skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

Vers Blancs Dans La Pelouse

L’application des nématodes

Les nématodes sont des micro-organismes vivants, efficaces pour lutter contre les différentes espèces de vers blancs dans le gazon. Les nématodes sont bénéfiques et inoffensifs pour les humains, les plantes, les animaux domestiques et ils sont 100% naturels.

La température du sol et le stade de développement du ravageur déterminent la période optimale d’application des nématodes. Si vous ne faites qu’une seule application, la meilleure période est de la mi-août à la fin septembre. À cette période, les larves de vers sont à leur 1er stade, elles sont petites et plus vulnérables.

Si la température est favorable, une 2e application peut être faite de la mi-mai au début fin juin, mais à cette période les larves ont déjà atteint leur 3e stade, donc beaucoup plus grosses et résistantes.

Calendrier ver blanc

La lutte aux vers blancs

Avec la mise à jour du code de gestion des pesticides, les solutions pour contrôler les vers blancs sont réduites. Depuis mars 2019, les produits contenant de l’imidaclopride sont interdits au Québec (usage et vente). Vous et les professionnels de l’entretien des pelouses ne pouvez donc plus appliquer de Merit cette année.

Une solution naturelle et abordable s’offre à vous: les nématodes. Qu’est-ce que les nématodes ? Ce sont des vers microscopiques qui parasitent les vers blancs. Ils pénètrent à l’intérieur des larves, causent sa mort et se reproduisent à l’intérieur de celle-ci. Des milliers de nouveaux nématodes en ressortent à la recherche de nouvelles larves. On observe ainsi un effet boule de neige puisque le cycle est rapide (dizaine de jours par cycle). Pour obtenir un bon contrôle, certaines conditions doivent être respectées.

Les nématodes peuvent contrôler les stades larvaires de plusieurs autres insectes (pyrales et vers gris), autant dans la pelouse que dans le potager et les plates-bandes.

Marche à suivre

L’utilisation de nématodes est approuvée pour l’agriculture biologique.

  • Lorsque les populations de vers blanc sont très importantes, jusqu’à 3 applications peuvent être nécessaires pour contrôler les vers blancs dans votre pelouse. Néanmoins, la meilleure période pour les appliquer est à la fin du mois de juillet début août. Un traitement réalisé sur de jeunes larves est beaucoup plus efficace.Un traitement à cette période permet à la population de nématode de se multiplier dans le sol en complétant plusieurs cycles d’infection de larves de vers blanc. Il est recommandé de réappliquer les nématodes au début de l’automne (septembre) et au printemps lorsque les populations de vers blanc sont très importantes.Conserver les nématodes au réfrigérateur jusqu’à l’utilisation. Puisque ce sont des organismes vivants, une date d’expiration est inscrite sur l’emballage.
  • La température du sol doit se situer entre 12° et 28°C.
  • Arroser la pelouse avant l’application et immédiatement après (sauf si appliqué sous la pluie !).
  • Pulvériser les nématodes sur la pelouse en fin de journée.
  • Conserver la pelouse humide pendant 7 jours après l’application. L’humidité du sol permettra aux nématodes de se déplacer et de parasiter les vers blancs. Le maintien d’une hauteur de coupe plus élevé permettra de réduire vos besoins en eau pour maintenir votre sol humide.

Méthode d’application

Éponge avec des nématodesLes nématodes sont vendus dans une éponge. Conserver l’emballage au réfrigérateur (entre 4° et 12°C) jusqu’à l’utilisation. Récemment, des développements technologiques dans le stockage ont conduit à des marques qui ne nécessitent pas de réfrigération et qui sont alors placées dans les rayons avec les autres produits de contrôle des insectes nuisibles. À la maison, aucune réfrigération n’est nécessaire pour ces nouvelles variétés, mais il faut les conserver à l’abri du soleil. Vous aurez besoin d’un pulvérisateur pour l’étape ultime. Vous pouvez utiliser un pulvérisateur que vous avez déjà à la maison ou préférablement vous utiliserez celui conçu à cet effet.

Il est important de s’assurer que le pulvérisateur ne possède pas de filtre, ce qui empêcherait la diffusion homogène des nématodes sur votre terrain. Suivre les instructions pour l’application.

Pour un maximum d’efficacité, il faut trois périodes d’application :
Tôt au printemps, au milieu de l’été et le début de l’automne

Mettez toutes les chances de votre côté

Il est très important de faire un traitement durant l’été, à la fin de juillet début août pour réduire efficacement les populations de vers blancs. Répétez le traitement en septembre et au printemps quand les infestations sont plus importantes. L’efficacité dépend du moment d’application et des conditions d’application. Pour réduire la consommation d’eau, attendez une période de pluie. Quand toutes les meilleures conditions sont réunies, l’efficacité peut atteindre 80-90%. Malgré tout, la lutte aux vers blancs doit être réalisée chaque année puisque de nouveaux œufs seront pondus et que l’adulte est très mobile.

Source: http://www.bioprotec.ca/nematodes

Le Scarabée Japonais

Le scarabée japonais

Le scarabée japonais est bien présent! De plus en plus de clients sollicitent notre aide en observant ses dommages. Depuis quelques années, on assiste, dans plusieurs régions du Québec, à une véritable invasion du scarabée japo­nais (Popilia japonica). Cette espèce originaire de l’est de l’Asie a été introduite accidentellement aux États-Unis. Des populations de scarabées japonais se trouvent aujourd’hui dans plusieurs provinces de l’est du Canada, dont l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard.

Comment le reconnaitre?

On reconnaît ce coléoptère à ses brillantes couleurs métalliques. Habituellement, la tête et le thorax sont verts, et les élytres bruns cuivrés. Cinq petites touffes de poils blancs ornent chaque côté de l’abdomen. L’insecte atteint 12 mm de long.

La larve blanchâtre a la tête brune et porte trois paires de pattes. Au repos, elle adopte une forme en « U » caractéristique des larves de scarabées et mesure jusqu’à 3,2 cm de long. Au Québec, on trouve beaucoup d’espèces de scarabées. Le scarabée japonais possède cinq amas de poils blancs situés de chaque côté de son abdomen, ce qui le différencie des autres espèces de scarabées.

Cycle biologique

Cet insecte complète son cycle vital en une année. Le scarabée japonais passe l’hiver au stade larvaire dans un trou de 15 à 30 cm de profondeur dans le sol. Les adultes émergent en juin et juillet. Sa durée de vie est de 30 à 45 jours, période au cours de laquelle l’accouplement a lieu. La femelle pond ses œufs directement dans le sol. Du mois d’août jusqu’au mois d’octobre, les larves se trouvent près de la surface du sol où elles se nourrissent activement des racines de certaines graminées. Avant l’arrivée de l’hiver, les larves se réfugient dans les couches plus profondes du sol, jusqu’à 30cm sous la surface. Au printemps suivant, elles remontent vers la surface pour se nourrir encore. Vers la fin de mai et au début de juin, elles commencent alors leur transformation en adultes pour ensuite émerger du sol entre la fin juin et le début juillet.

Un insecte TRÈS vorace!

Les scarabées aiment le temps chaud. Ils se mettent à voler lorsque la température atteint les 21 °C, et se nourrissent principalement par les belles journées d’été lorsque la température varie de 21 à 35 °C. Il se nourrit de près de 300 espèces végétales différentes! Parmi ses plantes préférées, mentionnons les cerisiers, framboisiers, pommiers, pommetiers, pruniers, rosiers, tilleuls, vignes et weigelas. Cet insecte s’attaque d’abord aux pétales des fleurs ainsi qu’aux feuilles tendres qu’il dévore parfois entièrement. Par la suite, il cause des dommages aux feuilles plus coriaces. Il mange les tissus compris entre les nervures, donnant ainsi un aspect squelettique au feuillage.

Comment les éliminer?

Les scarabées japonais peuvent devenir très nombreux. Il est préférable de les éliminer en les noyant dans une eau légèrement savonneuse.  Faites la cueillette très tôt le matin, lorsque les scarabées sont encore couverts de rosée et moins aptes au vol. Vous pouvez également utiliser un aspirateur d’atelier pour déloger ces insectes.

Enfin, on peut réduire l’infestation en installant un piège à phéromones spécialement conçu pour capturer les scarabées japonais. Il est très important d’installer le piège loin des plantes attaquées. Ce piège aura pour effet d’attirer l’insecte et ainsi de le piéger!

Renseignez-vous aussi sur les nématodes qui peuvent permettre de régler des problèmes d’infestation. Les nématodes sont des petits vers microscopiques qui parasitent les larves de scarabées. Ils se présentent dans une éponge qu’on doit mettre dans un pulvérisateur et qu’on branche ensuite à un tuyau d’arrosage. On peut les appliquer de la mi-août à la mi-septembre, lorsque la température du sol est supérieure à 14 °C. Il est également souhaitable de répéter le traitement au printemps suivant, de la mi-mai à la fin de mai.

Sources
mffp.gouv.qc.ca
m.espacepourlavie.ca
journaldemontreal.com

Semis de dormance

Le meilleur moment pour semer du gazon est idéalement au printemps (début mai à mi-juin) et l’automne (début août à mi-septembre). Pour toutes sortes de raison, vous avez peut-être manqué de temps ! Ne vous inquiétez pas. Avoir une pelouse dense et fournie, sans effort,  au tout début du printemps, c’est toujours possible…MÊME EN AUTOMNE ! L’humidité du sol à ce moment de l’année favorise l’établissement des semences et favorise la germination de la pelouse au printemps. C’est ce qu’on appelle un semis de dormance.

Conditions nécessaires au semis de dormance

Terreau Viva pelouseMême si les semis de dormance sont encore possibles, il faut tout de même avoir les bonnes conditions réunies. Un semis fait trop tôt, lorsque les températures sont élevées, risquerait de germer avant l’hiver, et malheureusement celui-ci ne serait pas assez fort pour survivre aux froids de l’hiver. Un semis effectué trop tard, par exemple sur un sol gelé, est plus sujet à être emporté par l’érosion lors de pluies hivernales ou lors de la fonte des neiges.

  • Il est fortement déconseillé de faire de semis de dormance si le sol est gelé ou en pente
  • La température du sol doit être d’au moins 10°C
  • La température extérieure la nuit doit se situer  entre -2°C et 0°C pendant au moins 5 jours consécutifs

Dates approximatives pour le semis de dormance

  • Montréal, Rive-Nord, Rive-Sud : vers le 5 novembre
  • Nord et Est-du-Québec : vers le 20 octobre

*Attention* Ces dates sont approximatives. Nous vous suggérons de bien suivre les prévisions météorologiques pour vraiment choisir la meilleure période.

Méthode

Pour une pelouse à rendre plus dense ou  sur un sol nu.

  • Tondre votre pelouse existante, s’il y a lieu, aussi court que possible
  • Ajouter 1,25cm d’un bon mélange de terre et de compost, comme le Viva pelouse
  • Semer selon le taux de semis recommandé sur le sac de semences
  • Patientez jusqu’au printemps!

Comment Contrôler La Digitaire Dans La Pelouse

La digitaire

Vous avez entendu parler de la digitaire, cette mauvaise herbe souvent récalcitrante? Cette plante a une apparence banale en début de saison, puisqu’elle ressemble à s’y méprendre à votre gazon. Toutefois, elle se transforme au cours de l’été pour monter en graines au mois d’août et adopter une couleur mauve pourpre. Si vous ne prenez pas les précautions nécessaires, elle peut facilement envahir votre terrain et vous en débarrasser sera alors plus long et ardu.

Alors, quoi faire pour éliminer la digitaire?

D’abord, sachez que la digitaire est une graminée, au même titre que votre gazon. L’utilisation d’un produit de contrôle des mauvaises herbes n’aura donc aucun effet sur elle. L’éliminer à l’aide d’un produit détruirait par le fait même votre gazon sain. Vous devez donc lui faire la vie dure et éviter de lui fournir un environnement propice à sa prolifération.

Le secret : la détection et l’entretien

D’abord, lorsque vous voyez que la digitaire monte en graines vers le mois d’août, assurez-vous de ramasser les résidus de pelouse lors de la tonte. Vous éviterez ainsi de disperser les graines qui sont à la source de la reproduction de la plante. À l’automne et au printemps, procédez à une bonne aération du sol, remettez du terreau de qualité sur les plaques dégarnies et dispersez de la semence sur les zones. La digitaire aime les endroits dégarnis sur votre pelouse et c’est ainsi qu’elle s’implante. Évitez de lui faire de la place en vous assurant de réparer les endroits endommagés.

En résumé, ne dispersez pas ses graines, dès l’automne, réparez les plaques où il y a absence de gazon et continuez l’opération au printemps.

Prévenez la digitaire au printemps!

On peut prévenir la digitaire au printemps pour qu’elle ne pose pas problème durant l’été. L’application en prélevée d’un inhibiteur des graines de mauvaises herbes, comme le gluten de maïs, au début du printemps, contribuera à empêcher la germination des graines.
La digitaire doit son nom aux longues tiges en forme de doigts qui poussent dans toutes les directions à partir d’une racine centrale. Elle peut devenir rapidement un problème sérieux durant l’été, car elle prolifère vigoureusement par temps chaud et sec. Avant de mourir à l’automne, un seul plant peut produire des milliers de graines, qui seront prêtes à germer le printemps suivant.

Tondez à la hauteur appropriée

Vous pouvez décourager la digitaire en tondant à la hauteur appropriée selon votre type de gazon. Une tonte plus haute, obtenue habituellement en réglant la tondeuse à l’un des deux orifices supérieurs, permet au gazon de faire de l’ombre sur le sol, contribuant ainsi à empêcher la germination des graines de digitaire. Une pelouse bien dense contient rarement beaucoup de digitaire.

Prévention de la digitaireArrosez la pelouse en profondeur

Les mauvaises herbes sont mieux adaptées aux conditions de croissance difficiles que la plupart des graminées de la pelouse. Les arrosages légers et peu fréquents ne feront qu’affaiblir les racines du gazon tout en permettant à la digitaire de proliférer et d’envahir la pelouse. Arrosez donc la pelouse en profondeur et moins fréquemment. Lorsque vous arrosez, mouillez le sol à une profondeur de 10 à 15 cm (4-6 po). Cela correspond habituellement à 125 à 250 mm (½-1 po) de pluie.

 

Sources:
www.weedmanquebec.com
www.fafard.ca

Gluten De Maïs

Le gluten de maïs

Gluten de maisLe gluten de maïs, une solution naturelle aux problèmes de mauvaises herbes!

Il est difficile de nos jours de se débarrasser des mauvaises herbes sur notre pelouse. La nouvelle législation sur les herbicides entrés en vigueur depuis quelques années nous prive maintenant de bon nombre de produits qui nous aidaient à éliminer les mauvaises herbes. Les solutions naturelles sont donc les seules façons de les contrôler, à moins d’avoir le temps et la patience de les éliminer à la main.

Le gluten de maïs est donc une méthode simple et pratique qui vous fera sauver du temps. Cette protéine du maïs est concassée, réduite en poudre et granulée pour en faciliter l’application à l’aide de votre épandeur à engrais. Ce produit a deux avantages : il empêche la germination des semences de mauvaises herbes et il est riche en azote et fait donc verdir votre gazon et lui donne de la vigueur.

Le gluten de maïs ne tue pas les mauvaises herbes existantes. Seules les semences non germées seront affectées. N’épandez pas ce produit si vous comptez semer du gazon, car rien ne poussera. Le gluten ne fait pas la différence entre une semence de mauvaise herbe et une semence de gazon. Nous vous recommandons donc d’attendre de 4 à 6 semaines avant de faire des semis à l’endroit où vous avez épandu le gluten.

Le meilleur temps pour en faire l’épandage est au printemps entre la mi-avril et la mi-mai, ainsi qu’à l’automne, fin août-septembre.

Taux d’application

9 kg par 85 m2 (19,8 lb par 915 pi2).

Période d’application

Appliquer le produit sur un gazon établi deux fois par année, c’est-à-dire une fois au début du printemps (avant la mi-mai) et une fois à la fin de l’été ou au début de l’automne (fin août ou début septembre).

Appliquer lorsque le sol est humide et lorsque l’on prévoit de la pluie dans les 2 jours suivants l’application. S’il ne pleut pas dans les 2 jours suivants l’application, il faut arroser. Une humidité excessive au moment de l’application peut réduire l’efficacité du produit.

Important

Les mauvaises herbes déjà établies ne seront pas inhibées au moment de l’application. Ne pas appliquer ce produit suivant l’application de graines de pelouse parce qu’il peut inhiber la germination des graines. Appliquer après la première tonte, une fois que les racines sont établies.

Méthode d’application

Pour une distribution uniforme de l’engrais, toujours employer un épandeur et effectuez 2 passages, un en largeur et un autre en longueur, en prenant soin de n’épandre que la moitié de la quantité requise à chaque passage.

Cycle de vie des mauvaises herbes et efficacité

Annuelles : Germent croissent et fleurissent en un an, puis meurent. Reproduction par des graines seulement.
Bisannuelles : Vivent plus d’une année mais pas plus de deux. 1ère année végétative + 2e année floraison.
Vivaces : Vivent plus de deux ans. Reproduction végétative.

Par exemple : La digitaire est une graminée annuelle qui croît chaque printemps à partir de graines. Elle produit une grande quantité de graines qui hivernent dans le feutre et germent tôt le printemps suivant. Nous recommandons donc des applications pendant environ 2 à 3 ans avant d’obtenir une réduction significative de la quantité de mauvaises herbes.

Gluten De Maïs

Entretien de la pelouse

De plus en plus, la protection de l’environnement et les valeurs écologiques amènent à réfléchir de plus en plus de gens sur leurs habitudes de jardinage. Quand il est question de la pelouse, espace de jeu et de détente, il est important de l’entretenir d’une manière saine. Lorsqu’il s’agit d’une nouvelle surface de pelouse qu’on veut ensemencer, il est encore plus important de partir sur de bonnes bases. Le secret d’une pelouse en santé?  Lui donner tous les outils nécessaires pour combattre les périodes de sécheresse et réduire le nombre d’envahisseurs. Voici des conseils qui vous aideront à faire les travaux correctement.

Ensemencement

Connaître le sol en place

Avant de débuter, il est primordial de connaître le sol en place. Cette base sur laquelle tout repose doit être de bonne qualité, se drainer normalement et recevoir un minimum de soleil. Une analyse du sol par échantillonnage vous évitera bien des soucis. Ces informations sont de grande importance pour choisir les produits et terreaux adéquats.

Une bonne qualité du sol permettra aux racines de s’enfoncer profondément et de supporter des sécheresses. Un bon mélange assure aussi des éléments nutritifs de longue durée et une bonne aération. Un sol pauvre se compacte facilement, sèche rapidement et favorise le développement des mauvaises herbes.

Choix des semences

Le choix des semences à gazon dépend du temps d’ensoleillement. Suivez les instructions de votre mélange à gazon afin de connaître la quantité nécessaire à disperser par mètre carré. Si votre terrain reçoit moins de quatre heures d’ensoleillement, il serait préférable de penser à une solution de rechange.

Vous n’avez jamais ensemencé votre pelouse? Voici trois étapes faciles pour obtenir de bons résultats!

Étape 1

Lorsque le terreau de recouvrement est nivelé, étendez la moitié des graines dans un sens et l’autre moitié perpendiculairement au premier de façon à obtenir une bonne couverture. L’ensemencement peut être fait à la main ou à l’aide d’un épandeur manuel. Enfouissez légèrement les semences dans le sol (0,5 cm) à l’aide d’un balai à feuilles renversé. Pour bien faire adhérer les semences au sol, il est important de passer un rouleau vide sur toute la surface.

Étape 2

Arrosez délicatement de façon à ne pas découvrir les semences fraîchement implantées. Irriguez fréquemment et peu à la fois afin de maintenir le sol humide pendant les trois à cinq premières semaines. Évitez de marcher sur le jeune gazon.

Étape 3

Après quelques semaines, lorsque le gazon aura atteint une hauteur de 8 cm, vous pourrez effectuer une première tonte en laissant le gazon à 6 cm de hauteur.

Sursemis avec terreautage

Sursemer? Qu’est-ce que ça veut dire?

« Sursemer » est l’action d’épandre des semences à gazon sur de la terre ou du compost qui vient tout juste d’être appliqué. Faire un sursemis sur votre pelouse lui permettra de lui donner meilleure mine en cas de fatigue. Pour obtenir une pelouse dense et saine, on peut sursemer chaque année. Sursemer, c’est semer dans une terre déjà ensemencée.

Le meilleur moment pour faire un sursemis, ou même pour un ensemencement complet, est à la fin du dégel jusqu’à la mi-juin ou entre le début d’août et la mi-septembre. Notez qu’il est préférable d’attendre que le sol soit sec au printemps avant de faire le semis. Quant au semis d’automne, veillez à ne pas le faire trop tard pour permettre au gazon de bien s’implanter avant l’hiver.

Voici quatre étapes pour bien sursemer sa pelouse :

Étape 1

Lorsque le sol n’est plus détrempé, débarrassez-le des débris (pierres, racines, mauvaises herbes, chaumes, etc.). Ameublissez le sol s’il est compacté et épandez une couche d’un mélange de terre enrichie de 10 à 20 cm d’épaisseur (le gazon a besoin d’au moins 10 cm).

Étape 2

Pour rétablir des sections de jardin, où les surfaces sont petites, vous pouvez incorporer une partie de compost marin pour chaque partie de mélange de terre. Un ajout de chaux, selon le type de sol en place, peut être nécessaire ou un compost forestier pour les sols argileux.

Étape 3

Pour favoriser le développement des racines, incorporez dans le premier centimètre de terreau un engrais enracineur. Effacez les empreintes de pas en passant un rouleau léger et arrosez bien la surface.

Étape 4

Semez en suivant les étapes telles qu’expliquées précédemment.

Entretien général de votre pelouse

Un bon programme de fertilisation assurera un rendement égal pendant de nombreuses années. Demandez le programme Trois  étapes pour pelouse Passion Jardins. Le gazon est suffisamment capricieux pour réagir négativement à tout emplacement qui ne lui donne pas les meilleures conditions de culture. Rien ne sert de s’entêter; mieux vaut opter pour une autre solution. Si votre terrain présente des conditions difficiles comme celles mentionnées ci-après, il est souhaitable que vous optiez pour une solution de rechange :

  • zone trop ombragée (moins de quatre heures d’ensoleillement par jour) par les arbres ou les bâtiments;
  • emplacement très ensoleillé et sec;
  • pente ou talus abrupts;
  • zone où le piétinement est intense.

Source: passionjardins.com

Vers Blancs Dans La Pelouse

Le ver blanc

Le ver blanc est une larve de certains coléoptères, comme le hanneton et le scarabée. Il figure parmi les ravageurs des pelouses le plus difficile à éliminer.

HannetonLes vers sont blancs ou jaunâtres, et leur corps en forme de C est charnu et plissé. Leur tête est marron clair ou brune, et ils possèdent six pattes épineuses. Les vers blancs sont assez petits au moment de l’éclosion, mais ils atteignent entre 2 et 4 cm (0,75 à 1,5 pouce) au terme de leur croissance, selon l’espèce.

Au Canada, les vers blancs qui infestent le plus fréquemment les pelouses sont les larves du hanneton commun. Le hanneton européen et le scarabée japonais, deux espèces exotiques plus petites, ont été accidentellement introduits au pays. On les trouve surtout dans la péninsule du Niagara. Récemment, par contre, le hanneton européen a migré plus au nord et à l’est; il est le principal responsable des dommages causés aux pelouses ces dernières années dans l’est de l’Ontario.

Le hanneton commun adulte est d’un brun rougeâtre brillant et mesure jusqu’à 2,5 cm de long (1 pouce). Son cousin européen est brun pâle ou marron clair et mesure environ 1,3 cm de long (0,5 pouce). Quant au scarabée japonais adulte, il est vert métallique et bronze et mesure environ 1 cm de long (moins de 0,5 pouce).

Symptômes et dégâts

  • Jaunissement et mort du gazon par plaques irrégulières
  • Le gazon a la texture d’une éponge sous nos pieds
  • Les plaques de gazon mort se soulèvent facilement comme un tapis et sont visibles tôt au printemps ou vers la fin de l’été/début automne
  • Des dégâts au gazon causés par des moufettes ou des taupes qui se nourrissent des larves sont un indice de la présence des vers blancs. Surveiller aussi la présence d’oiseaux qui fouillent le sol. On peut parfois remarquer les animaux avant même de soupçonner la présence des larves.

Dépistage

Les zones touchées sont molles et spongieuses sous les pieds et le gazon se défait facilement en plaques à ces endroits. Idéalement entre avril et septembre, inspecter les premiers centimètres de sol en découpant à l’aide d’un couteau trois côtés d’un morceau de pelouse d’environ 30 cm (12 po) chacun. Retourner le morceau de pelouse et compter le nombre de vers blancs pour déterminer si le seuil d’intervention est atteint . La présence de cinq à dix vers blancs par pied carré risque d’abîmer votre pelouse.

Les dommages sont particulièrement importants au printemps et à l’automne lorsque le sol est très humide. Durant les périodes plus sèches, les œufs peuvent mourir et les larves qui ont survécu s’enfoncent plus profondément dans le sol. Un très grand nombre d’œufs et de larves ne survivent pas aux canicules d’été. À maturité, les vers blancs se déplacent près de la surface du sol, vers la fin de l’été et au début de l’automne.

Au printemps et à l’automne, il arrive souvent des mouffettes et d’autres petits mammifères  soulèvent le gazon afin de se nourrir de vers blancs. Ces dommages collatéraux causés à votre pelouse ainsi que la présence d’une bande d’étourneaux sansonnets ou de carouges qui se nourrissent sur votre pelouse sont des signes d’une infestation de vers blancs. Si vous remarquez que l’un ou l’autre de ces prédateurs naturels déterrent votre gazon, vérifiez s’il y a des vers blancs. Il s’agit généralement des premiers indices observables.

Seuil d’intervention: 5 à 10 larves/pi carré

Calendrier ver blanc

Méthodes de lutte :

Attention : Tondre la pelouse avant tout traitement et bien arroser (environ 3 heures)

  1. Contrôle naturel :

    Aérer, déchaumer le sol, appliquer du compost (fumier) en surface et réensemencer. Introduire des Nématodes. Faire deux applications : la première entre la mi-mai et la fin juin, lorsque la température du sol atteint 14 C, et une deuxième entre la mi-août et la mi-octobre. Appliquer le soir ou par temps nuageux. Le sol doit être humide au moment de l’application, et pour au moins deux semaines suivant l’application.

  2. Contrôle biologique :

    End-All : produit à base de pyréthrine et d’huile de canola, à raison de 50 ml/litre d’eau. (500 ml concentré traite 2000 pi car) Appliquer durant la période où les larves sont actives, soit 2 fois en mai et 2 fois en août/sept. à 7 jours d’intervalle. Bien arroser après le traitement pour faire descendre le produit.

Plantes résistantes

Choisissez des variétés de plantes résistantes. Si vous réensemencez du gazon ou si vous aménagez une nouvelle pelouse, utilisez des graminées qui contiennent des endophytes, des champignons qui se développent à l’intérieur de la plante et qui repoussent les vers blancs, comme la fétuque et l’ivraie. Les plantes compagnes comme le pied d’alouette et le géranium sont toxiques pour les vers blancs.

Les hannetons préfèrent pondre leurs œufs dans des pelouses dont l’herbe est coupée très court. Il suffit donc de tondre à une hauteur de 6 à 8 cm (2,5 à 3 pouces). Laissez les résidus de tonte sur la pelouse, car la libération lente d’azote favorise la décomposition du chaume par les microorganismes. Utilisez un engrais qui contient beaucoup de potassium et une quantité suffisante d’azote.

Source:
www.canada.ca/fr/sante-canada

La punaise velue

La punaise velue est un petit coléoptère noir de type suceur d’environ 5mm de long, à l’abdomen plutôt aplati et aux ailes blanches et lustrées repliées sur le dos. Elle est un important ravageur des pelouses. Au Québec, elle est faussement appelée punaise des céréales, cette dernière étant présente aux États-Unis et dans le sud-ouest de l’Ontario. On la reconnait par son abdomen rouge clair et blanc chez la larve et les ailes blanches repliées sur le dos chez l’adulte.

Cycle de croissance

Les adultes s’accouplent et pondent leurs œufs au sol pendant l’été, au cours des deux semaines qui suivent leur émergence du sol. Les œufs éclosent 2 semaines après la ponte et les larves se nourrissent de la sève qu’elles sucent sur les racines des graminées. En se nourrissant, elles empêchent l’eau et les éléments nutritifs de circuler adéquatement entraînant ainsi la mort du gazon. Elles passent l’hiver dans le sol ou s’abritent dans les accumulations de feuilles sous les haies ou les arbustes.

Dommage causé par la punaise velueEn juin et juillet, par temps chaud et sec, des plaques jaunes ou brunes apparaissent sur la pelouse.
En frottant vigoureusement les surfaces jaunies avec la main, on peut apercevoir de nombreux petits insectes rouge clair (larves) ou noirs (adultes) qui s’activent.  Les punaises causent beaucoup plus de dommages en période de sécheresse ou dans les accumulations de chaume. Les terrains établis sur des sols sablonneux et ceux situés à des endroits très ensoleillés sont plus sujets aux infestations de la punaise.

Pour s’assurer que les symptômes observés sur le gazon sont bel et bien causés par la punaise plutôt qu’à un manque d’eau, il y a un bon moyen:

  • Prendre une boîte de conserve et en retirer les 2 extrémités
  • Enfoncer une des extrémités de quelques centimètres dans le sol, à un endroit où l’on peut constater des dommages.
  • Remplir d’eau la boîte de conserve et, si possible, gratter légèrement le fond avec un bâtonnet.
  • Après quelques minutes, les insectes présents flotteront à la surface.  Vous serez alors en mesure de les identifier, de les compter et de déterminer ce qu’il convient de faire.

Contrôle

Il est facile de contrôler la punaise si elle est détectée tôt dans la saison. Plusieurs méthodes de lutte (chimiques, culturales et biologiques) sont possibles. L’irrigation, la fertilisation et l’utilisation de cultivars résistants ainsi que des applications d’insecticides s’avèrent efficaces. Vous pouvez aussi recouvrir la zone infestée d’un drap de finette (flanellette) de couleur pâle. Les punaises s’y accrocheront en 15 à 20 minutes et pourront être enlevées avec un aspirateur ou noyées dans un seau d’eau savonneuse. Le Bio-mist, Trounce, End All ou Bug X sont aussi efficaces. Il est important de savoir que les adultes de la punaise velue passent l’hiver sur les débris végétaux (feuilles mortes, mauvaises herbes), sous les haies, dans les buissons, en bordure des routes, etc. Pour diminuer les risques d’infestations, à l’automne et au printemps, débarrassez-vous des débris végétaux et des vieilles tiges.

Back To Top
×Close search
Rechercher