois ou quatre mois.

Trucs & astuces

Neutralisez le calcaire de l’eau en ajoutant quelques gouttes de vinaigre à l’eau d’arrosage. Autre recommandation : la terre de surface ayant tendance à se tasser et d’étouffer les racines, n’hésitez pas à griffer régulièrement et délicatement la surface de la terre.

Article par Denis Bernard, horticulteur

Back To Top
×Close search
Rechercher