skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

Comment cultiver les pivoines?

Avec ses très grandes fleurs en général parfumées, la pivoine est l’une des vedettes du jardin à la fin du printemps. Sa culture est plutôt facile, à condition de la laisser tranquille, de ne pas la transplanter aux 3 ans.

En plantant des pivoines qui fleurissent au début de la saison, à mi- saison, et également des variétés à floraison tardive, vous pouvez avoir des pivoines fleuries pour 6 à 8 semaines! Pour réussir de belles fleurs, une attention toute particulière doit être portée à la plantation.

La pivoine a ses exigences

Première chose à ne pas négliger est l’ensoleillement. Notez qu’elle poussera beaucoup mieux en plein soleil (au moins 6 heures) même si elle tolère une ombre légère. Privilégiez le soleil de l’après-midi qui lui est beaucoup plus fort. Saviez-vous que plus il fera froid l’hiver, plus la floraison sera abondante durant l’été?

Si des arbres ou des arbustes se trouvent à proximité, il se peut que les fleurs soient plus petites. Pourquoi? Simplement en raison de la concurrence des racines. Prévoyez donc de l’espace autour pour ne pas sacrifier une belle floraison. Pensez également à choisir un endroit à l’abri des forts vents. Les pivoines préfèrent un sol bien drainé avec un pH de 6,0 à 7,0.

Comment planter vos pivoines?

Comment planter les pivoinesAmeublissez bien le sol avant la plantation en faisant un apport de compost ou de fumier bien décomposé, ainsi que de la mousse de tourbe. Facilitez-vous la vie en choisissant simplement notre formule prêt-à-l’emploi Terreau de Plantation Passion Jardin! Espacez les plantes de 60 cm à 1 m ou plantez les pivoines arbustives isolément. Dans les deux cas, veillez à creuser des trous assez profonds. Assurez-vous que les tiges ne soient pas plus de 5 centimètres au-dessous de la surface du sol lorsque le remplissage est terminé.

Les pivoines supportent mal la transplantation et demandent un minimum d’un an pour refleurir après transplantation ou division (qui se fait fin août ou début septembre). Il faut se souvenir que les pivoines sont des plantes qui vivront 25 ans et plus dans le jardin et qu’elles sont profondément enracinées; la seule fois où vous pouvez préparer correctement le sol, c’est avant la plantation.

Au printemps, lorsque les tiges ont environ 5 à 8 centimètres de haut, vous pouvez appliquer ½  tasse par plante d’un engrais de type 7/14/14 et/ou ajouter un bon compost comme le Compost marin.

Enlevez les fleurs dès qu’elles fanent pour empêcher le développement des graines qui pourraient utiliser des réserves alimentaires nécessaires. La fleur fanée doit être enlevée juste en dessous de la fleur, laissant le feuillage aussi intact que possible.

Ne vous effrayez pas des fourmis qui se baladent sur les boutons de vos fleurs, elles apprécient les sucs qui s’en dégagent et ne font pas de dommages.

Plantez des pivoines dans votre jardin cette année, vous pourrez profiter durant au moins 25 années de leur doux parfum et de leurs couleurs éclatantes.

Quelques suggestions

Pivoine Celebrity

H: 90cm L: 60cm Zone: 4 Floraison: 5-6
Ensoleillement: Soleil/ mi-ombre
Impressionnante fleurs doubles roses avec le cœur orné de pétales blancs.

Pivoine (Paeonia) jap. 'Barrington Belle'

Pivoine jap. ‘Barrington Belle’

H: 85cm L: 90cm Zone: 3 Floraison: 6-7
Ensoleillement: Soleil
Fleurs rose foncé au cœur bordé or, légèrement parfumées, attire les papillons.

Pivoine ‘Landcaster Imperial’

H: 65cm L: 65cm Zone: 4 Floraison: 6-7
Ensoleillement: Soleil/mi-ombre
Pivoine tardive à la fleur blanche de style bombe. Légèrement parfumée.

Pivoine ‘Mrs. Franklin D. Roosevelt’

H: 90cm L: 90cm Zone: 4 Floraison: 6
Ensoleillement: Soleil/ mi-ombre
Fleur double de type classique, rose coquillage. Parfumée.

Pivoine lac. ‘Scarlet O’Hara’

H: 90cm L: 90cm Zone: 3 Floraison: 6
Ensoleillement: Soleil/mi-ombre
Fleur simple, rouge écarlate aux étamines jaune vif.

Pivoine (Paeonia) Top Brass

Pivoine ‘Top Brass’

H: 90cm L: 90cm Zone: 3 Floraison: 6
Ensoleillement: Soleil
Fleur double, bombée, parfumée. Blanc-crème au cœur teinté de rose et jaune.

Pivoine lac. ‘White Wing’

H: 90cm L: 90cm Zone: 3 Floraison: 6
Ensoleillement: Soleil/ mi-ombre
Grande fleur simple, blanc pur à étamines jaunes contrastantes. Mi-saison. Spectaculaire.

Pivoine ‘Whopper’

H: 90cm L: 90cm Zone: 3 Floraison: 6
Ensoleillement: Soleil
Grande fleur ébouriffée rose satiné au centre en dôme rose-crème. Parfumée.

Baies de Goji

Qu’est-ce que la baie de Goji?

La baie de Goji, aussi connue sous le nom de Lycium barbarum, est un arbuste qui gagne à être utilisé dans vos aménagements comestibles. Ses baies allongées rouge-orangé à rouge vif à maturité se récoltent en fin d’été. On le cultive généralement en l’attachant à un support comme un treillis ou une clôture.

Un fruit intéressant

La baie de Goji est une source importante de nombreux nutriments et vitamines. En effet, sa concentration en vitamine C (42mg/100g) est comparable à celle d’un citron frais. Elle contient également des vitamines B1, B2, B6 et E en plus de contenir de la bêta-carotène, de la riboflavine, de la thiamine, des protéines et des fibres.

Son utilisation en cuisine

On utilise les baies de Goji autant dans des plats salés que sucrés. En fait, on peut utiliser les baies séchées comme on le ferait pour des raisins   secs : dans des biscuits, des salades ou encore un mélange montagnard. On peut utiliser les baies fraîches ou réhydratées dans des salsas, des sauces tomates, des confitures ou encore des crèmes glacées.

Les fruits ont un goût qui ressemble un peu à un croisement entre une canneberge et une griotte. Ils sont fragiles lorsqu’ils sont bien mûrs et frais.

La culture des baies de Goji

Les baies de Goji proviennent d’un arbuste sarmenteux, c’est-à-dire que ses tiges longues et minces sont flexibles et retombent vers le sol lorsqu’elles atteignent une certaine longueur. Lorsque les tiges touchent le sol, elles ont tendance à s’y enraciner et, ainsi, former un nouveau plant. Pour éviter la propagation involontaire de l’arbuste, on peut attacher les branches à un support pour la cultiver en hauteur. Il est également recommandé de tailler les branches poussant trop près du sol.

Le Lycium barbarum est un atout pour lutter contre l’érosion des sols et il tolère la sécheresse une fois établi. Cependant, en cas de sécheresse la production de fruits peut être altérée. Il préfère les sols drainés, riches et légèrement alcalins. Taillez-le au début du printemps et retirez le bois mort. Offrez-lui un endroit au plein soleil pour assurer une bonne production de fruits et les dégustez une fois qu’ils sont bien mûrs.

Confiture de baies de Goji

Ingrédients

  • 200 g de baies de Goji déshydratées
  • De l’eau*
  • 180 g  sucre
  • 1 c. thé de vanille

Préparation

  1. Mettre les baies de Goji dans une casserole, et ajouter de l’eau pour juste couvrir
  2. Laisser les baies de Goji se réhydrater 30 minutes (il n’est pas nécessaire qu’elles soient complètement réhydratées)
  3. Ajouter le sucre et la vanille
  4. Amener à ébullition
  5. Réduire le feu et laisser mijoter de 7 à 10 minutes
  6. Mettre en pots et garder au frigo

Déguster au petit déjeuner sur des croissants ou des rôties ou en garniture sur un gâteau ou de la crème glacée, etc.

* Si vous utilisez des baies de Goji fraîches, omettre l’eau.

Confiture Baies de Goji
Photo by Vesiraja Media on Unsplash
Sources

Low,  Kathleen. 2019. Asian Fruits and Berries : Growing them, Eating Them, Appreciating Their Lore. McFarlane & Company Inc Publishers : North Carolina, pp. 80-87

Jianjun Chen, ChihCheng T. Chao, Xiangying We. 2018. Gojiberry Breeding: Current Status and Future Prospects, Institute of Food and Agricultural Sciences, Mid-Florida Research and Education Center, University of Florida

Szot Iwona, Zhurba Mykhailo, Klymenko Svitlana. 2020. Pro-Health and Functional Properties of Goji Berries (Lycium spp.) University of Life Sciences, Faculty of Horticulture and Landscape Architecture, Lublin, Poland

Christina Chay. 2015 : All about Dried Goji Berries, the Superfood Raisin. Bon Appétit Magazine. https://www.bonappetit.com/

En-tête article - aloe vera - aloes des barbades

L’aloe vera ( aloès des Barbades)

L’aloe vera, communément appelé l’aloès des Barbades, est surtout connu pour ses propriétés médicinales. Ses feuilles renferment un gel cicatrisant. En cas de coupure ou de brûlure, coupez simplement la pointe d’une feuille et appliquez le gel sur votre plaie. Très pratique! Cette plante est aussi parfaite pour ceux qui oublient très souvent d’arroser. En effet, elle aime être négligée.

Cultiver l’aloe

L’aloe nous vient du bassin méditerranéen. Ici, cette plante succulente aime bien le soleil direct ou indirect (beaucoup de lumière) et tolère même l’air sec de nos maisons en hiver. Comme elle est très prisée pour ses propriétés thérapeutiques, la plupart des gens gardent cette plante à proximité pour y avoir accès rapidement en cas de blessure par exemple, dans la cuisine, la chambre ou la salle de bain.

Trouvez-lui un bord de fenêtre et ce sera parfait. L’été vous pouvez bien sûr la placer sur la terrasse et même la planter en pleine terre.

Comment l’arroser?

C’est assez simple : attendez que le terreau sèche complètement avant d’arroser. Calculez environ toutes les 3 ou 4 semaines. L’aloe ne tolère pas du tout les excès d’arrosage. Si vous remarquez que les feuilles brunissent, c’est qu’il y a trop d’eau et que les racines ont commencé à pourrir.

De mars à octobre, ajoutez un engrais tout usage comme une formule 20-20-20 à votre eau. L’hiver, on cesse la fertilisation et même l’arrosage.

Quand rempoter?

Au printemps vous pourrez faire un rempotage. En fait, il faut s’assurer que votre aloe ne soit pas trop à l’étroit dans son pot. Vérifiez la densité des racines. Optez pour un pot en terre cuite légèrement plus large que le précédent. La terre cuite permettra à la plante de bien respirer et facilite l’évaporation de l’eau. Assurez-vous que votre pot et percé pour que l’eau puisse bien s’écouler.

Pour ce qui est du terreau, nous vous conseillons un mélange spécialement conçu pour les plantes grasses et cactus. Ce mélange permet à l’eau de bien se drainer.

Problèmes et maladies!

L’aloe est peu sujet aux insectes! Par contre vous verrez très rapidement des symptômes en cas d’une mauvaise gestion de l’arrosage; si les feuilles sont molles ou flétries, c’est peut-être dû à un manque ou un excès d’eau. Pour corriger un excès d’eau, effectuez un rempotage et tout devrait entrer dans l’ordre. Sinon, surveillez tout de même l’apparition des insectes les plus typiques des plantes d’intérieur comme la cochenille.

En-tête article Chlorophytum - plante araignée

Le Chlorophytum (plante-araignée)

Le Chlorophytum est plus connu sous le nom de plante-araignée. C’est un spécimen très populaire auprès des amateurs de plantes d’intérieur puisqu’elle est très facile d’entretien. Nul besoin d’être un jardinier professionnel, même que c’est un très bon choix pour initier les enfants au jardinage!

Cultiver le chlorophytum

Le Chlorophytum - plante araignéePour un chlorophytum heureux, offrez-lui une bonne lumière vive, mais SANS soleil direct. Toutefois, il pourra tolérer un environnement moins lumineux. Dans ce cas, votre plante sera un peu moins vigoureuse et les couleurs un peu moins éclatantes. Comme dans son milieu naturel, il préfère un environnement humide. Le placer dans une salle de bain par exemple, est une très bonne idée. N’hésitez pas à le vaporiser fréquemment.

C’est une plante très facile à reproduire. Pourquoi ne pas en faire une activité avec les enfants? Cette plante produit beaucoup de ‘bébés’ appelés stolons, qui forment par eux-mêmes des racines au bout des longues tiges. C’est très simple, il suffit de les détacher et de les rempoter dans du terreau pour plantes d’intérieur.

Comment l’arroser?

L’arrosage doit être régulier et sans excès dès que son terreau sèche. N’hésitez pas à vaporiser son feuillage! Assurez-vous de ne pas laisser les racines baigner dans l’eau; si votre pot est troué c’est parfait! Ne laissez pas non plus d’eau s’accumuler dans la soucoupe (si vous en avez une). Pour ce qui est de l’engrais, optez pour une formule tout usage comme du 20-20-20 durant la période de croissance. Durant l’hiver, cessez la fertilisation.

Quand rempoter?

Vous pourriez rempoter votre plante-araignée environ tous les 2 ans. Si elle grossit très vite, allez-y chaque printemps! Choisissez un pot un peu plus large que le précédent. Petit conseil; coupez de moitié son système racinaire avant de rempoter.

Problèmes et maladies!

Vous pourriez voir apparaitre sur votre plante-araignée les insectes populaires auprès des plantes d’intérieur comme la cochenille, les araignées rouges ou encore le puceron. Pour remédier à ces insectes, vous pourriez utiliser un produit à base de pyréthrine comme le Bug B Gon.

Sinon, ce sont surtout des symptômes d’erreurs de culture que vous verrez. Par exemple, l’extrémité des feuilles qui deviennent brunes est signe d’une atmosphère trop sèche. Si votre plante semble être moins colorée, il s’agit probablement d’un manque de lumière, d’eau ou encore d’engrais. En cas de marques brunes au cœur de la plante, il s’agit alors d’un excès d’eau!

En-tête article - le Gerbera

Le Gerbera

Avec ses magnifiques couleurs, pas surprenant que le gerbera attire l’attention! Des couleurs éclatantes, vibrantes et une forme qui nous rappelle la marguerite. À l’origine, cette plante est bel et bien une vivace, par contre il fait beaucoup trop froid au Québec pour lui donner la chance de survivre. Pour cette raison, vous le retrouverez dans notre serre d’annuelles.

Cultiver le Gerbera

Le GerberaLe gerbera s’offre très bien en cadeau. Vous pouvez bien sûr le planter à l’extérieur dès la mi-juin. L’important est de lui offrir un sol très bien drainé, léger et riche en humus. Sinon, placez-le sur le balcon ou la terrasse! Pour ce faire, choisissez un pot d’environ 15 ou 20 cm de diamètre et remplissez-le d’une bonne terre riche comme notre mélange pour contenant Passion Jardins. Assurez-vous que votre pot est bien perforé afin d’éviter la pourriture des racines.

Votre Gerbera aimera un endroit ensoleillé toutefois, trop de soleil direct n’est pas bon pour lui. Essayez d’éviter un soleil d’après-midi. Pour ce qui est de la taille, contentez-vous de couper les fleurs fanées.

Comment l’arroser?

La consigne la plus importante est de ne jamais laisser le terreau sécher entre les arrosages. L’exception est peut-être en hiver ou une pause peut s’imposer. Arrosez le matin de préférence en évitant de mouiller le feuillage. De l’engrais? Bien sûr! Pendant sa période de floraison, vous pouvez lui offrir un engrais pour plantes à fleurs comme notre combinaison de 15-30-15 et 22-11-22 Passion Jardins.

Quand rempoter?

Si votre gerbera était planté à l’extérieur, vous pouvez bien entendu le rempoter l’automne, avant le gel, afin de lui faire une place dans la maison. Au contraire, s’il était en pot, vous pouvez faire un rempotage au printemps.

Problèmes et maladies!

Comme plusieurs autres plantes d’intérieur, les pucerons, les cochenilles, mais aussi les araignées rouges peuvent être friands des gerberas. Si le feuillage est mouillé régulièrement, vous pourriez voir aussi apparaitre l’oïdium (pourriture). Un signe que votre gerbera a besoin d’être rempoté est que ses feuilles rapetissent. Si ses feuilles jaunissent, ajoutez-lui de l’engrais.

En-tête article anthurium

Anthurium (langue de feu)

L’anthurium est une très jolie plante d’intérieur, avec une longue floraison. Elle s’offre très bien en cadeau! Par contre, sa culture est un peu particulière qui demande de bonnes explications. C’est un spécimen très prisé par les jardiniers. L’anthurium nous arrive de l’Amérique du Sud donc, d’un milieu très humide.

Cultiver l’anthurium

Anthurium (langue de feu)Pour un anthurium heureux, offrez-lui une bonne lumière vive, mais SANS soleil direct. Comme dans son milieu naturel, il préfère un environnement humide. Le placer dans une salle de bain par exemple, est une très bonne idée. N’hésitez pas à le vaporiser fréquemment. Assurez-vous que la température est assez chaude; entre 18 et 25°C et protégez-le des courants d’air.

La ‘Langue de feu’ est une plante semi-épiphyte; certaines de ses racines sont aériennes. Ces dernières ne doivent pas être mises en terre. Ses fleurs en forme de cœur sont magnifiques en période estivale, offrez-lui un engrais pour plante à fleurs au printemps, juste avant la floraison (1 fois par semaine). Par la suite vous pourrez vous tourner vers une formule tout usage, comme le 20-20-20, une fois par mois pour garder une belle plante en santé.

Pour ce qui est de la taille, elle sera très légère; coupez simplement les fleurs lorsqu’elles commencent à jaunir. Ça favorisera les nouvelles pousses!

Comment l’arroser?

L’arrosage est ce qu’il y a de plus particulier avec cette plante; allez-y modérément, en laissant sécher le terreau de moitié entre les arrosages. Attention de toujours utiliser de l’eau douce (comme l’eau de pluie). Vous pourriez placer le pot sur un lit de billes d’argile humide.

Quand rempoter?

Au printemps vous pourrez faire un rempotage. C’est une bonne occasion de diviser la touffe et de rempoter les jeunes plants si votre plante est plus âgée. Il est très important d’utiliser un substrat léger composé d’un mélange de terreau, écorces, mousse ou fibre de tourbe. Notre terreau pour Orchidée est un très bon choix. L’anthurium se plaît à l’étroit dans son pot. Le rempotage peut se faire annuellement pour les jeunes plants puis à tous les deux ou trois ans pour les plants plus âgés.

Problèmes et maladies!

Surveillez bien l’apparition des pucerons et des cochenilles. C’est surtout les jeunes pousses qui seront sensibles. Si les feuilles ramollissent et jaunissent ou encore si vous remarquez qu’il ne se développe pas, ce peut être le signe que l’environnement est trop froid ou encore que votre plante est dans un courant d’air.

Article zone conseils - Le pothos

Le Pothos (epipremnum aureum)

Le pothos (ou epipremnum) est définitivement LA plante à avoir si vous doutez de vos compétences en tant que jardinier. Elle nous provient de l’Asie du Sud-Est et fait partie de la famille des aracées. Vous cherchez votre première plante d’intérieur? C’est ce que nous vous conseillons. En fait, il s’agit de la plante d’intérieur la plus résistante.

Comment cultiver un pothos?

Pothos (Epipremnum aureum)C’est une superbe plante d’intérieur! Un feuillage luisant vert ou marbré de jaune ou de crème. Dans son milieu naturel, il s’agit d’une plante grimpante, mais vous la retrouverez plus couramment comme plante suspendue (peut atteindre 2 mètres). Attention! Bien que cette plante soit très populaire, sachez que sa sève est très toxique (irritante pour la peau) donc placez-la en hauteur et/ou évitez de l’installer dans une chambre d’enfant.

Il est très facile de la multiplier! Plongez simplement une tige dans l’eau et vous verrez, de petites racines apparaitront. Vous pourrez alors planter cette tige dans un nouveau pot.

Cette plante aime une bonne luminosité, mais tolère des pièces plus sombres. Avec plus de lumière (pas de soleil direct) son feuillage sera beaucoup plus coloré.

Pour ce qui est de la taille, allez-y si votre plante semble dégarnie ou encore si elle prend trop d’ampleur.

Comment l’arroser?

Le mot d’ordre : régularité. Le pothos peut tolérer la sécheresse, mais il faut surtout éviter que ses racines ne baignent dans l’eau. Donc, allez-y avec un arrosage modéré, de façon à maintenir en permanence le terreau légèrement humide. Évitez à tout prix les pots NON perforés. En hiver, réduisez les arrosages. Au printemps et en été, vous pouvez faire un apport en engrais avec une formule équilibrée comme un engrais tout usage 20-20-20.

Quand rempoter?

Cette plante aime être à l’étroit dans son pot. Il n’est pas nécessaire de la rempoter avant longtemps! Par contre, si votre pothos est plus âgé, vous pouvez le rempoter au printemps. Assurez-vous d’utiliser un bon terreau pour plantes d’intérieur puisque celui-ci renfermera juste assez de sable pour favoriser un bon drainage.

Problèmes et maladies!

Si les feuilles de votre pothos redeviennent entièrement vertes, c’est probablement qu’il se trouve dans un endroit très sombre. Les cochenilles aiment particulièrement bien le pothos donc surveillez bien leurs apparitions.

En-tête article argousier

Connaissez-vous l’argousier ?

L’Argousier est un arbuste qui gagne à être connu. Très rustique, il n’a aucun mal avec nos conditions hivernales. Son feuillage bleu-gris arqué et ses masses compactes de  fruits orangés à la fin de l’été en font une plante tout en contraste. Idéal en permaculture, vous pourrez lui faire une place dans votre assiette.

Un fruit à découvrir

Les fruits de l’argousier sont peu connus au Québec, mais sont très populaires en Europe et en Asie. Ils sont riches en vitamines C et E ainsi qu’en protéines et en antioxydants. En fait, ses fruits contiennent 30 fois plus de vitamine C que l’orange. Ils sont acidulés et peuvent rappeler le goût de l’ananas. On utilise normalement les fruits en cuisine pour en faire des gelées ou des confitures. On peut également en extraire le jus qui est très populaire en Asie. On peut en faire du vin. Les fruits se conservent bien au congélateur.

La récolte à la main ressemble à celles des framboisiers : mieux vaut porter des gants et éviter les épines. Les fruits non récoltés régaleront les oiseaux durant l’hiver. Au Québec, les producteurs d’argousier optent plutôt pour la taille de branches entières portant des fruits pour ensuite les congeler. Une fois bien gelées, on sort les branches et on les secoue. Les fruits gelés tombent d’eux-mêmes et on évite les épines. Cependant, si on taille toutes les branches, la saison suivante, on se retrouvera sans fruits puisque les Hippophae produisent leurs fruits sur des rameaux âgés de deux ans.

Une plante aux propriétés impressionnantes

En Europe et en Asie, on utilise les fruits, les feuilles et l’écorce d’argousier. Des préparations d’huile d’argousier sont utilisées dans le traitement des brûlures, des plaies de lit et même des ulcères d’estomac. On retrouve également l’huile d’argousier dans de nombreux cosmétiques. Elle est riche en vitamine E, caroténoïdes, phytostérols et en acides gras essentiels. Les feuilles sèches ou fraîches peuvent être utilisées en infusion.

La culture de l’argousier

L’argousier est un arbuste que l’on retrouve à l’état sauvage principalement au nord-ouest de l’Europe, mais également en Russie et en Asie centrale. C’est un arbuste dioïque, c’est-à-dire que les fleurs mâles et femelles se retrouvent sur deux plants distincts. Seules les femelles peuvent porter des fruits. Pour ce faire, leurs fleurs doivent être pollinisées par celles d’un plant mâle. Un plant mâle peut polliniser jusqu’à sept plants femelles.

L’argousier apprécie les sols sablonneux et bien drainés. Il a la particularité de fixer l’azote atmosphérique. Il nécessite donc très peu d’apports en engrais azoté et peut pousser en sol pauvre. Les Hippophae peuvent également contribuer à enrichir le sol pour favoriser la croissance d’autres plantes. Ils peuvent tolérer la sécheresse, mais ils requièrent un bon apport en eau pour assurer une bonne production de fruits.

Grâce à leur système racinaire se déployant rapidement, les plants d’argousier peuvent être utilisés pour lutter contre l’érosion des sols. Ils ont une bonne tolérance au sel de déglaçage et peuvent être utilisés en bordure des routes.

Un bel arbuste aux multiples usages qui saura s’adapter à son environnement. Il préfère le plein soleil. Un ajout de choix pour vos projets de permaculture.

CONFITURE D'ARGOUSIER AU THYM ET AU BASILIC

Ingrédients :

  • 300 g (2 tasses) d’argousier
  • 1 c. à thé de thym en poudre
  • 20 feuilles de basilic frais, coupées en très fins morceaux
  • 300 g (1 1/2 tasse) de sucre
  • 80 ml (1/3 tasse) d’eau

 

Préparation :

  1. Verser tous les ingrédients dans une casserole, bien mélanger avec une cuillère en bois et porter à ébullition.
  2. Réduire à feu doux et laisser mijoter 20 minutes à découvert, en remuant régulièrement.
  3. Verser la confiture dans le pot à confiture stérilisé au préalable et fermer immédiatement.
  4. Laisser reposer à température ambiante.
  5. Conserver au réfrigérateur une fois ouvert.

Sources
L’association des producteurs d’argousier du Québec www.argousier.qc.ca

Ministère de l’Agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario www.omafra.gov.on.ca

Aliments du Québec www.alimentsduquebec.com

En tête article | Pourquoi mon hydrangée ne fleurit-elle pas

Pourquoi mon hydrangée ne fleurit-elle pas?

L’hydrangée est très populaire dans nos aménagements et ça depuis longtemps. Facile de culture, belle et longue floraison font de ces arbustes un bon choix pour tous les jardiniers. De plus, on retrouve une grande variété de cultivars ce qui fait qu’il est facile d’en trouver pour différentes conditions. Autre fait intéressant est qu’on peut profiter longtemps de la floraison jusqu’en automne ! En effet, même séché, il est possible de garder les fleurs pour en faire des bouquets.

Oups...pas de fleurs, mais pourquoi?

Malgré tout, il peut arriver que votre arbuste ne vous offre pas une floraison aussi abondante que prévu même quasi nulle. C’est très décevant, on en convient, mais il y a quelques façons de remédier au problème.

Sachez que la taille est souvent la source du problème. Il est très important de connaitre la variété puisqu’il y a plusieurs méthodes de taille. Est-ce que vous respectez bien la période d’ensoleillement nécessaire? Pour l’hydrangée paniculée par exemple, il faut tailler les fleurs fanées à environ 1⁄3 des branches et ce à chaque année. Pour les variétés arborescentes, il faut tailler à l’automne à environ 15cm du sol, en forme de boule. Pour les macrophyllas ils n’ont besoin que d’une taille d’entretien au printemps: vieux bois, fleurs fanées et bois mort. Il ne faut PAS TAILLER L’AUTOMNE. Vous pouvez également faire une taille tout de suite après la floraison à la moitié de la nouvelle pousse.

Autre raison, peut-être que les bourgeons ont malheureusement gelés durant l’hiver! Pour le savoir, coupez le bout des branches et observer si le bois est ”vert”. Si c’est le cas, il y a de la vie.

Reconnaissez-vous le vôtre?
Hydrangea paniculée 'Diamant Rouge'

paniculée 'Diamant Rouge'

Hydrangea paniculée 'Bobo'

paniculée 'Bobo'

Hydrangea paniculée 'Limelight'

paniculée 'Limelight'

Hydrangée paniculée 'Pink Diamond'

paniculée 'Pink Diamond'

Hydrangée paniculée 'Little Lime'

paniculée 'Little Lime'

Hydrangée paniculée 'Vanille-fraise'

paniculée 'Vanille-fraise'

Hydrangea arborescente 'Annabelle'

arborescente 'Annabelle'

Hydrangée arborescente 'Radiata Samantha'

arborescente 'Radiata Samantha'

Hydrangea arborescente 'Invincibelle Ruby'

arborescente 'Invincibelle Ruby'

Hydrangée marcophylla 'Endless Summer'

marcophylla 'Endless Summer'

Hydrangée macrophylla 'Blushing Bride'

macrophylla 'Blushing Bride'

Hydrangée macrophylla 'Blue Bird'

macrophylla 'Blue Bird'

Un petit aide-mémoire
Aide-mémoire | Pourquoi mon hydrangée ne fleurit-elle pas

Source aide-mémoire: provenwinners

Quoi faire au potager avec les enfants

Activités à faire au potager avec les enfants

Beaucoup de choses se passent au potager durant tout l’été. Avec la chaleur, les plants poussent et vous verrez plusieurs fruits et légumes pointer le bout de leurs nez. Il y a de quoi occuper toute la famille.

Il est facile d’impliquer les enfants dans plusieurs tâches et surtout de les rendre amusantes. De plus, jardiner est une bonne excuse pour aller dehors, jouer dans l’eau, dans la terre, mais c’est aussi une belle occasion de les intéresser à faire une tâche quotidienne tout en ayant du plaisir.

Impliquer les enfants dans le choix des fruits et/ou légumes

Des fines herbes? Des fraises? De la laitue? Beaucoup de choix s’offrent à eux. Si vous disposez d’un TRÈS grand potager vous aurez la chance de cultiver plusieurs variétés de légumes. Par contre, si votre espace est limité, il faut judicieusement choisir.

En effet, certaines plantes ont un système racinaire qui prend beaucoup de place. Il faut leur laisser l’espace nécessaire sinon leur bonne croissance sera grandement compromise ainsi que leur production.

Légumes qui poussent rapidement et facilement
Carotte

Carottes

Concombre

Concombres

Courgette

Courgette

Épinards

Épinards

Fraises

Fraises

Haricots

Haricots

Laitue

Laitue

Petits pois

Petits pois

Radis

Radis

Tomates

Pour les petits curieux
Bette à carde

Bette à carde

Haricots grimpants

Haricots grimpants

Tournesol

Les fines herbes sont faciles à cultiver aussi
Basilic

Basilic

Ciboulette

Ciboulette

Menthe

Menthe

Origan

Origan

Thym

Thym

Quoi faire au potager durant l'été?

Faire la récolte

Il est très important de récolter les fruits et les légumes régulièrement pour profiter d’une bonne production. C’est un travail très simple à faire pour les enfants et ils seront tellement contents de remplir un panier! Pour motiver l’implication des enfants dans la récolte au potager, on peut:

  • Faire des jeux comme des devinettes, par exemple:
    ”Cueille-moi un légume long et jaune” (Haricot ou courgette selon la saison)
  • Mettre en vedette un des fruits, légumes ou fines Herbes dans la cuisine cette journée-là.
    Par exemple la journée de la fraise, du concombre ou de la menthe.

Arroser

Il fait chaud donc les plantes ont soif. Si elles sont en pots, elles doivent être arrosées tous les jours. L’eau c’est la vie. Pour intéresser les enfants à l’arrosage, on peut:

  • Leur demander de mettre le doigt dans la terre pour savoir si le sol est humide ou sec. Ils pourront apprendre à déterminer si la plante a besoin d’eau ou non.
  • Laissez-les jouer dans l’eau! Les journées chaudes, leur permettre de jouer dans l’eau une fois que le potager a été arrosé. Par exemple, jouer sur la pelouse avec un arrosoir oscillant.

Désherber

Avec la belle température et l’eau, les légumes poussent et les mauvaises herbes aussi! Une tâche moins intéressante pour nous peut devenir un jeu pour eux. De quelle façon la rendre intéressante?

  • Donnez-leurs une mission: d’abord, on montre bien la mauvaise herbe à arracher (pour ne pas la confondre avec une bonne plante). Ils ont pour mission de les localiser partout dans le jardin et de les arracher. Les missions peuvent varier selon l’âge des enfants, un système de récompenses peut même être établi.

 Installer des tuteurs et/ou des supports

Certaines plantes grandissent tellement vite qu’elles ont besoin d’être soutenues pour éviter qu’elles brisent. Dépendant de l’âge des enfants, il peut s’agir d’une tâche délicate et/ou difficile pour eux, mais ils peuvent tout de même:

  • Décorer les tuteurs et les attaches pour les personnaliser et décorer le jardin par la même occasion.
  • Faire des pancartes pour identifier les différents légumes qui se trouvent au potager, en utilisant dans bâton de pop-cycle par exemple.

Plusieurs autres choses peuvent être faites au potager durant l’été, voir le calendrier horticole selon la période de l’année.

À la découverte des insectes!

Travailler au potager est une bonne occasion pour les enfants de découvrir les insectes. Il y en a des insectes bénéfiques, qui sont nécessaires à la production d’un potager, et d’autre nuisible. Habituellement, les enfants apprennent à les reconnaitre assez rapidement. Comme activités, on peut:

  • Observer les insectes dans le jardin, pour ensuite les chercher dans un livre ou sur Internet pour les retrouver.
  • Faire un bocal avec des feuilles, dans lequel on met quelques insectes pour les étudier.
  • Fermer les yeux et écouter! Ils pourront entendre les cigales chanter, les abeilles bourdonner dans les fleurs, etc.
  • Dessiner les plus beaux insectes qu’on peut trouver.

Back To Top
Rechercher