skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

L'entretien Du Bassin Et Des Plantes Aquatiques

Comment entretenir son bassin aquatique

Un entretien régulier des bassins s’avère nécessaire au bon équilibre de l’eau. Quelques gestes simples et peu contraignants effectués régulièrement permettront de garder cet écosystème intact et de créer un paradis pour la biodiversité.

Si vous n’avez pas le temps d’entretenir vous-même votre bassin, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée, qui viendra assurer, soit un entretien ponctuel, soit un entretien régulier.

Au printemps

  1. Ouverture du bassin : Installation de la pompe
  2. Installation de la filtration biologique
  3. Enlever les feuilles et nettoyer le bassin.
  4. Traitement préventif pour les poissons ornementaux.
  5. Vérifier les quantités de plantes submergées.
  6. Réempotage des plantes aquatiques.
  7. Ajout de AquaPlancton (pour stabiliser le pH, agir comme pouvoir tampon et floculant)
  8. Ajout de bactéries pour dégrader les déchets (température de l’eau au moins à 55ºF)

Durant l’été

  1. Ajouter les plantes flottantes dès que la température le permet.
  2. Fertiliser les plantes aquatiques (lorsque les plantes submergées sont en forces).
  3. Enlever les feuilles jaunes des nymphéas et autres déchets.
  4. Enlever les algues filamenteuses.

À l’automne

  1. Division des nymphéas
  2. Entrer les plantes tropicales à l’intérieur
  3. Installation d’un filet à feuilles
  4. Traitement préventif pour les poissons qui hibernent dans le bassin
  5. Retrait de la pompe et la filtration biologique
  6. Installation d’un système d’aération pour l’hibernation des poissons.
Hivernage Du Brugmensia

Hivernage du Brugmansia

Comme son cousin le datura, le brugmansia craint le froid hivernal. Il fait merveille cultivé en grand bac sur une terrasse ou dans une véranda. Lorsqu’il y a risque de gel, il vous faudra le rentrer à l’intérieur afin de le protéger.

Le brugmansia est un arbuste aux fleurs retombantes. Sa période de floraison s’étale de juin jusqu’aux gelées. Solanacée originaire des Amériques tropicales, cet arbuste de grandes fleurs tubulaires (10 cm) qui est aussi appelé « trompette des anges » pour ses magnifiques inflorescences en forme de trompette, est un arbuste tout aussi intéressant que décoratif. Il fait merveille cultivé en grand bac sur une terrasse ou dans une véranda.

Attention!!! Toutes les parties de cette plante sont extrêmement toxiques et particulièrement les semences. Selon la quantité absorbée, le poids et l’âge, elles peuvent provoquer les symptômes suivants : vomissement, hallucination, arrêt cardiaque. Si vous avez de jeunes enfants, il vaudrait mieux vous abstenir de les cultiver. Pour les mêmes raisons, il ne faut surtout pas les composter!

Vous devez l’hiverner?

  • Lorsqu’il y a risque de gel, enlevez toutes les feuilles de votre brugmansia.
  • Taillez au-dessus d’une fourche (en Y) si vous désirez diminuer un peu la grosseur de votre plante. Ceci sera probablement votre cas puisqu’il s’agit d’un arbuste assez imposant. Vous pouvez le tailler du tiers. Toutefois, cette taille n’est pas obligatoire!
  • Pour entrer seulement la plante et non pas des insectes, une vaporisation d’un savon insecticide est grandement conseillée. Par exemple, le Bug-B-Gon, vendu chez Pépinière Villeneuve. Vaporisez les tiges et les feuilles soigneusement pour atteindre les insectes aériens. Si vous vous doutez qu’une plante est infestée, enfermez-la dans un sac de plastique transparent pendant un mois ou deux, l’arrosant normalement, mais en faisant des traitements ponctuels pour vous débarrasser des indésirables pour s’assurer de l’absence d’insectes qui seraient susceptibles de se trouver sur votre arbuste et ainsi risquer d’infecter les autres plantes de votre demeure.
  • Rentrez le pot à l’intérieur à une température minimum de 3 à 5°C.
  • Si le brugmansia a un tronc en bois dur, il peut hiverner dans une pièce obscure.
  • Cessez l’arrosage quotidien. Cela provoquera la dormance.
  • Par la suite, arrosez légèrement de temps en temps. 1 fois par mois environ. (pas plus de 50ml pour un gros pot). Il s’agit de trouver un équilibre dans l’arrosage. Pas trop pour éviter la pourriture des racines. Assez pour éviter la mort par sécheresse. Tout dépend de la température, de la luminosité et de l’humidité de la pièce dans laquelle votre brugmansia hivernera.
  • Au printemps, vers le mois de mars, placez votre brugmansia dans un endroit bien éclairé. Recommencez graduellement l’arrosage et la fertilisation.
  • Quand les températures seront assez chaudes, sortez-le en l’acclimatant.

10 Secrets Pour De Belles Impatiens

10 secrets pour de belles impatientes

L’impatiente est une variété d’annuelle facile à cultiver. De plus, elle est parfaite pour fleurir votre coin d’ombre. Cependant, afin d’obtenir une plante à son plein potentiel, quelques secrets sont à connaître.

Secret 1 : Plantez-les où bon vous semble

Une des grandes qualités de cette annuelle, c’est qu’elle peut croître dans différents milieux : en bordure, en massif, dans des plates-bandes mixtes, dans des sous-bois, au pied des arbres, en contenants, etc. N’hésitez pas à exploiter cette caractéristique peu commune!


Secret 2 : Choisissez les bons cultivars

Afin d’obtenir une croissance égale, il convient mieux de choisir des plantes d’une même série de cultivars. La majorité de ces séries offrent un grand choix de couleurs qui vous permettront ainsi de combler vos désirs et de mélanger les couleurs sans changer de série.


Secret 3 : Choisissez la bonne distance de plantation

Les impatientes doivent être plantées avec un espacement entre 15 cm (pour les variétés naines) à 30 cm (variétés plus hautes) dans les endroits bien éclairés. Écourter cette distance pour les endroits plus ombragés.


Secret 4 : Plantez-les à la mi-ombre

Considérée à priori comme une plante d’ombre, l’impatiente pousse cependant mieux et fleurit à son plein potentiel lorsqu’elle est plantée dans un endroit mi-ombragé (entre deux et six heures d’ensoleillement par jour).


Secret 5 : Plantez-les en sol riche

Un sol riche en matière organique et très aéré vous garantira le succès de vos impatientes.


Secret 6 : Évitez-leur la compétition

Les impatientes ne tolèrent pas la compétition avec les racines des arbres. Évitez donc de les planter aux pieds des arbres où les racines sont nombreuses.


Secret 7 : Changez-les de place

Il ne faut pas planter les impatientes aux mêmes endroits chaque année. Un champignon pathogène est susceptible de se créer et ainsi provoquer la pourriture de vos impatientes.


Secret 8 : Ne les plantez pas trop tôt!

D’origine tropicale, l’impatiente ne doit pas être plantée trop tôt. Elle ne tolère pas le gel et les températures fraîches. Il faut patienter jusqu’à ce que le sol se soit assez réchauffé, soit environ entre la fin mai et la mi-juin.


Secret 9 : Donnez-leur de l’eau, mais pas trop

L’impatiente est une plante qui tolère une sécheresse modérée vu sa tige  »creuse ». Il est préférable de l’arroser régulièrement afin de conserver un sol légèrement humide. Par contre, il ne faut pas non plus que le sol soit constamment détrempé (ex : endroit où l’eau de pluie s’accumule)


Secret 10 : Taillez-les

Afin d’obtenir des plants plus vigoureux et resplendissant, rabattez vos impatientes jusqu’à un tiers. Vous serez agréablement surpris par leur nouvelle floraison!

Source : Article de Larry Hodgson, FP&J vol. 8, #8

En-tête Article Jardin De Fées

Les Jardin de fées

Connais-tu les fées de jardins? En as-tu déjà vu?

Maison pour fées de jardinUne fée est un être légendaire. Elles sont d’une grande beauté, capable de conférer des dons aux nouveau-nés, de voler dans les airs, de lancer des sorts et d’influencer le futur. Elles jouent des rôles très variés. Si certaines aident, soignent, guident des personnes ou leur fournissent des armes enchantées, d’autres fées sont plus connues pour leurs « tours » et leur habitude de danser en cercle. Douées de facultés magiques, elles se déguisent et modifient l’apparence de ce qui les entoure. Elles sont toutes petites, très timides et expertes dans l’art de se cacher ou de se déguiser. Il est difficile de les voir ou de les reconnaître, car elles peuvent prendre plusieurs formes comme celles des libellules ou des abeilles.

Le secret pour rencontrer une fée est de l’attirer avec un petit jardin si confortable qu’elle ne pourra pas résister à l’explorer. Si vous lui installer une maison, elle s’installera et peut même dans sa gratitude vous accorder trois souhaits.

Comment attirer les fées chez soi?

La première étape des choses à faire pour avoir toutes les chances de voir une fée est d’avoir un beau jardin en santé. Les fées de jardins sont les gardiennes de la nature et elles n’aiment pas la négligence. Donc, pour les attirer dans la cour, les enfants doivent bien comprendre l’importance de prendre soin des plantes, des animaux et des insectes à la maison.

Pour créer un jardin de fées, il est important de penser petit et naturel. Pensez à de petites plantes comme des succulentes, un bonsaï ou encore des plantes couvre-sol comme le thym ou des petites plantes à fleurs. Pour ce qui est de l’aménagement et pour ajouter du confort, offrez la possibilité aux enfants d’utiliser ou recycler plusieurs éléments de la maison. Des pots de terre cuite (même s’ils sont brisés) peuvent offrir une très belle maison aux fées. Ajoutez à ça de belles pierres, une vieille cabane d’oiseau, des petites figurines pour décorer, etc. Laissez courir l’imagination des enfants. Après tout c’est ce qui compte! Inspirez-vous en visitant des sites comme Pinterest. Ils sont remplit d’une foule de photos.

Les fées sont coquettes, elles aiment beaucoup les belles fleurs. D’ailleurs, elles s’en servent pour se faire de jolies vêtements! Elles utilisent également la nature dans leur quotidien comme pour se faire de jolis bols en glands de chêne. Elles aiment les endroits calmes et confortables pour se reposer donc positionnez son jardin à l’ombre des fleurs sur un lit moelleux de thym.

Quelles types de fleurs ajouter à votre jardin?

Tu as besoin de suggestions? Les fées apprécient certaines fleurs pour leur parfum et d’autres pour leurs vêtements. En fait, vous avez l’embarras du choix. Passez par notre centre-jardin! Notre section des vivaces à tout pour plaire à une fée!

Lavande

Muguet

Muguet

Marguerite

Marguerite

Campanule

Campanule

Pavot

Pavot

Dicentra

Dicentra

Tournesol

Tournesol

Tulipe

Tulipe

En Tête Article Les Insectes Au Potager

Les insectes dans le jardin

Savais-tu que … seulement 1% des insectes sont considérés comme nuisibles ? Les autres sont bénéfiques ou inoffensifs.

Voici quelques exemples d’insectes bénéfiques :

Les abeilles

Les_abeilles_jardin_pepiniere_villeneuve

Dans le jardin, les abeilles sont des insectes quasiment indispensables. En plus, de la production du miel, elles ont une mission très importante dans la nature : la pollinisation. Lorsque les abeilles butinent les fleurs, elles apportent le pollen d’une fleur à l’autre. Ce transfert de pollen est nécessaire pour que la plante transforme la fleur en fruit, comme une tomate, une pomme ou une framboise. Ainsi, sans abeille, nous n’aurions pas de fruits et légumes.

Les vers de terre

vers_terre_jardin_pepiniere_villeneuve

De vrais travailleurs! Ils labourent et aèrent le sol en creusant des petits tunnels, pour donner plus de place aux racines des plantes. Les vers de terre aident à enrichir le sol en apportant plusieurs éléments nutritifs nécessaires à la croissance et à la résistance aux maladies. Ils aident à la formation du compost. Souvent les connaisseurs vont utiliser du vermicompost (compost contenant des vers de terre) pour enrichir leur jardin.

Les papillonspapillon_jardin_pepiniere_villeneuve

J’ai rarement entendu dire quelqu’un qui n’aimait pas les papillons. En plus d’avoir de magnifiques couleurs, ils ont une réelle utilité dans le jardin. Les adultes, comme les abeilles, butinent de fleur en fleur pour que les fleurs se transforment en fruits. Les chenilles, qui sont les bébés des papillons, peuvent produire un cocon avant de se transformer en adulte. Lorsqu’elles sont trop nombreuses, elles peuvent être considérées comme indésirables, car elles causent des dommages. Par contre, d’autres espèces de chenille sont bénéfiques à l’homme, comme celle qui produit de la soie pour faire des vêtements.

 

Si on regarde dans le jardin, on peut découvrir plusieurs autres insectes bénéfiques, comme les libellules et les coccinelles qui luttent contre les insectes nuisibles. Il ne faut pas sous-estimer l’utilité des insectes.

Activités

Pour amuser les enfants, on peut:

  • Les observer dans le jardin, pour ensuite les chercher dans un livre ou sur Internet pour les retrouver.
  • Faire un bocal avec des feuilles, dans lequel on met quelques insectes pour les étudier.
  • Pour trouver d’autre activité tu peux aller voir ICI

Bonne découverte!!

La théorie du Sandwich

Sais-tu à quel point la qualité de la terre est importante à la pousse des légumes et des végétaux? Dans les faits, la terre est la nourriture des plantes. Comme pour toi, sans nourriture les plantes ne peuvent survivent. Aujourd’hui, parlons de l’importance d’avoir une terre riche pour la plantation.

L’exemple d’un sandwich

Utilisons l’image d’un bon sandwich pour comprendre. La terre à jardin, c’est comme le pain. C’est très bon, ça aide à tenir le sandwich, mais si on ne mange que du pain notre sandwich assez ennuyant et nous serons loin d’être rassasié! Il manque quelque chose. Le compost/fumier c’est comme le jambon ou le poulet.  En ajoutant quelque chose au pain, ça commence à ressembler un peu plus à un BON sandwich. Ensuite, nous avons l’engrais. On peut la comparer à la laitue ou aux autres garnitures que l’on met avec la viande. De la laitue…ce n’est pas dramatique de ne pas en avoir, mais c’est toujours meilleur avec! Pour l’engrais c’est pareil. Plus tu ajoutes d’éléments à ton sandwich, plus il sera appétissant. Pareil avec ton sol.

Quand n’est-il de la sauce? Si tu n’ajoute pas de mayonnaise ou de moutarde, ton sandwich risque de manquer de goût et d’être sec. On peut comparer les condiments avec la mousse de tourbe, surtout si c’est pour des plantations en pot. Elle est nécessaire afin d’avoir un bon mélange homogène. En pot, la terre a tendance à devenir sèche plus rapidement, il faut donc ajouter beaucoup de choses pour empêcher ça.

À la Pépinière Villeneuve, nous avons plusieurs sacs de terre qui sont des sandwichs en eux-mêmes, mes préférés sont:terreau-potager-urbain-contenant-legume-fines-herbes-fr-large

  • Le mélange PLANTATION: Mélange de terre, compost marin et mousse de tourbe, idéal pour les plates-bandes.
  • Le TERREAU POUR CONTENANT : Mélange de terre, fumier, mousse de tourbe, perlite et autres agents mouillants qui gardent la terre légère tout en gardant l’humidité, pour tout ce qui est pot pour l’extérieur.
  • Le terreau POTAGER URBAIN: conçut pour la culture des légumes en contenant puisqu’il contient plus de compost. C’est bien connu, les plants de tomates sont des grands gourmands!

En espérant que cela va t’aider à avoir de belles plantes en santé.

Catherine Villeneuve

En Tête Article Comment Planter

Comment planter

Comment planter un légume au potager
  • Creuse un trou dans la terre, de la grosseur du pot de la plante ou la profondeur indiqué sur le sachet de la semence.
  • Mets au fond du trou un peu de compost et mélange-le à la terre.
  • Sors la plante de son pot ou prends la semence et dépose-la délicatement dans le trou
  • Il reste à tasser la terre autour et arroser.

Engrais

Durant sa croissance, il est bon de lui donner de l’engrais pour que le plant soit grand et fort et te donne beaucoup de légumes.

Arrosage

Pour savoir quand il faut arroser, rentre ton doigt dans la terre pour voir si elle est humide. Si elle est sèche, arrose le sol. Si tes plantes sont en pot à l’extérieur, je te recommande de les arroser à tous les jours, L’eau c’est la vie.

Les façons de s’occuper des légumes pendant qu’ils poussent varient beaucoup. Par exemple, certains vont demander un support pour grandir comme les haricots, les concombres et les tomates. Il est bon de se renseigner sur les soins à apporter aux plantes que tu choisis. Si les légumes sont en graines, tu peux lire les instructions derrière le sachet de semences.

La Protection Contre Les Mulots

L’hiver et les mulots

Le printemps arrive, la neige est partie et maintenant nous voyons les dommages que les mulots causent parfois à la base de nos arbres et arbustes. Les mulots affamés peuvent gruger l’écorce. (Source: Ressources naturelles Canada)

Ces ravageurs grugent l’écorce à la base de nombreuses plantes. Celles qui sont les plus fragiles: pommiers et autres arbres fruitiers, tilleuls, érables et de nombreux autres arbres, weigela, spirée et bien d’autres variétés d’arbustes.
En effet lorsque nombreux et affamés, les mulots s’attaquent à peu près à n’importe quel arbre ou arbuste. Même les conifères ne sont pas épargnés. Les arbustes ou arbres plus jeunes sont plus à risque, d’où la nécessité de protéger leurs troncs en automne.

Ce qu’il faut savoir sur ces dommages, c’est qu’ils empêchent la sève de monter donc condamnent la plante si cette dernière est grugée complètement autour de son tronc. La sève qui monte en dessous de l’écorce dans la partie verte, le cambium, la seule partie vivante des troncs et des branches ne peut plus monter vers les feuilles, donc la plante est vouée à mourir. Une plante grugée à sa base pourra peut-être produire des feuilles sur ses réserves, mais éventuellement elle mourra.

Et que faire si votre pommier est mangé à la base?

La seule façon (scientifique et assez difficile à réaliser) de remédier au problème est de faire une greffe à la base de l’arbre. La greffe en pont, c’est-à-dire de l’écorce intacte en bas du dégât jusqu’à l’écorce en haut du dégât. La partie verte en dessous de l’écorce du greffon doit toucher à la partie verte sur le tronc. Quelques greffes en pont pourraient être faites autour de l’arbre pour permettre à la plus grande quantité possible de sève de monter.
Il existe quelques plantes que les mulots n’attaquent jamais. Entre autres, le caragana pleureur ou arborescent, n’est jamais mangé par les mulots.
Un dernier petit conseil: gardez les alentours de votre propriété propre. Le gazon pas trop long, les débris de toutes sortes enlevés laisseront les mulots sans abris et les forceront à aller chercher refuge ailleurs.

Le Mois De Mars, Mois Du Renouveau

Le mois de mars, c’est le mois du renouveau.

Au mois de mars, nos plantes d’intérieur se réveillent et il est temps de les rempoter. C’est aussi, avec le mois d’avril, l’un des deux gros mois pour les semis: annuelles, légumes, vivaces. La plupart des plantes d’intérieur sont originaires des régions tropicales et subtropicales. Connaître leurs besoins particuliers pour mieux y répondre représente donc la clé du succès.

La fréquence

Habituellement, un jeune plant doit être rempoté plus souvent qu’un vieux plant, soit tous les ans ou tous les deux ans, s’il s’agit d’un plant qui croit lentement. Un signe qui ne trompe pas est la présence d’une couche blanche sur les parois du pot causée par l’accumulation de sels minéraux. Ils sont apportés à la plante par l’eau d’arrosage et les engrais.

Les grosses plantes, empotées dans de gros pots, profitent pour leur part d’une masse de terreau importante. On peut donc retarder les rempotages aux deux ans, trois ans ou même plus. On doit toutefois faire un surfaçage annuel, en enlevant le terreau en surface et le remplacer. Inutile de choisir un trop grand pot car la petite masse de racines sera
incapable d’absorber un grand apport d’eau. Elle risque même de pourrir s’il y a un excès d’arrosage. Augmentez le diamètre du pot de 2 cm à la fois pour les plantes dans des pots de 15 cm et moins, et de 4 cm pour les autres.

 Quel pot choisir pour ma plante ?

Est-il préférable d’opter pour un pot de terre cuite ou de plastique? Le pot de terre cuite est utilisé pour sa paroi poreuse favorisant l’aération de la terre. Elle y sèche trois fois plus rapidement que dans un pot de plastique. Les plantes de milieux secs comme les cactus, les plantes grasses, les fougères et les bégonias s’y plaisent bien. Le pot de plastique, lui, offre les avantages d’être plus économique, plus léger et plus facile à nettoyer.

Avant de rempoter notre plante, il est conseillé de faire tremper les pots de terre cuite n’ayant jamais servi dans l’eau de 8 à 12 heures avant de les utiliser. Pour les pots usagés, il est préférable de les laisser tremper quelques minutes dans l’eau chaude avec un peu d’eau de javel et de les nettoyer. Les pots de plastique peuvent être nettoyés simplement avec de l’eau savonneuse.

Voici les étapes à suivre :

  • Commencez par enlever la plante de sont ancien pot. Frappez légèrement le pot pour dégager le terreau des parois, puis tirer délicatement la plante en la tenant par la base. Une fois fait, faire une inspection des racines, si certaines font le tour du pot, sont noircies ou sèches, taillez-les. Puis, avec vos doigts, faites tomber une bonne partie de l’ancien terreau en le passant entre les racines. Assurez-vous surtout d’enlever le terreau en surface: c’est là où les toxines s’accumulent.
  • Anciennement on recommandait l’ajout de 2 cm de graviers ou quelques tessons de pots cassés dans le fond du pot. On s’est aperçu que c’était inutile et parfois même néfaste. Couvrez plutôt le trou de drainage avec une petite section de moustiquaire pour empêcher que le terreau ne sorte du pot quand vous arroserez. Humidifiez le terreau à l’avance pour qu’il se manipule facilement.
  • Mettez votre terreau (*voir terreau recommandé) dans le fond du pot pour que la motte soit au bon niveau, soit placée à 1 ou 2 cm en dessous du rebord. Centrez la motte dans le pot et ajoutez du terreau tout autour, en s’assurant de pousser le terreau à travers les racines. Tassez le mélange, sans pour autant le compacter. Arrosez abondamment. Ne commencer à fertiliser qu’un mois après le rempotage.

Type de terreau à utiliser.

Un terreau de qualité contient une bonne proportion de matière organique et un bon pourcentage de matières inertes comme le sable, la vermiculite ou la perlite, auxquelles on ajoute de la chaux horticole lorsque le taux d’acidité doit être ajusté. La matière organique assure une bonne rétention de l’eau et des éléments nutritifs alors que les matières inertes améliorent le drainage. Certains terreaux contiennent des engrais à dissolution lente qui libèrent leurs principes actifs sur une période de trois ou quatre mois.

Trucs & astuces

Neutralisez le calcaire de l’eau en ajoutant quelques gouttes de vinaigre à l’eau d’arrosage. Autre recommandation : la terre de surface ayant tendance à se tasser et d’étouffer les racines, n’hésitez pas à griffer régulièrement et délicatement la surface de la terre.

Article par Denis Bernard, horticulteur

Destruction D'une Souche

Comment détruire une souche

 

Destruction d'une soucheLes arbres représentent un élément décoratif fort important dans une cour, tout en contribuant à la bonne santé de notre environnement.  Cependant, il arrive que nous devions abattre un gros spécimen parce qu’il endommage le système de drainage de notre maison ou qu’il se meurt des suites d’une attaque d’insectes ou de champignons.

Si nous pouvons éliminer assez facilement les branches et le tronc, il est souvent impossible d’arracher manuellement une grosse souche.  Si on ne dispose pas de l’espace nécessaire pour laisser entrer de la machinerie dans notre cour, ou qu’il est impossible d’avoir un point d’ancrage solide pour un treuil, l’arrachage mécanique est exclu.

 

Mettre la souche en valeur

  • Couper le tronc à 2 m (6 pi.) du sol. Y faire pousser, par le suite, une plante grimpante comme une clématite, un chèvrefeuille ou  une vigne
  • Creuser le centre de la souche, y forer des trous sur les côtés pour assurer l’égouttement de la cavité. Remplir le trou avec une bonne terre compostée et y planter des plantes à fleurs érigées être tombantes
  • S’en servir comme piédestal pour une grosse potée fleurie

Faire disparaître la souche

  • Couper l’arbre le plus possible à ras de terre
  • Laminer ensuite le bois et les racines avec une essoucheuse

(cet équipement est disponible dans les centres de location et nécessite un passage de 1 m (3 pieds) de largeur)

  • Comme le travail avec l’essoucheuse demande de la force physique et répand des copeaux un peu partout dans le jardin,on peut choisir de forer des trous de 2 cm (1 po) de diamètre, le plus profondément possible, et d’y insérer des produits, comme du compost, du gros sel (attention aux plantes autour), de l’ail, de l’eau, pour accélérer la décomposition de la souche (deux à trois ans sont nécessaires pour  ce faire, parfois plus)
Back To Top
×Close search
Rechercher