Skip to content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

Rosier hybride de thé, floribunda et grandiflora

Avant de choisir un rosier, il est très important de connaître les caractéristiques de chacun. Dans leur cas, les rosiers hybrides de thé, floribunda et grandiflora ont absolument besoin d’une protection hivernale. Ils sont appelés « non rustiques » donc « non résistants au froid ». C’est un détail très important qui penchera sûrement dans la balance. Ces rosiers offrent une floraison exceptionnelle tout au cours de l’été. Ils demandent au moins 6 heures d’ensoleillement par jour, une bonne aération, un sol bien drainé et riche en matière organique. Il est à noter que les rosiers mal entretenus deviennent très sensibles à la maladie. Au printemps, avant la sortie des bourgeons, il est prudent d’appliquer de l’huile dormance.

Plantation

La plantation peut s’effectuer à n’importe quel moment de la saison. N’oubliez pas de prévoir environ 60 cm ou plus entre les plants. Le trou à creuser doit être au moins le double du volume du pot et la fosse de plantation doit être remplie de terre riche en compost, à laquelle il faut ajouter une poignée d’engrais enracineur et/ou de mycorhize. Petite astuce, arrosez la plante AVANT de la mettre dans le trou. De cette façon, vous serez certain que la motte sera bien humide avant de la planter. Placez le collet  (jonction entre la tige et les racines) légèrement plus bas que le sol puis arrosez copieusement le sol, ce qui favorisa une légère compaction autour du plant, pour éliminer les poches d’air.

Entretien

L’épandage de compost est nécessaire chaque printemps tout comme l’ajout d’engrais. Si le sol est pauvre, il faut fertiliser deux ou trois fois en début de saison, toujours avant la mi-juillet. Nettoyez aussi le plant en supprimant les branches cassées, les feuilles mortes et toutes les parties qui semblent malades ou brisées.  Tout au cours de la saison de croissance, il faut enlever les fleurs fanées afin de favoriser la floraison, en coupant à 45 degrés, à environ 1 cm au-dessus de la première vraie feuille à 7 folioles, tournée vers l’extérieur.

Arrosage

Lors des arrosages, évitez de mouiller le feuillage. Pourquoi? Le fait de le mouiller peut favoriser le développement des maladies fongiques. L’utilisation d’un boyau suintant peut s’avérer une bonne solution. Comment savoir si vous devez arroser? Enfoncez simplement votre doigt dans le sol. Si le sol est humide jusqu’à une profondeur de 5 cm, n’arrosez pas. Si le sol est sec, arrosez doucement. D’ailleurs l’arrosage devrait être fait tôt le matin afin de permettre au feuillage de s’assécher rapidement. En respectant ces règles, vous minimiserez les problèmes de maladies.

Taille

Au printemps, enlever les branches mortes ou celles qui se croisent ainsi que les pousses trop faibles. En début de saison, gardez 3 tiges jeunes et vigoureuses; supprimer les autres. Pour les grimpants, ne gardez que trois tiges et lorsque la plante est bien établie, le nombre de tiges à garder pourra doubler.

 

Le rosier rustique

Qu’est-ce qu’un rosier rustique?

La plantation: une étape importante.

Les rosiers rustiques demandent au moins 6 heures d’ensoleillement par jour et une bonne aération. Notez que lorsqu’on parle d’ensoleillement, on privilégie toujours le soleil d’après-midi. De plus, le sol doit être bien drainé et riche en matière organique. La solution simple est d’utiliser notre terreau de plantation 3/1 FLEUR+ARBRE+ARBUSTE de Fafard

La plantation peut s’effectuer à n’importe quel moment de la saison. Évitez quand même de le faire lors des période de grandes chaleurs ou de canicule. L’arrosage est plus difficile à gérer à ce moment là et même que certaine municipalités peuvent mettre des restrictions!

**Petite astuce**, arrosez la plante AVANT de la mettre dans le trou. De cette façon, vous serez certain que la motte sera bien humide avant de la planter.

  • Prévoyez environ 1 mètre entre les plants.
  • Creusez un trou d’au moins le double du volume du pot et remplissez-le de terreau.
  • Ajoutez une poignée d’engrais enracineur et/ou de mycorhize.
  • Placez le collet  (jonction entre la tige et les racines) légèrement plus bas que le sol et arrosez copieusement. Cet arrosage favorisera une légère compaction autour du plant pour éliminer les poches d’air.

L'entretien

Compost de poulet - Fafard - 25LL’épandage de compost est nécessaire chaque printemps tout comme l’ajout d’engrais. Pour le compost notre fumier de poulet de la compagnie FAFARD est un très bon choix puisqu’il est riche en azote, ce que le rosiers affectionnent beaucoup. Par la suite vous pouvez faire l’application d’un engrais conçu spécialement pour les rosiers.

Lors des arrosages, évitez de mouiller le feuillage. Pourquoi? Le fait de le mouiller peut favoriser le développement des maladies fongiques. L’utilisation d’un boyau suintant peut s’avérer une bonne solution. Comment savoir si vous devez arroser?  Enfoncez simplement votre doigt dans le sol. Si le sol est humide jusqu’à une profondeur de 5 cm, n’arrosez pas. Si le sol est sec, arrosez doucement. D’ailleurs l’arrosage devrait être fait tôt le matin afin de permettre au feuillage de s’assécher rapidement. En respectant ces règles, vous minimiserez les problèmes de maladies. Les rosiers ne doivent pas manquer d’eau surtout au départ de la végétation au printemps et à la remontée de la floraison.

 

La taille

Taille

En général, comme les rosiers rustique sont plus adaptés à notre climat, il est inutile de tailler les rosiers à l’automne, sauf si on doit installer une protection hivernale ou les déplacer. Si vous avez quand même besoin de faire une taille d’entretien elle doit se faire au printemps. Vous pouvez à cette période faire une taille dite de rajeunissement; gardez 5 à 7 tiges nouvelles et vigoureuses; supprimer les autres. Pour les grimpants, ne gardez que trois tiges et lorsque la plante est bien établie, le nombre de tiges à garder pourra doubler.

Source:
espacepourlavie.com

Comment entrer ses plantes tropicales pour l'hiver

Comment entrer ses plantes tropicales à l’intérieur?

Nos plantes tropicales sont si belles à l’extérieur durant l’été. Elles apportent une touche d’exotisme à notre terrasse. Durant ce temps, elles prennent aussi de la vigueur et de la grosseur. Si vous voulez encore en bénéficier l’an prochain, il faut les entreposer à l’intérieur durant la saison hivernale. En fait, il faut même s’y prendre d’avance pour être sûr qu’elles ne gèleront pas. Cette entrée doit non seulement être faite à temps, mais aussi être BIEN faite. En effet qui dit EXTÉRIEUR dit insectes qui dorment dans nos plantes. Vous ne voulez surement pas qu’eux aussi trouvent refuge au chaud dans la maison et par malheur, s’installer dans d’autres plantes. Voici comment faire.

Quand dois-je rentrer mes plantes d'intérieur?

Lorsque la température nocturne est inférieure à 12 °C, il faut songer à les réintroduire dans la maison. Rentrez-les tôt, avant que votre système de chauffage ne soit en marche. Lorsque celui-ci fonctionne, il assèchera l’air ce qui pourrait être nuisible au départ pour vos plantes. Nous vous suggérons de procéder à une entrée graduellement; laissez-les dehors le jour et à l’intérieur la nuit pendant environ une semaine, si possible. Sans cette période d’acclimatation, il peut arriver que certains arbustes perdent une partie ou la totalité de leur feuillage. Généralement, de nouvelles feuilles apparaissent dès que les plantes sont adaptées à leur nouvel environnement.

Comment éviter les insectes indésirables?

Évitez d’introduire des insectes en inspectant méticuleusement vos plantes. Douchez la plante avec le boyau d’arrosage, pour bien mouiller les feuilles, les tiges et le pot. Le coup de grâce qui détruira toute trace de ce qui pourrait vous échapper est une application de Bug B Gon, savon insecticide, savon noir ou Trounce quelques jours avant de les rentrer. Aspergez bien toutes les feuilles sans oublier le dessous ainsi que le pot. Faites cette application le matin ou le soir, mais pas en plein soleil. Répéter après quelques jours.

Est-ce que je dois la changer de pot?

Pour terminer, il sera peut-être nécessaire de rempoter. C’est simple, si les racines sortent par les trous de drainage c’est un bon signal pour rempoter! Sinon vous pouvez attendre en février. Utilisez le mélange de terreau pour plantes tropicales et plantes d’intérieur Connaisseur! Il renferme tout ce dont la plante aura besoin.

N’oubliez pas de diminuer la fréquence des arrosages et la fertilisation jusqu’en février-mars. Votre plante entrera bientôt en mode « dormance » donc nul besoin de la stimuler!

La taille des arbustes

Comment tailler ses arbustes

Tailler vos arbustes peut grandement aider à leur croissance. N’aillez crainte, ce n’est pas très compliqué. Comme toute chose, il y a des règles à respecter. N’hésitez pas à demander conseils auprès de nos spécialistes! Si on se lance sans trop savoir comment, on peu être déçue; par exemple si on taille les bourgeons floraux on peut dire au revoir à nos fleurs. Il faut donc procéder à la taille lors de la période optimale pour ne pas endommager notre plante ou perdre sa floraison.

Pourquoi la taille de vos arbustes est importante?

En général, les arbustes et les arbres se développent mieux si on n’intervient pas et qu’on les laisse pousser naturellement. Cependant, les plantes ligneuses exigent parfois de l’élagage, que ce soit pour enlever une branche encombrante, limiter leur expansion ou aérer et densifier leur ramification. Parfois, une taille adéquate assure une bonne récolte de fruits ou la bonne santé de la plante. L’important, c’est d’effectuer le bon geste au bon moment.

Armez-vous des bons outils!

Tout d’abord, l’outil le plus important: le sécateur. Il doit être bien affûté et sans rouille. Les lames peuvent être souillées par la sève des plantes, ce qui entraîne une mauvaise coupe. De plus, en étant en contact avec un végétal malade, elles peuvent transmettre des maladies. Nettoyez-les avec un tampon de ouate imbibé d’un produit désinfectant, comme de l’alcool 70%.

La taille oui...mais par où commencer?

Généralement il est préférable de ne pas tailler les arbustes l’automne. La raison est simple, lors de la saison froide, l’extrémité de certaines tiges peut geler ou encore subir quelques dommages. Il est donc recommandé de procéder à la taille des branches abîmées, tôt au printemps et ainsi augmenter la vitalité de l’arbuste. Pour vous guider, voici une liste très pratique.

Tailler à l’automne ou tôt au printemps AVANT le débourrement

Buddleia davidii (Arbre aux papillons) - arbustes

Buddleia davidii
(Arbre aux papillons)

Hydrangea paniculée 'Diamant Rouge'

Hydrangea
(Hydrangée)

Spirea japonica (Spirée du Japon) - arbustes

Spirea japonica
(Spirée du Japon)

Berberis Rose Glow - arbustes

Berberis
(Épine Vinette)

Hibiscus syriacus (Ketmie des jardins) - arbustes

Hibiscus syriacus
(Ketmie des jardins)

Tamarix ramosissima (Tamarix de Russie) - arbuste

Tamarix ramosissima
(Tamarix de Russie)

Kerria Japonica (Corête du Japon) - arbustes

Kerria Japonica
(Corête du Japon)

Potentilla fructicosa (Potentille) - arbustes

Potentilla fructicosa
(Potentille)

Cotinus (Arbre à perruque) - arbustes

Cotinus
(Arbre à perruque)

Sorbaria sorbifolia (Sorbaria à feuilles de sorbier) - arbustes

Sorbaria sorbifolia
(Sorbaria à feuilles de sorbier)

Tailler immédiatement APRÈS la floraison

Amelanchier (Amélanchier) - arbustes

Amelanchier
(Amélanchier)

Chaenomeles (Cognassier) - arbustes

Chaenomeles
(Cognassier)

Forsythia - arbustes

Forsythia
(Forsythia)

Philadelphus (Seringat) - arbustes

Philadelphus
(Seringat)

Weigela (Diervilla ) - arbustes

Weigela
(Diervilla)

Azalea (Azalée) - arbustes

Azalea
(Azalée)

Cotoneaster - arbustes

Cotoneaster
(Cotonéaster)

Fothergilla - arbustes

Fothergilla
(Fothergilla)

Physocarpus (Physocarpe) - arbustes

Physocarpus
(Physocarpe)

Prunus (Cerisier) - arbustes

Prunus
(Cerisier)

Deutzia gracilis (Deutzia gracile) - arbustes

Deutzia gracilis
(Deutzia gracile)

Ligustrum
(Troene doré)

Spirea vanhouttei (Spirée Van Houtte ) - arbustes

Spirea vanhouttei
(Spirée Van Houtte)

Clethra (Clethre a Feuille D'aulne) - arbustes

Clethra
(Clethre a Feuille D’aulne)

Exochorda (arbre aux perles) - arbustes

Exochorda
(arbre aux perles)

Syringa (Lilas) - arbustes

Syringa
(Lilas)

Viburnum (Viorne) - arbustes

Viburnum
(Viorne)

Les fines herbes au jardin

Fines herbes au jardin

Rien de plus facile que de cultiver les fines herbes. Petits et grands peuvent les faire pousser. Il suffit de poser les bons gestes et de savoir par où commencer pour en profiter pleinement.

L’ensoleillement, le sol, l’eau, la fertilisation, etc., sont des facteurs primordiaux à la croissance des fines herbes. À l’achat, assurez-vous de pouvoir combler tous leurs besoins pour les voir s’épanouir pleinement.

Choisissez des herbes sans maladie ni insecte. Préférez celles dont le feuillage est sain, sans tache et dont les tiges sont bien fermes et fournies. Chaque espèce et variété doit être bien identifiée afin d’être en mesure de lui fournir les bons soins. Évaluez vos besoins selon le rendement de chacune, ex : 1 romarin, 1 origan, plusieurs basilics, 1 laurier-sauce, 1 estragon, etc. Limitez vos achats, rien ne sert d’acheter plusieurs plants d’une herbe productive.

La plupart des fines herbes apprécient les emplacements ensoleillés, 6 à 8 heures par jour, et les sols meubles, riches en compost et bien drainés. Vous les utiliserez plus souvent si vous les plantez dans un endroit facile d’accès et près de la maison. Un emplacement abrité du vent préserve leur arôme, car leurs huiles essentielles sont parfois volatiles.

Beaucoup sont frileuses; attendez que les risques de gel soient écartés et que la terre soit réchauffée avant de les transplanter au potager.

L’ajout d’un bon compost, comme le COMPOST MARIN,  à la plantation et à chaque printemps pour les herbes vivaces stimule leur croissance et améliore l’absorption des éléments nutritifs contenus dans le sol. Un binage régulier du sol autour des plants permet à l’eau et à l’air de mieux circuler et de contrôler l’excès d’humidité qui leur est parfois fatal. Au besoin, arrosez de préférence le matin et effectuez des arrosages profonds plutôt que de faire de petits arrosages journaliers. Le désherbage prévient les infestations d’insectes. Pour des fines herbes bien denses et fournies, pincez régulièrement l’extrémité des nouvelles pousses et consommez les parties prélevées.

Les fertilisants, chimiques ou organiques, sont absorbés par la plante ce qui signifie que vous les consommez. De plus, les engrais modifient la saveur des fines herbes. Un bon amendement à l’aide d’un compost, de bons soins et la pratique du compagnonnage réduit considérablement l’utilisation d’engrais. Toutefois, si vous désirez fertiliser, optez pour des engrais organiques et biologiques, moins nocifs pour votre santé et pour l’environnement.

Le scarabée du rosier

Le scarabée du rosier

Scarabées du rosier s'attaquant aux fleursLe scarabée du rosier est surtout actif en juin et au début de juillet, mais ils difficile à contrôler. C’est un coléoptère de couleur vert olive avec de longues pattes orange. Ils peuvent créer beaucoup de dégâts très rapidement. Bien entendu, le scarabée du rosier ne porte pas son nom pour rien; en effet le rosier est sa plante préféré. Il dévore le feuillage et les fleurs des rosiers, ne laissant souvent que des nervures. Malheureusement, il ne s’attaque pas qu’aux rosiers. La vigne vierge, le lilas japonais, les hydrangées, les sorbiers, le lierre de Boston, la vigne à raisin, les spirées, la grande marguerite, les sureaux, les pivoines (fleurs), les ronces, les pommiers, les potentilles, les iris, les ormes, les chênes, les bouleaux et les aubépines. Les végétaux touchés subissent parfois une défoliation complète en peu de temps.

Signes de présence

Plantes défoliées, boutons floraux percés, fleurs détruites, fruits massacrés ou dévorés, tels sont les ravages de l’ouragan scarabée. Ils sont facilement repérables sur les plantes, installés en groupes. Malgré tout, ne vous en faites pas trop puisque les plantes survivent généralement à leur douloureuse expérience.

 

Moyens de lutte

Piège à phéromones scarabée du rosierD’abords, nous vous conseillons d’éviter la plantation de végétaux sensibles aux scarabées en sol sablonneux. L’élimination régulière des mauvaises herbes au pied des plantes ainsi qu’un bêchage permettant d’exposer les larves qui hivernent permettent une diminution de l’infestation d’une année à l’autre. Si vous êtes victime d’une légère infestation, la cueillette manuelle peut être une bonne idée. Faites tomber les insectes dans une eau savonneuse! Sinon, il est toujours possible de les aspirer avec une ‘’shop-vac’’ si vous en possédez une.

Le Réseau d’avertissement phytosanitaire recommande des produits à base de pyréthrine, de roténone ou encore de perméthrine. Vous en retrouverez dans des produits tel que; Bug B Gon, la Poudre à vaporiser pour Jardins et arbres fruitiers ou le Trounce. Le traitement au savon insecticide se fait par contact direct avec l’insecte et doit donc être utilisé dans les endroits affectés. En cas d’invasion, les traitements doivent être faits aux quatre jours jusqu’au moment où l’insecte est complètement éliminé. Il est aussi possible d’utiliser un piège à phéromones. Il  est composé d’un entonnoir, d’un réceptacle et d’un appât, attirant et capturant ainsi ces insectes et autres scarabées nuisibles. Attention, les pièges doivent être placés à au moins 3 m de vos plantes infestées. Combiner l’insecticide et le piège, augmente l’efficacité pour combattre l’infestation.

N’oubliez surtout pas que si vous décider d’utiliser une méthode de lutte chimique, il est très important de bien lire l’étiquette du produit et de l’utiliser selon les recommandations du fabricant.

L'application de l'huile de dormance

Comment appliquer l’huile de dormance

L’huile de dormance est une huile épaisse appliquée normalement au printemps, à la fonte des neiges, mais on peut aussi l’utiliser à l’automne, après la chute des feuilles. C’est le traitement insecticide favori des amateurs de fruitiers, car ils ont plus que leur part d’ennemis. Cette huile agit sur les insectes et acariens qui hivernent sur les branches et les écorces. En recouvrant l’insecte d’huile, on vient boucher ses pores, ce qui l’empêche de respirer. Aussi elle fait fondre la couche cireuse qui protège certains insectes exposant leur corps fragile à l’air sec.

Application

-> 1 seule application avant l’éclosion des bourgeons au printemps (mi-avril à fin avril). 20 ml par litre d’eau.

  • Traiter lorsque la température ne descend pas en bas de 4°C la nuit, suivant l’application.
  • Il ne doit pas pleuvoir pendant les 48 heures suivant l’application.
  • Vaporiser par temps doux et sec pour un séchage rapide.
  • Couvrir le tronc et les branches assez pour mouiller sans ruisselage.
  • Brasser souvent le contenant pendant l’application, pour garder le mélange homogène.
  • Utiliser toute la préparation.
  • À l’automne, remiser le produit dans un endroit sec et tempéré.

Ne pas appliquer sur les hêtres, les noyers, les érables à feuilles rouges, les érables à sucre, les érables japonais, les épinettes bleues, les caryers, des houx et les pommiers de la variété ‘Délicieuse’ quand ils sont en feuilles, faire l’application au stade dormant seulement. L’huile horticole peut rendre vertes les aiguilles bleues des conifères. Par contre, les nouvelles pousses seront bleues à nouveau.

L’huile de dormance est non toxique; son action est strictement physique. Elle est donc inoffensive pour les humains, les mammifères, les oiseaux et les poissons quand on l’utilise correctement. Pour qu’elle soit efficace contre les insectes, elle doit toutefois les toucher: elle ne sera pas efficace contre les insectes qui hivernent sur les racines, dans le sol ou dans la litière forestière, seulement ceux élisant domicile sur les parties aériennes des végétaux. Aussi, son effet résiduel est minime: elle se dégrade après quelques jours et disparait.

Pour un effet plus efficace contre les maladies, généralement on la combine à de la bouillie soufrée, un fongicide biologique. Ils peuvent être appliqués dans une même vaporisation, mais attention: ils ne restent pas en solution longtemps, surtout pas la bouillie soufrée. Il faut donc agiter régulièrement le réservoir de l’applicateur lors de la vaporisation. La bouille soufrée est efficace contre : la cloque des feuilles, le blanc, la tavelure, la rouille, l’anthracnose, la brûlure de la tige, le chancre et la tache noire du rosier. La bouillie est aussi efficace contre les phytopes, les kermès, les œufs de tétranyques et de pucerons.

Application

-> Peut être mêlée à l’huile lors de son application printanière.
-> 20 ml (4 c. à thé) d’huile de dormance et 40 ml (2 ½ c. à table) de bouillie soufrée par litre d’eau.

  • Lors de l’application, la température ne doit pas descendre en bas de 4°C, ni aller plus haut que 25°C.
  • Répéter aux 10 à 15 jours sur les plantes plus sensibles aux maladies comme les gadelliers, les rosiers, les pommiers et les aubépines (jusqu’à l’apparition des fleurs).
  • Vaporiser pour bien couvrir la plante au complet sans ruissellement.
  • Brasser souvent le contenant pendant l’application pour garder le mélange homogène.
  • Utiliser toute la préparation, car le mélange perd de son efficacité avec le temps.

Ne pas appliquer sur les pruniers, les pommiers ‘Délicieuses et les abricotiers quand ils sont en feuilles. Appliquer au stade dormant seulement, sinon ils pourraient montrer des symptômes de phytotoxicité.

La taille des arbres fruitiers

Comment tailler les arbres fruitiers

En favorisant l’entrée de l’air et de la lumière, la taille préviendra le développement des maladies et améliorera la qualité des fruits. De plus, au cours des premières années de croissance, la taille de formation permettra aux petits arbres d’obtenir une structure solide et une forme équilibrée.

Attention

Une taille trop sévère ou inadéquate est plus néfaste que de ne pas tailler du tout. L’objectif de la taille est de corriger les défauts majeurs tout en respectant la forme naturelle de l’arbre.

Au printemps
  • Enlever les branches mortes, brisées et malades
  • Éclaircir le bout des branches.
  • Enlever ou pincer les branches en concurrence avec la tige centrale.
  • Conserver la forme pyramidale de l’arbre
  • Éliminer les gourmands.
  • Tailler modérément, de 10 à 15% maximum de la ramure.
  • Renouveler les branches charpentières.
Été
  • Enlever les branches mortes, brisées et malades
  • Enlever ou pincer les branches en concurrence avec la tige centrale.
  • Éliminer les gourmands et les branches à tendance verticale.
  • Éclaircir le centre de l’arbre pour permettre la pénétration de l’air et du soleil.
  • Éliminer les branches qui se frottent entre elles.
  • Tailler légèrement.
Techniques d'élagage
Coupe d’un rameau:

La coupe d’un rameau se fait à un angle d’environ 30 degré, légèrement au-dessus d’un bourgeon latéral et orientée d’un côté opposé à ce bourgeon.

Coupe d'un rameauCoupe d’une branche:

Cette coupe doit toujours être faite à l’aisselle d’une ramification.

Coupe d'une branche

Coupe d’une grosse branche:

Étape 1 – Consiste à effectuer une incision sous la branche, à environ 30cm du tronc
Étape 2 – Consiste à effectuer une seconde coupe à 5cm plus loin que la première coupe, sur le dessus et vers l’extérieur de la branche à enlever.
Étape 3 – La dernière étape consiste à procéder à l’élimination de la partie de la branche
restante, en respectant l’angle de coupe et le collet de la branche.

Taille d'une grosse branche sur un arbre fruitier

Comprendre les engrais

Comprendre les engrais

Les chiffres représentent le pourcentage des trois éléments principaux que l’engrais contient, soit l’azote, le phosphore et le potassium ou N-P-K. Ces trois éléments sont toujours présentés dans cet ordre et il est donc facile de savoir quel pourcentage de chaque élément l’engrais contient. Un engrais 7-10-8 contiendra 7 % d’azote, 10 % de phosphore et 8 % de potassium. Chaque élément est utilisé de façon spécifique par les végétaux.

Azote (N) : Constituant fondamental des protéines et de la chlorophylle (pigment donnant leur couleur verte aux plantes). Joue un rôle de premier plan dans la croissance des plantes. Sers aussi de nourriture aux micro-organismes du sol.

Phosphore (P) : Joue un rôle important dans la croissance des racines, l’implantation des jeunes plants, la floraison, la production et le mûrissement des fruits, la photosynthèse, la respiration et la croissance générale de la plante.

Potassium (K) : Circule partout dans la plante. Assure le transport des sucres, la turgescence et la rigidité des tiges. Augmente aussi la résistance générale de la plante (froid, maladies, insectes, etc.) . Contribue également à l’initiation des boutons floraux, à l’aoûtement des plantes ligneuses et à la fructification.

L’engrais est-il nécessaire à la croissance des plantes?

La plupart des sols, notamment ceux qui ont été améliorés par l’ajout d’amendement (compost, fumier, paillis) contiennent tout ce qu’il faut pour une croissance acceptable. Cela dit, on attend généralement davantage des plantes de nos jardins; une belle croissance dense et des fleurs ou des fruits en abondance sur une courte période. Pour obtenir une telle performance, un engrais peut-être nécessaire.

Biologique ou de synthèse?

Les engrais biologiques sont dérivés de matières organiques (plantes en décomposition, notamment) et libèrent généralement leurs éléments nutritifs tout au long de la saison. Une application annuelle suffit. Les engrais de synthèse (dérivés de produits chimiques) sont, pour la plupart, à libération rapide (il existe toutefois des engrais de synthèse à libération lente) et trois ou quatre applications annuelles peuvent être nécessaires.

Autres infos…

Les engrais existent sous différentes formes ; granulés, liquides, en bâtons ou solubles. À vous de choisir en fonction de l’action souhaitée; action coup de fouet ou action de fond.

Pour la période d’utilisation de l’engrais, le printemps et l’automne sont des périodes propices mais suivez bien les indications sur l’emballage car souvent ils peuvent brûler la plante, il est important de ne pas les verser sur les feuilles (sauf pour les engrais foliaires) et de préférer des jours de pluie ou des jours ou le sol est déjà bien humide pour ne pas brûler les racines. Évitez également l’engrais sur les très jeunes plantes qui sont plus délicates.

 

Sources:
maison.lapresse.ca
www.jardinage.net

Plantation des arbres fruitiers

Comment planter un arbre fruitier

Les arbres fruitiers ont leur place dans tous les jardins. Au printemps, leur floraison éblouissante ajoute le plaisir des yeux à la gourmandise. Les formes et les tailles sont extrêmement variées !

Les arbres fruitiers aiment en général une exposition ensoleillée, voir mi- ombragée. Sur la plupart des arbres fruitiers, la pollinisation est « croisée », c’est-à-dire qu’elle se produit d’un arbre à l’autre. Il faut donc souvent planter plusieurs fruitiers ensemble.

Type de sol

Le sol doit être de bonne qualité (fertile), bien profond et bien drainé. Le type de votre sol et le climat de votre région dicteront le choix des variétés de fruitiers à y cultiver.

Plantation

  • Les arbres en pot peuvent être plantés à n’importe quel moment de la saison.
  • La fosse de plantation doit être au moins 2 fois la largeur du pot par 1 fois½ la hauteur.
  • Le terreau de plantation idéal comprend: un tiers du sol extrait de la fosse ou de la terre brune, un tiers de compost et un tiers de mousse de tourbe. Ajouter une poignée d’engrais enracineur ou des mycorhizes au fond du trou.
  • Arrosez la motte avant de la mettre dans le trou et il est essentiel de retirer le pot.
  • Il est important de planter l’arbre à la bonne hauteur. Placer le collet à 2″ (5 cm) du niveau du sol.
  • Après avoir rempli le trou, il faut compacter le sol légèrement autour du plant pour éliminer les poches d’air.
  • Fixer ensuite un tuteur du côté des vents dominants, au nord-ouest, à environ 10 cm du tronc, au deux tiers de la hauteur du tronc. L’attache utilisée doit être large pour ne pas blesser le tronc de l’arbre. Enlever le tuteur au maximum 2 ans après la plantation.
  • Tout de suite après la plantation, arroser abondamment afin que l’eau pénètre dans le sol sans ruisseler. Aménager une cuvette en terre de 10 cm, qui correspond au diamètre du trou et étendre du paillis. À l’automne, éliminer la cuvette pour éviter une trop grande accumulation d’eau.

Pour un sol dur et mal drainé comme l’argile, suivre la même procédure mais placer la hauteur du collet légèrement plus haut que le niveau du sol en formant un monticule de terre. Les racines s’en trouveront plus aérées et mieux drainées car elles se développent surtout dans les 12 premiers pouces.

Arrosage

Pour vérifier si la plante doit être arrosée, enfoncer votre doigt dans le sol. Si le sol est humide jusqu’à une profondeur de 5 cm, ne pas arroser. Si le sol est sec, arroser abondamment, mais en évitant un jet trop puissant, car il pourrait rendre le sol compact et imperméable. L’utilisation d’un paillis garde l’humidité et diminue la fréquence des arrosages.

Fertilisation

Lors de la plantation, utiliser un engrais de type enracineur ou des mycorhizes. Les années suivantes, utiliser au début du printemps, un engrais de type 14-7-14.

Soins préventifs

Ramasser les feuilles mortes à l’automne contribue efficacement à enrayer la tavelure et réduit considérablement la prolifération des insectes.

Taille

Elle se pratique lorsque l’arbre est en dormance vers la fin du mois de mars, avec des outils désinfectés et bien affûtés. Dégager le centre de l’arbre pour que l’air et la lumière pénètrent à l’intérieur, en respectant la forme naturelle de l’arbre. Ne jamais tailler la tête de l’arbre. Ne pas enlever plus de 15% du volume de l’arbre par année pour éviter de favoriser la pousse de gourmands. Éliminer les branches faibles, brisées, celles qui se touchent ou celles qui ont une fourche très aigue, chicots, bourgeons plats (sur la pousse annuelle) ainsi que les gourmands, rejets et drageons qui entrent en compétition avec l’arbre. L’angle idéal des branches porteuses de fruits est de 45 degrés.

Soins préventifs

Ramasser les feuilles mortes à l’automne contribue efficacement à enrayer la tavelure et réduit considérablement la prolifération des insectes.

Protection hivernale

Le tronc doit être protégé des rongeurs par des spirales de plastique ou une application, à la fin de l’automne, un répulsif liquide.

Back To Top
Rechercher