skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

La Culture De Bruyères

Les bruyères sont de la famille des éricacées aux feuillages persistants. Elles ressemblent à de minuscules conifères, qui donnent une profusion de fleurs en forme de clochette. Ce sont des plantes de petite taille, et certaines sont même rampantes, ne dépassant guère 60 cm. Au cours de l’automne, le feuillage vert de certaines variétés de bruyères tourne au rouge ou se pare de teintes orangées pour se couvrir de vert tendre au printemps suivant. Étonnant !

Il existe deux grandes espèces: Erica qui est à floraison printanière et Calluna qui est à floraison estivale et automnale (c’est surtout de cette espèce dont on va traiter ici)

La floraison

Lorsqu’on utilise plusieurs cultivars dans une plate-bande, la floraison peut s’étaler de la mi-été jusqu’au premier gel. Les cultivars les plus hâtifs débute leur floraison habituellement vers la mi-juillet et elle s’étale sur une période de 6 à 10 semaines. Les bruyères produisent des fleurs en divers tons de rose, rouge et blanc.

l’exposition

La bruyère est une plante de plein soleil mais il est préférable de lui éviter les chauds rayons du midi. Rustique en zone 4b, la plante devrait être placée à l’abri du vent pour réduire les risques de déshydratation.

La plantation

Cette plante exige un sol acide dont le pH est de 5.5 ou moins et très bien drainé. Le terreau idéal est le terreau pour plantes acidophiles. Idéalement, le collet de la plante devrait être placé à 1 ou 2 cm sous le niveau du sol. Si le sol est argileux, on fait le contraire (on plante en butte) dans le but de favoriser un bon drainage, afin d’éviter la pourriture des racines. Bien arroser lors de la plantation.

La fertilisation

On fertilise au printemps, avant la fin juin, avec un engrais granulaire 9-12-8.  À chaque année vérifier le pH du sol, si plus haut que 5.5 acidifier avec le soufre 90% au printemps ou à l’automne.

La taille

Le meilleur moment est au printemps car on évite ainsi le gel des blessures causées par une coupe automnale. On taille juste sous la hampe florale de l’année précédente, pour permettre une floraison abondante, augmenter la densité du feuillage et conserver une belle forme à nos plants. Lors de cette opération, il faut prendre soin de ne pas tailler dans le vieux bois.

L’entretien

La bruyère est facile d’entretien et peu sensible aux insectes et maladies. Ses racines sont délicates et superficielles; donc il ne faut jamais biner autour des plants.

L’arrosage

Ayant un système racinaire fin et peu profond, la bruyère est donc sensible aux excès d’humidité ainsi qu’au dessèchement. Pour retenir une certaine humidité, il est recommandé d’utiliser un bon paillis afin de maintenir le sol humide en tout temps. La bruyère ne peut souffrir de sécheresse.

La protection

La protection hivernale ne sera nécessaire que si l’accumulation de neige est  insuffisante, inexistante ou que la zone de rusticité est inférieure à 4b. Une clôture à neige pourrait servir de brise-vent autour des callunas ou encore recouvrir les plants avec des branches de conifères. Cette protection doit être enlevée tôt en mars.  Une bonne irrigation avant les premières gelées et dès le dégel au printemps pour éviter le dessèchement.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =

Back To Top
×Close search
Rechercher