skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

Travaux D'automnes

Les travaux d’automne au jardin

La température baisse et les arbres changent de couleurs. L’automne est là! Cette saison est idéale pour effectuer plusieurs travaux au jardin puisqu’il est agréable d’être à l’extérieur sur son terrain. Par où commencer?

Pur fumier de pouleL’automne est aussi un bon moment pour fertiliser, mais… tout est une question de ‘timing’. Le sol doit avoir suffisamment refroidi pour que les plantes aient cessé leur croissance. Quand vos arbres et arbustes auront perdu leurs feuilles, ce sera le temps.

Vous pouvez appliquer un engrais à gazon de type 10-0-15 ou des granules Fertilo 5-3-2

En conditions froides, les substances nutritives de l’engrais apportées au sol descendront lentement au niveau des racines et seront absorbées dès le printemps suivant.

Arbres, arbustes et conifères
  • Nettoyer le sol au pied des rosiers pour limiter la propagation de maladies.
  • Irriguer abondamment les conifères et les plantes à feuillage persistant.
  • Attacher les arbustes et les conifères érigés.
  • Épandre du compost  à la base.

Vivaces
  • Couper les fleurs fanées et le feuillage flétri.
  • Diviser et transplanter au besoin à l’aide d’un terreau de plantation.
  • Rabattre les iris, les hémérocalles et les hostas.
  • Tailler les grimpantes au besoin.

Annuelles et bulbes

Potager
  • Récolter la plupart des légumes fragiles au froid.
  • Récolter les herbes fraîches pour la conservation.
  • Protéger les légumes plus résistants des gelées nocturnes.

Arbres fruitiers et petits fruits
  • Couper les drageons à la base et les gourmands.
  • Ramasser les fruits tombés.

Pelouse
  • Redessiner les bordures de plates-bandes.
  • Diminuer la hauteur de la tonte et l’arrosage.
  • Réparer les zones endommagées, réensemencer la pelouse existante ou semer de nouvelles parcelles à l’aide des semences à gazon pour situations ombragées ou ensoleillées.

Arbres, arbustes et conifères
  • Installer les piquets pour protection hivernale avant les gels.
  • Installer les filets protecteurs pour conifères.
  • Rabattre et buter les rosiers non rustiques.
  • Attacher les arbustes, rosiers et conifères.
  • Arroser abondamment les conifères et arbustes à feuillage persistant.
  • Épandre du compost à leur base.
  • Installer les protections hivernales après les premières chutes de neige.
  • Protéger le tronc des jeunes plantations à l’aide d’une spirale de plastique blanche.
  • Effectuer une dernière taille au besoin (érables et bouleaux).

Vivaces
  • Tailler les clématites et les grimpantes au besoin.
  • Vérifier la solidité des tuteurs pour les grimpantes.
  • Rabattre les tiges florales (sauf les graminées).
  • Tailler le feuillage des iris, hémérocalles et hostas.
  • Désherber et biner une dernière fois.

Annuelles et bulbes

Potager
  • Récolter les derniers légumes et fines herbes.
  • Pailler avec un paillis de cèdre les légumes et petits fruits qui demeurent au potager pendant l’hiver (fraises, poireaux, oignons, ail, carottes, etc.).
  • Épandre 5 cm de compost partout au potager.

Arbres fruitiers et petits fruits
  • Ramasser les feuilles mortes et les fruits tombés au sol.
  • Tailler les tiges des framboisiers qui ont fructifiées.
  • Protéger le tronc des arbres contre les rongeurs à l’aide d’une spirale de plastique blanche.
  • Retirer les pièges installés au printemps.

Pelouse
  • Ramasser les feuilles au sol.
  • Effectuer une dernière tonte à 5 cm de hauteur.
  • Réparer les zones endommagées avec des semences à gazon pour soleil ou ombre.

Arbres, arbustes et conifères
  • Installer les protections hivernales après une bonne chute de neige.
  • Placer les cônes à rosiers après une bonne chute de neige.
  • Amasser de la neige au pied des conifères.
  • Protéger le tronc des jeunes plantations contre les rongeurs à l’aide d’une spirale de plastique blanche.

Vivaces
  • Attacher les graminées.
  • Protéger les vivaces fragiles avec un paillis de cèdre lorsque le sol est gelé.

Potager
  • Pailler avec un paillis de bois raméal les légumes et petits fruits qui demeurent au potager pendant l’hiver (fraises, poireaux, oignons, ail, etc.).

Pelouse
  • Ramasser les dernières feuilles mortes.
  • Effectuer une dernière tonte à 5 cm.
  • Faire un semis en dormance

La culture de bruyères

Les bruyères sont de la famille des éricacées aux feuillages persistants. Elles ressemblent à de minuscules conifères, qui donnent une profusion de fleurs en forme de clochette. Ce sont des plantes de petite taille, et certaines sont même rampantes, ne dépassant guère 60 cm. Au cours de l’automne, le feuillage vert de certaines variétés de bruyères tourne au rouge ou se pare de teintes orangées pour se couvrir de vert tendre au printemps suivant. Étonnant !

Il existe deux grandes espèces: Erica qui est à floraison printanière et Calluna qui est à floraison estivale et automnale (c’est surtout de cette espèce dont on va traiter ici)

La floraison

Lorsqu’on utilise plusieurs cultivars dans une plate-bande, la floraison peut s’étaler de la mi-été jusqu’au premier gel. Les cultivars les plus hâtifs débute leur floraison habituellement vers la mi-juillet et elle s’étale sur une période de 6 à 10 semaines. Les bruyères produisent des fleurs en divers tons de rose, rouge et blanc.

l’exposition

La bruyère est une plante de plein soleil mais il est préférable de lui éviter les chauds rayons du midi. Rustique en zone 4b, la plante devrait être placée à l’abri du vent pour réduire les risques de déshydratation.

La plantation

Cette plante exige un sol acide dont le pH est de 5.5 ou moins et très bien drainé. Le terreau idéal est le terreau pour plantes acidophiles. Idéalement, le collet de la plante devrait être placé à 1 ou 2 cm sous le niveau du sol. Si le sol est argileux, on fait le contraire (on plante en butte) dans le but de favoriser un bon drainage, afin d’éviter la pourriture des racines. Bien arroser lors de la plantation.

La fertilisation

On fertilise au printemps, avant la fin juin, avec un engrais granulaire 9-12-8.  À chaque année vérifier le pH du sol, si plus haut que 5.5 acidifier avec le soufre 90% au printemps ou à l’automne.

La taille

Le meilleur moment est au printemps car on évite ainsi le gel des blessures causées par une coupe automnale. On taille juste sous la hampe florale de l’année précédente, pour permettre une floraison abondante, augmenter la densité du feuillage et conserver une belle forme à nos plants. Lors de cette opération, il faut prendre soin de ne pas tailler dans le vieux bois.

L’entretien

La bruyère est facile d’entretien et peu sensible aux insectes et maladies. Ses racines sont délicates et superficielles; donc il ne faut jamais biner autour des plants.

L’arrosage

Ayant un système racinaire fin et peu profond, la bruyère est donc sensible aux excès d’humidité ainsi qu’au dessèchement. Pour retenir une certaine humidité, il est recommandé d’utiliser un bon paillis afin de maintenir le sol humide en tout temps. La bruyère ne peut souffrir de sécheresse.

La protection

La protection hivernale ne sera nécessaire que si l’accumulation de neige est  insuffisante, inexistante ou que la zone de rusticité est inférieure à 4b. Une clôture à neige pourrait servir de brise-vent autour des callunas ou encore recouvrir les plants avec des branches de conifères. Cette protection doit être enlevée tôt en mars.  Une bonne irrigation avant les premières gelées et dès le dégel au printemps pour éviter le dessèchement.

La Culture Des Clématites

La culture des clématites

Lieu de plantation : une importance cruciale

Les clématites sont des plantes vivaces capricieuses : elles n’aiment pas être changées de place. Il est donc très important de bien choisir leur emplacement au jardin en s’assurant que le drainage du sol soit excellent. Le secret d’une bonne plantation tient dans un emplacement où les clématites auront la tête au soleil et le pied à l’ombre. Les plantes grimpantes n’aiment ni le vent, ni les courants d’air et seront placées à une quarantaine de centimètres d’un mur car une toiture trop avancée peut empêcher une bonne irrigation des racines.

Comment les planter?

Ces plantes grimpantes nécessitent une technique de plantation bien précise pour s’assurer de leur offrir toute l’aide dont elles ont besoin pour bien se développer. Il faut planter la clématite légèrement inclinée vers son support et enfouir les deux premières feuilles du plant dans le trou, sous le niveau du sol. Cette méthode de plantation évitera que la maladie de la flétrissure de la clématite ne détruise le plant. Remplir le trou d’un mélange de terre à jardin, mousse de tourbe, compost ou fumier et votre enracineur selon les directives.

Au tout début, il faut donner un coup de pouce à votre clématite. Guidez les premières pousses vers leur support! Si la plantation se fait en automne, arroser abondamment et recouvrir le pied de feuilles mortes ou de paillis afin de le protéger du gel.

Pensez à placer du paillis! Les arrosages seront réguliers en période sèche durant les deux à quatre premières années. Ensuite, une plante bien installée assurera seule ses besoins en eau. En période de sécheresse, un manque d’eau trop important diminuera la floraison. Il est conseillé de toujours arroser une plante grimpante au pied pour éviter de mouiller le feuillage.

La taille

L’époque de la taille des clématites diffère suivant les variétés. Pour les clématites à floraison printanière, évitez la taille avant la floraison. Vous pouvez cependant enlever les rameaux qui viennent de fleurir pour faire apparaître de nouvelles pousses. Pour les clématites à floraison printanière et automnale, il faut éviter de les tailler et préférer la suppression des rameaux desséchés. Pour les clématites à floraison estivale et automnale, il est possible de tailler, mais tôt au printemps au-dessus du 5e nœud, soit environ à 40 cm du sol.

Précisons que la clématite peut se passer de taille, mais d’année en année la floraison sera moins abondante et la base de la plante sera dégarnie.

La Culture Du Bambou

La culture du Bambou

Originaire de Chine avant de coloniser le Japon depuis plusieurs millénaires, le bambou fait partie de la famille des graminées, plus précisément des Poacées. Dans les forêts tropicales, il peut pousser jusqu’à 3000 m d’altitude.

Plantation

Les bambous aimeront être plantés dans un sol riche et bien drainé. Le pH pourra être neutre à légèrement acide soit entre 5.5 et 7. L’espace de plantation devrait se situer entre 60 et 120cm (2-4pi) selon le format du plant et l’effet recherché.

Entretien

Le bambou aura besoin de beaucoup d’arrosage spécialement pour la première année suivant sa plantation. Une terre à jardin enrichie de compost suffira pour la première année. Pour les années suivantes, on prendra soin de fertiliser avec un engrais azoté qui peut être d’origine organique ou de synthèse. Les bambous ont deux cycles de croissances annuelles. La plante émettra ses nouvelles pousses que l’on appelle les turions généralement à la fin du printemps. Les chaumes se déploient en début de saison pour atteindre leurs dimensions définitives dans les semaines suivantes. En fin de saison, la plante développe son système racinaire.

Si la plante n’est pas exposée aux vents dominants, les feuilles ont de bonnes chances de demeurer attractives durant la saison hivernale puisqu’elles sont persistantes. Au printemps, les parties aériennes qui n’auront pas survécu devront être rabattues au sol ou à quelques cm du sol selon le cas. La pose d’une protection hivernale est recommandée.

À propos de la floraison

Comme il est mentionné dans plusieurs ouvrages, il est vrai que la floraison du bambou qui peut prendre jusqu’à plusieurs décennies avant de se produire peut être un phénomène grégaire, c’est-à-dire que tous les individus d’une même lignée vont fleurir en même temps, peu importe où ils se trouvent sur la planète. Parfois la floraison est d’une abondance telle, que l’énergie demandée a un effet létal pour la plante. Toutefois, ce phénomène n’arrive que dans peu de cas et la plupart du temps, on assistera à des floraisons sporadiques qui ne causeront pas la mort des plants. Si jamais des inflorescences venaient à apparaître en grand nombre, elles pourront être coupées et les plants fertilisés.

La Taille Des Vivaces L'automne

Comment tailler ses vivaces l’automne

Plusieurs personnes se demandent chaque automne s’il est bon de tailler les vivaces avant l’hiver? Tout dépend de la variété!

Il est préférable de laisser les tiges des vivaces en place pour augmenter la rétention de la neige et ainsi offrir une meilleure protection hivernale. Rien de mieux que la neige pour isoler le sol et les racines contre le froid. D’autres aiment bien faire le gros ménage l’automne puisqu’au printemps ils manquent de temps.

Vous optez pour la taille? Armez-vous des bons outils!

Sécateur Felco idéal pour la tailleTout d’abord, l’outil le plus important; le sécateur. Il doit être bien affûté et sans rouille. Les lames peuvent être souillées par la sève des plantes qui y collent, ce qui entraîne une mauvaise coupe. De plus, en étant en contact avec un végétal malade, elles peuvent transmettre des maladies. Nettoyez-les avec un tampon de ouate imbibé d’un produit désinfectant, comme de l’alcool à 70%.

Pour une utilisation très fréquente, choisissez des produits professionnels, très confortables et ergonomiques, avec une qualité de lames supérieures. Le sécateur s’utilisant d’une seule main, il est important de sélectionner un modèle adapté à votre morphologie et à votre force en vérifiant que vous avez une bonne prise en main de l’outil. Chez Pépinière Villeneuve, nos conseillers utilisent un sécateur de marque Felco. Marque qui est aux sécateurs à main ce que la Harley Davidson est aux motocyclettes. Sa résistance est éprouvée. Vous pourrez le garder facilement 30 ans (avec un bon entretien).

Quoi tailler?

Taille des vivaces

Nous y sommes. Tout est prêt mais…quoi tailler? Pour faire plus simple, commencez par suivre la liste des vivaces à NE PAS TAILLER l’automne. Tout ce qui ne se trouve pas sur cette liste peut être taillé.

De quelle façon? Vous rabattez la plante jusqu’à 6 pouces du sol. On ne les rase jamais au sol. Elles ont besoin d’aide pour accumuler de la neige, surtout dans les endroits exposés au vent. Certaines espèces de vivaces un peu moins rustiques ont besoin d’un minimum de protection, comme la neige, une couche de feuilles mortes ou de branches de conifères pour bien passer l’hiver. Très important, ne compostez jamais de résidus infectés ou parasités qui peuvent devenir une source de contamination importante. Par exemple : phlox ou pivoine dont le feuillage a été malade durant l’été.

Vivaces à ne PAS tailler l'automne
Ajuga reptans rubra

Ajuga reptans

Alchemilla mollis

Alchemilla mollis

Arenaria verna

Arenaria

Armeria maritima blooodstone

Armeria

Aubrieta x cult Leichtlinii

Aubrieta x cult Leichtlinii

Brunnera mac Sea Heart

Brunnera

Cerastium Silver Carpet

Cerastium Silver Carpet

Chrysanthemum Alaska

Chrysanthemum

Convallaria majalis

Convallaria

Dianthus Coconut

Dianthus

Doronicum Magnificum

Doronicum Magnificum

Dryopteris barnessii

Dryopteris barnessii

Dryopteris f.m crispa cristata

Dryopteris f.m crispa cristata

Geranium ballerina

Geranium cin

Geranium x Sue Crug

Geranium x Sue Crug

Gysophila Repens Rosea

Gysophila Rep

Hedera helix

Hedera

Helenium hoopesii

Helenium hoopesii

Helleborus True Love

Helleborus

Hepatica nobilis

Hepatica nobilis

Heuchera Autumn Leaves

Heuchera

Heucherella Thunderbird

Heucherella

Houttuynia chamaeleon

Houttuynia

Iris powder blue giant

Iris powder blue giant

Lamium mac Beacon Silver

Lamium mac (laisser rosette)

Lavandula angustifolia Hidcote Blue

Lavandula

Lewisia Sunset Group

Lewisia Sunset Group

Linthodora diff Grace Ward

Linthodora diff Grace Ward

Liriope muscari Big Blue

Liriope

Lysimachia nummularia

Lysimachia nummularia

Oenothera FireWorks

Oenothera

Opuntia hum vulgaris

Opuntia hum vulgaris

Pachysandra terminalis

Pachysandra terminalis

Paeonia itho

Paeonia itho

Paeonia suffruticosa Houki

Paeonia suffruticosa

Papaver Allegro

Papaver

Penstemon Strictus

Penstemon (laisser rosette)

Perovskia atr Little Spire

Perovskia

Phlox subulata

Phlox subulata

Polystichum acrostichoides

Polystichum acrostichoides

Primula-pacific-Giant

Primula

Pulmonaria Excalibur

Pulmonaria (laisser rosette)

Saponaria ocymoides

Saponaria

Sempervinum Tectorum

Sempervinum Tectorum

Thymus praecox

Thymus

Tiarella Mysctic Mist

Tiarella

Tricyrtis Miyazaki

Tricyrtis

Verbascum Violetta

Verbascum

Vinca minor blue and gold

Vinca minor

Yucca Aloifolia purpurea

Yucca (attacher le feuillage)

La Protection Hivernale

La protection hivernale

La protection hivernale consiste à protéger les plantes qui ne résistent pas aux froids rigoureux de l’hiver ou encore qui y sont sensibles. N’oublions pas aussi les dommages qui peuvent être causés par le poids de la neige ou du verglas! Notez par contre que la plupart des plantes n’ont pas besoin de protection hivernale. Même avec une bonne protection, certains hivers sont très rigoureux et peuvent quand même apporter son lot de dommages au jardin.

Les besoins en protection hivernale sont différents d’une région à l’autre. Par exemple, certaines régions bénéficient d’une bonne couverture de neige est permanente durant une bonne partie de l’hiver, alors que d’autres, non. Perdant cette précieuse isolation qu’est la neige, certaines plantes deviennent alors vulnérables aux froids mordants de l’hiver.

Les vents dominants de l’hiver dans une cour rendent les plantes beaucoup plus vulnérables! Elles auront évidemment besoin d’une bonne protection SURTOUT si elles sont tout près de leur point de rusticité. Celles qui ont la chance d’être abritées des vents ont elles, beaucoup plus de chances de survie. Quand exactement doit-on faire l’installation des protections hivernales? Le temps idéal est souvent vers la mi-novembre, parfois plus tard dans les régions plus chaudes du Québec, alors que la température nocturne se tient aux alentours de -5 ºC. . Il est aussi préférable que les végétaux aient perdu leurs feuilles. Il est très important de s’assurer que les végétaux respirent bien sous les protections hivernales. Enlevez les protections tôt au printemps, au dégel du sol, lors d’une journée nuageuse, lorsque le risque de gels sévères est passé.

Les conifères érigés

Durant la 1re année suivant la plantation, les plantes doivent être entourées d’une clôture à neige recouverte de jute ou d’un agrotextile, qui ne doit jamais toucher au feuillage des conifères. Pour les autres années, la protection doit demeurer la même pour les conifères plus sensibles (Zone 5 et plus). Pour les autres il faut simplement se limiter à les attacher à l’aide d’un filet ou d’une corde afin d’éviter que les branches brisent sous le poids de la neige.

Les conifères rampants

Ils n’ont besoin que d’une bonne couche de neige.

Les conifères greffés

Ils doivent avoir une protection complète chaque année; comme celle suggérée pour les arbustes de zone 5 et plus.

Arrosage d’automne des conifères

La terre les entourant doit être humide afin de les alimenter durant les dégels de l’hiver. On doit les arroser en profondeur lorsque l’automne est sec pour compenser le dessèchement causé par les vents.

Les arbres

Les troncs des jeunes arbres doivent être protégés des rongeurs (rats, mulots, etc.). Installer une spirale anti-rongeurs à partir de la base du tronc jusqu’à trois pieds de hauteur (1m) et la retirer au printemps. Il est recommandé d’utiliser cette protection jusqu’à ce que le tronc ait atteint 2 ½ pouces (7.5cm) de diamètre.

Les arbustes

Au moment où ils ont perdu leurs feuilles. Les arbustes ont surtout besoin d’être protégés du poids de la neige. Il s’agit donc simplement de les attacher avec une corde. La clôture à neige n’est pas nécessaire sauf dans les cas suivants :

  • Si les plantes sont exposées aux sels de déglaçage (clôture à neige avec jute ou agrotextile).
  • Si vous soufflez la neige sur les arbustes, il est recommandé de les entourer d’une clôture à neige et de jute ou autre agrotextile.

Les arbustes frileux (zonés 5 et plus)

Certains arbustes sont très peu rustiques dans la région. Il faut les protéger avec une clôture à neige qui sera remplie de feuilles mortes ou de neige afin de mieux les isoler . Recouvrir de jute ou d’un agrotextile.

Les arbustes à feuillage persistant

Certains arbustes gardent leurs feuilles durant l’hiver comme les Buxus, Cotoneaster rampants, Euonymus, Ilex (houx), Mahonia, Rhododendron etc. Généralement ces plantes sont sensibles au vent et au froid. Il est donc préférable de leur donner une protection complète (clôture à neige avec jute ou agrotextile, vaporisation d’un produit antidessicant (Wilt Pruf)

Les vivaces

Après les premières gelées, lorsque le feuillage est fané, rabattre (tailler) la plupart des vivaces à 2 pouces (5cm) du sol . Étendre un paillis. Les graminées pourraient n’être taillées qu’au printemps, vu leur aspect hivernal décoratif. Besoin d’aide pour vos rosiers? C’est pas ici!

Fertilisation des plates-bandes et potager

L’automne est le meilleur temps pour l’apport de fumier ou de compost au jardin. La méthode consiste à recouvrir les plates-bandes d’environ 1’’ (2.5cm) de fumier ou de compost sur toute la surface entre les plantes. Pour le potager il est très important d’intégrer au moins 2 à 3’’ (5 à 7cm) de fumier ou de compost tous les ans. (Il est bon de changer de sorte de compost chaque année).

Jardiner à L'ombre C'est Possible

Jardiner à l’ombre c’est possible!

Jardiner à l’ombre demande un peu plus de planification. En effet, il est un peu plus difficile d’y réaliser un aménagement, mais pas impossible!

Le manque de soleil n’est pas le seul problème, comme celle-ci est généralement créée par la présence de gros arbres, les racines de ceux-ci le sont également. C’est ce qu’on appelle la ‘compétition racinaire’. En effet comme ces racines absorbent beaucoup d’eau, mais également beaucoup de minéraux, il n’en reste plus beaucoup pour les végétaux autour. Cette compétition est appelée ‘ombre sèche’.

Alors, quoi faire? Contrairement à ce que vous pouvez penser, il y a un vaste choix de plantes qui s’y plaisent. Lors de la plantation, vous pouvez également couper les racines modérément grosses ou petites. Vous aurez probablement besoin d’un sécateur ou d’une petite scie. Si vous tombez sur de grosses racines, il serait préférable de légèrement modifier vos plans.

Pour plus d’explications sur la technique de plantation, le jardinier Larry Hodgson a écrit un très bon article à ce sujet également.

Voici ci-dessous une liste de végétaux que nous vous suggérons.

Asarum canadense (Gingembre sauvage) - vivaces
Asarum canadense (Gingembre sauvage)
Bergenia - vivaces
Bergenia
Convallaria majalis (Muguet) - vivaces
Convallaria majalis (Muguet)
Dicentra spectabilis (Coeur saignant) - vivaces
Dicentra spectabilis (Coeur saignant)
Epimedium rubrum (Epimède) - vivaces
Epimedium rubrum (Epimède)
Vinca (Pervenche) - vivaces
Vinca (Pervenche)
Polystichum (Fougere de Noel) - vivaces
Polystichum (Fougere de Noel)
Campanula (Campanule) - vivaces
Campanula (Campanule)

Comment planter les vivaces l’automne

Si vous avez repoussé l’aménagement d’une nouvelle plate-bande ou la plantation de quelques arbustes au printemps dernier, vous disposez de près de six semaines avant le premier gel sévère pour le faire.

Dans plusieurs régions, vous pourrez procéder jusqu’en octobre, parfois même jusqu’au début de novembre. Profitez-en pour venir dénicher quelques perles rares parmi nos spéciaux de fin de saison en magasin. L’automne le sol est réchauffé et la pluie est généralement plus abondante. Ces conditions favorisent la croissance des racines.

Secrets d’une plantation automnale

  • Creusez un trou aussi profond et trois fois plus large que la motte racinaire. Amendez le sol si vous le jugez nécessaire. Si des racines font le tour de la motte, détachez-les délicatement et dirigez-les vers l’extérieur.
  • Déposez la plante au centre du trou, puis ajoutez la quantité requise de mycorhize pour assurer une meilleure reprise.
  • Comblez le trou de terre, tassez doucement et arrosez abondamment.
  • Appliquez ensuite une couche de 5 à 10 cm de paillis, comme du compost, des feuilles déchiquetées ou du bois raméal. Le paillis préserve la chaleur du sol, ce qui prolonge la durée de l’enracinement.
  • Arrosez au besoin jusqu’aux gelées de manière à maintenir l’humidité du sol, sans jamais le détremper, jusqu’à la toute fin de la saison de croissance.

Besoin de suggestions?

Alchemilla (Alchémille) - vivace

Alchemilla (Alchémille)

Astilbe - vivaces

Astilbe

Bergenia - vivaces

Bergenia

Hemerocallis (Hemerocalle) - vivaces

Hemerocallis (Hemerocalle)

Hosta - vivaces

Hosta

Lillium (Lys) - vivaces

Lillium (Lys)

Leucanthemum (Marguerite) - vivaces

Leucanthemum (Marguerite)

Phlox - vivaces

Phlox

Dianthus (Oeillet) - vivaces

Dianthus (Oeillet)

Papaver oriantal (Pavot d'Oriant) - vivaces

Papaver oriantal (Pavot d'Oriant)

Paeonia (Pivoine) - vivaces

Paeonia (Pivoine)

Back To Top
×Close search
Rechercher