skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

Plantation Des Arbres Fruitiers

Comment planter un arbre fruitier

Les arbres fruitiers ont leur place dans tous les jardins. Au printemps, leur floraison éblouissante ajoute le plaisir des yeux à la gourmandise. Les formes et les tailles sont extrêmement variées !

Les arbres fruitiers aiment en général une exposition ensoleillée, voir mi- ombragée. Sur la plupart des arbres fruitiers, la pollinisation est « croisée », c’est-à-dire qu’elle se produit d’un arbre à l’autre. Il faut donc souvent planter plusieurs fruitiers ensemble.

Type de sol

Le sol doit être de bonne qualité (fertile), bien profond et bien drainé. Le type de votre sol et le climat de votre région dicteront le choix des variétés de fruitiers à y cultiver.

Plantation

  • Les arbres en pot peuvent être plantés à n’importe quel moment de la saison.
  • La fosse de plantation doit être au moins 2 fois la largeur du pot par 1 fois½ la hauteur.
  • Le terreau de plantation idéal comprend: un tiers du sol extrait de la fosse ou de la terre brune, un tiers de compost et un tiers de mousse de tourbe. Ajouter une poignée d’engrais enracineur ou des mycorhizes au fond du trou.
  • Arrosez la motte avant de la mettre dans le trou et il est essentiel de retirer le pot.
  • Il est important de planter l’arbre à la bonne hauteur. Placer le collet à 2″ (5 cm) du niveau du sol.
  • Après avoir rempli le trou, il faut compacter le sol légèrement autour du plant pour éliminer les poches d’air.
  • Fixer ensuite un tuteur du côté des vents dominants, au nord-ouest, à environ 10 cm du tronc, au deux tiers de la hauteur du tronc. L’attache utilisée doit être large pour ne pas blesser le tronc de l’arbre. Enlever le tuteur au maximum 2 ans après la plantation.
  • Tout de suite après la plantation, arroser abondamment afin que l’eau pénètre dans le sol sans ruisseler. Aménager une cuvette en terre de 10 cm, qui correspond au diamètre du trou et étendre du paillis. À l’automne, éliminer la cuvette pour éviter une trop grande accumulation d’eau.

Pour un sol dur et mal drainé comme l’argile, suivre la même procédure mais placer la hauteur du collet légèrement plus haut que le niveau du sol en formant un monticule de terre. Les racines s’en trouveront plus aérées et mieux drainées car elles se développent surtout dans les 12 premiers pouces.

Arrosage

Pour vérifier si la plante doit être arrosée, enfoncer votre doigt dans le sol. Si le sol est humide jusqu’à une profondeur de 5 cm, ne pas arroser. Si le sol est sec, arroser abondamment, mais en évitant un jet trop puissant, car il pourrait rendre le sol compact et imperméable. L’utilisation d’un paillis garde l’humidité et diminue la fréquence des arrosages.

Fertilisation

Lors de la plantation, utiliser un engrais de type enracineur ou des mycorhizes. Les années suivantes, utiliser au début du printemps, un engrais de type 14-7-14.

Soins préventifs

Ramasser les feuilles mortes à l’automne contribue efficacement à enrayer la tavelure et réduit considérablement la prolifération des insectes.

Taille

Elle se pratique lorsque l’arbre est en dormance vers la fin du mois de mars, avec des outils désinfectés et bien affûtés. Dégager le centre de l’arbre pour que l’air et la lumière pénètrent à l’intérieur, en respectant la forme naturelle de l’arbre. Ne jamais tailler la tête de l’arbre. Ne pas enlever plus de 15% du volume de l’arbre par année pour éviter de favoriser la pousse de gourmands. Éliminer les branches faibles, brisées, celles qui se touchent ou celles qui ont une fourche très aigue, chicots, bourgeons plats (sur la pousse annuelle) ainsi que les gourmands, rejets et drageons qui entrent en compétition avec l’arbre. L’angle idéal des branches porteuses de fruits est de 45 degrés.

Soins préventifs

Ramasser les feuilles mortes à l’automne contribue efficacement à enrayer la tavelure et réduit considérablement la prolifération des insectes.

Protection hivernale

Le tronc doit être protégé des rongeurs par des spirales de plastique ou une application, à la fin de l’automne, un répulsif liquide.

La Culture De L'ail Comestible - Allium Sativum

Comment cultiver de l’ail

L’ail (Allium sativum) est un membre résistant et vivace de la famille de l’oignon et l’on croit que cette plante serait originaire de l’Asie centrale. L’ail a été introduit pour la première fois en Amérique dans les années 1500. En botanique, la gousse d’ail n’est pas une racine mais une série de gousses. Chaque ‘’tête d’ail’’ produit en général de 5 à 10 gousses. La culture de l’ail est relativement facile et donne des résultats satisfaisants.

Le bon choix avant de planter

L’ail le plus performant au Québec regroupe les variétés dites à col dur ou ophioscorodon. L’ail ‘’à manger’’ que l’on retrouve dans les épiceries est souvent traité avec un inhibiteur de croissance pour éviter la formation de pousses et ce genre d’ail ne donne pas de bons résultats. Le choix de bonnes semences est important.

Sol

Toujours choisir un endroit très ensoleillé. Un terreau ayant une forte concentration de matières organiques et qui est bien drainée est idéal. Pour augmenter la teneur en matières organiques, ajoutez du fumier bien composté à votre terreau. Le sol ayant un pH entre 6.2 et 6.8 est idéal. Au Québec, en général, les sols étant plutôt acides, un ajout de chaux dolomitique serait bénéfique.

Plantation

Séparez les gousses individuelles juste avant de planter. N’oubliez pas que les gousses les plus grosses sont celles qui donnent les plus grosses têtes d’ail. N’utilisez jamais de gousses qui présentent une moisissure bleuâtre ou des blessures.

L’ail peut-être planté soit printemps, mais de préférence en automne. Plantez 2 à 3 semaines avant qu’un gel important ne se produise. Ceci permettra aux gousses de s’enraciner dans le sol. La plantation de l’ail en automne exige une bonne couche de paillis pour lui permettre de survivre l’hiver. Pensez aussi à une rotation de culture.

Plantez les gousses bien droites de façon à ce que l’extrémité se trouve à environ 7 cm en dessous de la surface du sol. Espacez les rangées de 45 cm (18 pouces) les unes des autres. Assurez-vous de planter en plaçant le côté pointu vers le haut et les racines vers le bas. Espacez les gousses de 10 cm (4 pouces) les unes des autres.

Arrosage

L’ail préfère un sol frais mais tolère bien la sécheresse. À la fin juin, arrêtez d’arroser. Lorsque la pousse est terminée, une grande quantité d’eau peut être néfaste.

Engrais

Dans un sol riche en matière organique, une fertilisation liquide bio favorise la croissance de votre ail.

Contrôle des mauvaises herbes et des insectes nuisibles

L’ail est une plante chanceuse puisque les insectes et les maladies sont rarement un problème pour lui. L’ail tolère mal la compétition des mauvaises herbes.

Cueillette

L’une des erreurs les plus communes, c’est d’attendre trop longtemps avant la cueillette! Si l’ail est laissé dans le sol trop longtemps, les gousses risquent de fendre et d’éclater. Effectuez la cueillette lorsque les feuilles du bas ont pris une couleur jaune/brune, vers la fin juillet. Si vous voulez tresser l’ail, faites-le tout de suite après la cueillette.

Traitement et entreposage avec sa tige

L’ail doit être séché. S’il est traité convenablement, il pourra se conserver pendant au moins six mois. Séchez la plante au complet pendant deux à trois semaines hors de la lumière directe du soleil à l’extérieur. Une fois le séchage terminé, taillez la tige supérieure à environ un pouce au-dessus de la gousse ainsi que toutes les racines restantes.

Comment Conserver Ses Bulbes Tendres

Comment conserver ses bulbes tendres?

Saviez-vous qu’il est possible de garder vos plants de Cannas et de Dahlia année après année? Ces plantes annuelles emmagasinent leur énergie dans un bulbe. Celui-ci peut être récupéré à l’automne afin de pouvoir revivre au printemps suivant.

Il existe plusieurs plantes à bulbes tendres telles que les Caladiums, les Cannas, les Dahlias, les Colocasias, les Alocasias, les Glaïeuls et les Oxalis. Selon le type, la conservation sera différente. La conservation se fait en trois grandes étapes : arrachage, séchage et l’entreposage.

L’arrachage des bulbes

 Bulbes de dahliaLa plupart des bulbes peuvent être déterrés après les premiers gels ou lorsque le feuillage jaunit et fane. Coupez les tiges aériennes afin de ne conserver que le bulbe. Enlevez le surplus de terre afin de permettre au bulbe de sécher convenablement.

  • Caladium : Coupez le feuillage après la période de séchage.
  • Canna : Laissez le feuillage sécher pendant quelques jours après les premiers gels.
  • Dahlia : Déterrez lorsque le feuillage est noirci et fané depuis au moins une semaine.
  • Oxalis : Déterrez dès que les parties aériennes ont gelé.

Le séchage des bulbes

La période de séchage est l’étape la plus importante pour la conservation. La plupart des bulbes doivent être séchés dans un endroit frais et bien aéré pendant quelques jours sans lumière directe. Une fois les bulbes secs, nettoyez-les afin d’enlever les résidus de terre.

*Attention : Les bulbes doivent être secs sans être desséchés et rabougris. *

  • Caladium : Faire sécher les bulbes avec le feuillage pendant 1 à 2 semaines.
  • Dahlia : Séchez les tubercules en mettant les tiges vers le bas pour 2 à 3 jours, pour évacuer le surplus d’eau contenu dans les tiges creuses et éviter la moisissure.
  •  Glaïeul : Séchez les cormes sur un grillage pour 2 à 3 semaines dans un endroit bien aéré entre 15 et 20°
  • Oxalis : Séchez les bulbes sur un grillage pour 2 ou 3 jours.

L’entreposage des bulbes

VermiculiteL’entreposage doit se faire dans un endroit frais, sec, sombre et à l’abri du gel. Vous devez les entreposer jusqu’au printemps suivant. Selon le cas, ils peuvent être mis dans des caissons de bois, des filets à oignon, des sacs de papier et des bacs hermétiques.

  • Canna, Dahlia, Colocasia et Alocasia : Entreposez-les dans une boîte ou un bac hermétique contenant de la mousse de tourbe ou de la vermiculite. Placez la boîte dans un endroit ayant une température entre 4 et 10°
  • Glaïeul, Oxalis : Entreposez-les dans des sacs de papier ou dans des filets à oignons dans un endroit sec et bien aéré à une température entre 1 et 4°

*Pendant l’hiver, il est conseillé de procéder régulièrement à une inspection afin de s’assurer qu’ils ne montrent pas de signes de moisissures. Jeter les bulbes endommagés afin d’éviter qu’ils ne contaminent les autres. *

Astuce : Dans la plate-bande, les espaces vides des bulbes de printemps peuvent être remplis par les bulbes d’automne. Ainsi lorsque leur floraison est terminée au printemps, il est temps de planter les bulbes de printemps. Besoin de conseils sur la plantation?

L'entretien Du Bassin Et Des Plantes Aquatiques

Comment entretenir son bassin aquatique

Un entretien régulier des bassins s’avère nécessaire au bon équilibre de l’eau. Quelques gestes simples et peu contraignants effectués régulièrement permettront de garder cet écosystème intact et de créer un paradis pour la biodiversité.

Si vous n’avez pas le temps d’entretenir vous-même votre bassin, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée, qui viendra assurer, soit un entretien ponctuel, soit un entretien régulier.

Au printemps

  1. Ouverture du bassin : Installation de la pompe
  2. Installation de la filtration biologique
  3. Enlever les feuilles et nettoyer le bassin.
  4. Traitement préventif pour les poissons ornementaux.
  5. Vérifier les quantités de plantes submergées.
  6. Réempotage des plantes aquatiques.
  7. Ajout de AquaPlancton (pour stabiliser le pH, agir comme pouvoir tampon et floculant)
  8. Ajout de bactéries pour dégrader les déchets (température de l’eau au moins à 55ºF)

Durant l’été

  1. Ajouter les plantes flottantes dès que la température le permet.
  2. Fertiliser les plantes aquatiques (lorsque les plantes submergées sont en forces).
  3. Enlever les feuilles jaunes des nymphéas et autres déchets.
  4. Enlever les algues filamenteuses.

À l’automne

  1. Division des nymphéas
  2. Entrer les plantes tropicales à l’intérieur
  3. Installation d’un filet à feuilles
  4. Traitement préventif pour les poissons qui hibernent dans le bassin
  5. Retrait de la pompe et la filtration biologique
  6. Installation d’un système d’aération pour l’hibernation des poissons.
Hivernage Du Brugmensia

Hivernage du Brugmansia

Comme son cousin le datura, le brugmansia craint le froid hivernal. Il fait merveille cultivé en grand bac sur une terrasse ou dans une véranda. Lorsqu’il y a risque de gel, il vous faudra le rentrer à l’intérieur afin de le protéger.

Le brugmansia est un arbuste aux fleurs retombantes. Sa période de floraison s’étale de juin jusqu’aux gelées. Solanacée originaire des Amériques tropicales, cet arbuste de grandes fleurs tubulaires (10 cm) qui est aussi appelé « trompette des anges » pour ses magnifiques inflorescences en forme de trompette, est un arbuste tout aussi intéressant que décoratif. Il fait merveille cultivé en grand bac sur une terrasse ou dans une véranda.

Attention!!! Toutes les parties de cette plante sont extrêmement toxiques et particulièrement les semences. Selon la quantité absorbée, le poids et l’âge, elles peuvent provoquer les symptômes suivants : vomissement, hallucination, arrêt cardiaque. Si vous avez de jeunes enfants, il vaudrait mieux vous abstenir de les cultiver. Pour les mêmes raisons, il ne faut surtout pas les composter!

Vous devez l’hiverner?

  • Lorsqu’il y a risque de gel, enlevez toutes les feuilles de votre brugmansia.
  • Taillez au-dessus d’une fourche (en Y) si vous désirez diminuer un peu la grosseur de votre plante. Ceci sera probablement votre cas puisqu’il s’agit d’un arbuste assez imposant. Vous pouvez le tailler du tiers. Toutefois, cette taille n’est pas obligatoire!
  • Pour entrer seulement la plante et non pas des insectes, une vaporisation d’un savon insecticide est grandement conseillée. Par exemple, le Bug-B-Gon, vendu chez Pépinière Villeneuve. Vaporisez les tiges et les feuilles soigneusement pour atteindre les insectes aériens. Si vous vous doutez qu’une plante est infestée, enfermez-la dans un sac de plastique transparent pendant un mois ou deux, l’arrosant normalement, mais en faisant des traitements ponctuels pour vous débarrasser des indésirables pour s’assurer de l’absence d’insectes qui seraient susceptibles de se trouver sur votre arbuste et ainsi risquer d’infecter les autres plantes de votre demeure.
  • Rentrez le pot à l’intérieur à une température minimum de 3 à 5°C.
  • Si le brugmansia a un tronc en bois dur, il peut hiverner dans une pièce obscure.
  • Cessez l’arrosage quotidien. Cela provoquera la dormance.
  • Par la suite, arrosez légèrement de temps en temps. 1 fois par mois environ. (pas plus de 50ml pour un gros pot). Il s’agit de trouver un équilibre dans l’arrosage. Pas trop pour éviter la pourriture des racines. Assez pour éviter la mort par sécheresse. Tout dépend de la température, de la luminosité et de l’humidité de la pièce dans laquelle votre brugmansia hivernera.
  • Au printemps, vers le mois de mars, placez votre brugmansia dans un endroit bien éclairé. Recommencez graduellement l’arrosage et la fertilisation.
  • Quand les températures seront assez chaudes, sortez-le en l’acclimatant.
10 Secrets Pour De Belles Impatiens

10 secrets pour de belles impatientes

L’impatiente est une variété d’annuelle facile à cultiver. De plus, elle est parfaite pour fleurir votre coin d’ombre. Cependant, afin d’obtenir une plante à son plein potentiel, quelques secrets sont à connaître.

Secret 1 : Plantez-les où bon vous semble

Une des grandes qualités de cette annuelle, c’est qu’elle peut croître dans différents milieux : en bordure, en massif, dans des plates-bandes mixtes, dans des sous-bois, au pied des arbres, en contenants, etc. N’hésitez pas à exploiter cette caractéristique peu commune!


Secret 2 : Choisissez les bons cultivars

Afin d’obtenir une croissance égale, il convient mieux de choisir des plantes d’une même série de cultivars. La majorité de ces séries offrent un grand choix de couleurs qui vous permettront ainsi de combler vos désirs et de mélanger les couleurs sans changer de série.


Secret 3 : Choisissez la bonne distance de plantation

Les impatientes doivent être plantées avec un espacement entre 15 cm (pour les variétés naines) à 30 cm (variétés plus hautes) dans les endroits bien éclairés. Écourter cette distance pour les endroits plus ombragés.


Secret 4 : Plantez-les à la mi-ombre

Considérée à priori comme une plante d’ombre, l’impatiente pousse cependant mieux et fleurit à son plein potentiel lorsqu’elle est plantée dans un endroit mi-ombragé (entre deux et six heures d’ensoleillement par jour).


Secret 5 : Plantez-les en sol riche

Un sol riche en matière organique et très aéré vous garantira le succès de vos impatientes.


Secret 6 : Évitez-leur la compétition

Les impatientes ne tolèrent pas la compétition avec les racines des arbres. Évitez donc de les planter aux pieds des arbres où les racines sont nombreuses.


Secret 7 : Changez-les de place

Il ne faut pas planter les impatientes aux mêmes endroits chaque année. Un champignon pathogène est susceptible de se créer et ainsi provoquer la pourriture de vos impatientes.


Secret 8 : Ne les plantez pas trop tôt!

D’origine tropicale, l’impatiente ne doit pas être plantée trop tôt. Elle ne tolère pas le gel et les températures fraîches. Il faut patienter jusqu’à ce que le sol se soit assez réchauffé, soit environ entre la fin mai et la mi-juin.


Secret 9 : Donnez-leur de l’eau, mais pas trop

L’impatiente est une plante qui tolère une sécheresse modérée vu sa tige  »creuse ». Il est préférable de l’arroser régulièrement afin de conserver un sol légèrement humide. Par contre, il ne faut pas non plus que le sol soit constamment détrempé (ex : endroit où l’eau de pluie s’accumule)


Secret 10 : Taillez-les

Afin d’obtenir des plants plus vigoureux et resplendissant, rabattez vos impatientes jusqu’à un tiers. Vous serez agréablement surpris par leur nouvelle floraison!

Source : Article de Larry Hodgson, FP&J vol. 8, #8

Jardin De Fées

Jardin de fées

Connais-tu les fées de jardins? En as-tu déjà vu?

Les fées de jardins sont de petites créatures magiques de la même famille que les lutins. Elles sont toutes petites, très timides et expertes dans l’art de se cacher ou de se déguiser. Il est difficile de les voir ou de les reconnaître, car elles peuvent prendre plusieurs formes comme celles des libellules ou des abeilles.

Comment attirer les fées chez soi

La première étape des choses à faire pour essayer de voir une fée est d’avoir un beau jardin en santé.  En effet, les fées de jardins sont  les gardiennes de la nature et elles n’aiment pas la négligence. Donc, pour les attirer dans ta cour, tu dois prendre soin des plantes, des animaux et des insectes à la maison. Elles se sentiront encore plus les bienvenues si, en plus, tu fais un petit jardin pour elles.

Pour créer un jardin de fées, il est important de penser petit et naturel. Pense à de petites plantes comme des succulentes, un bonsaï, des plantes couvre-sol comme le thym ou des petites plantes à fleurs. Pour aménager le jardin et ajouter à leur confort, tu peux utiliser ou recycler plusieurs éléments chez toi, comme des pots de terre cuite (même s’ils sont brisés tu peux les récupérer), de belles pierres, une vieille cabane d’oiseau, des petites figurines pour décorer, etc.

Les fées sont coquettes, elles aiment beaucoup les belles fleurs et les endroits calmes et confortables pour se reposer. Par exemple, tu peux installer ton jardin de fée à l’ombre des fleurs sur un lit moelleux de thym. Elles vont beaucoup utiliser la nature, des vêtements en pétales de fleurs, des bols faits en glands de chêne, etc.

Les fleurs préférées de fées

LavandePavot
MuguetCoeur-saignant (Dicentra)
MargueriteTournesol
CampanuleTulipe
Voici des idées de fleurs à choisir pour attirer les fées à la maison, elles aiment certaines pour leur parfum et d'autres pour d'habiller. Par exemple, le cœur-saignant est très à la mode chez les fées.

Les Insectes Au Jardin

Les insectes dans le jardin

Savais-tu que … seulement 1% des insectes sont considérés comme nuisibles ?
Les autres sont bénéfiques ou inoffensifs.

Voici quelques exemples d’insectes bénéfiques :

Les abeilles

Les_abeilles_jardin_pepiniere_villeneuve

Dans le jardin, les abeilles sont des insectes quasiment indispensables. En plus, de la production du miel, elles ont une mission très importante dans la nature : la pollinisation. Lorsque les abeilles butinent les fleurs, elles apportent le pollen d’une fleur à l’autre. Ce transfert de pollen est nécessaire pour que la plante transforme la fleur en fruit, comme une tomate, une pomme ou une framboise. Ainsi, sans abeille, nous n’aurions pas de fruits et légumes.

Les vers de terre

vers_terre_jardin_pepiniere_villeneuve

De vrais travailleurs! Ils labourent et aèrent le sol en creusant des petits tunnels, pour donner plus de place aux racines des plantes. Les vers de terre aident à enrichir le sol en apportant plusieurs éléments nutritifs nécessaires à la croissance et à la résistance aux maladies. Ils aident à la formation du compost. Souvent les connaisseurs vont utiliser du vermicompost (compost contenant des vers de terre) pour enrichir leur jardin.

Les papillonspapillon_jardin_pepiniere_villeneuve

J’ai rarement entendu dire quelqu’un qui n’aimait pas les papillons. En plus d’avoir de magnifiques couleurs, ils ont une réelle utilité dans le jardin. Les adultes, comme les abeilles, butinent de fleur en fleur pour que les fleurs se transforment en fruits. Les chenilles, qui sont les bébés des papillons, peuvent produire un cocon avant de se transformer en adulte. Lorsqu’elles sont trop nombreuses, elles peuvent être considérées comme indésirables, car elles causent des dommages. Par contre, d’autres espèces de chenille sont bénéfiques à l’homme, comme celle qui produit de la soie pour faire des vêtements.

 

Si on regarde dans le jardin, on peut découvrir plusieurs autres insectes bénéfiques, comme les libellules et les coccinelles qui luttent contre les insectes nuisibles. Il ne faut pas sous-estimer l’utilité des insectes.

Activités

Pour amuser les enfants, on peut:

  • Les observer dans le jardin, pour ensuite les chercher dans un livre ou sur Internet pour les retrouver.
  • Faire un bocal avec des feuilles, dans lequel on met quelques insectes pour les étudier.
  • Pour trouver d’autre activité tu peux aller voir ICI

Bonne découverte!!

La théorie du Sandwich

Sais-tu à quel point la qualité de la terre est importante à la pousse des légumes et des végétaux? Dans les faits, la terre est la nourriture des plantes. Comme pour toi, sans nourriture les plantes ne peuvent survivent. Aujourd’hui, parlons de l’importance d’avoir une terre riche pour la plantation.

L’exemple d’un sandwich

Utilisons l’image d’un bon sandwich pour comprendre. La terre à jardin, c’est comme le pain. C’est très bon, ça aide à tenir le sandwich, mais si on ne mange que du pain notre sandwich assez ennuyant et nous serons loin d’être rassasié! Il manque quelque chose. Le compost/fumier c’est comme le jambon ou le poulet.  En ajoutant quelque chose au pain, ça commence à ressembler un peu plus à un BON sandwich. Ensuite, nous avons l’engrais. On peut la comparer à la laitue ou aux autres garnitures que l’on met avec la viande. De la laitue…ce n’est pas dramatique de ne pas en avoir, mais c’est toujours meilleur avec! Pour l’engrais c’est pareil. Plus tu ajoutes d’éléments à ton sandwich, plus il sera appétissant. Pareil avec ton sol.

Quand n’est-il de la sauce? Si tu n’ajoute pas de mayonnaise ou de moutarde, ton sandwich risque de manquer de goût et d’être sec. On peut comparer les condiments avec la mousse de tourbe, surtout si c’est pour des plantations en pot. Elle est nécessaire afin d’avoir un bon mélange homogène. En pot, la terre a tendance à devenir sèche plus rapidement, il faut donc ajouter beaucoup de choses pour empêcher ça.

À la Pépinière Villeneuve, nous avons plusieurs sacs de terre qui sont des sandwichs en eux-mêmes, mes préférés sont:terreau-potager-urbain-contenant-legume-fines-herbes-fr-large

  • Le mélange PLANTATION: Mélange de terre, compost marin et mousse de tourbe, idéal pour les plates-bandes.
  • Le TERREAU POUR CONTENANT : Mélange de terre, fumier, mousse de tourbe, perlite et autres agents mouillants qui gardent la terre légère tout en gardant l’humidité, pour tout ce qui est pot pour l’extérieur.
  • Le terreau POTAGER URBAIN: conçut pour la culture des légumes en contenant puisqu’il contient plus de compost. C’est bien connu, les plants de tomates sont des grands gourmands!

En espérant que cela va t’aider à avoir de belles plantes en santé.

Catherine Villeneuve

Potager Au Mois De Mai

Comment planter

C’est enfin le mois de juin,  l’été va commencer et c’est le temps des potagers! La température est maintenant assez chaude pour que tu puisses planter tes fruits et tes légumes à l’extérieur, qu’ils soient en semences ou déjà en pot. Ton potager va commencer à prendre forme.

Comment planter un légume au potager:

Espace potager

  1. Creuse un trou dans la terre, de la grosseur du pot de la plante ou la profondeur indiqué sur le sachet de la semence.
  2. Mets au fond du trou un peu de compost et mélange-le à la terre.
  3. Sors la plante de son pot ou prends la semence et dépose-la délicatement dans le trou.
  4. Il reste à tasser la terre autour et arroser.
Engrais : Durant sa croissance, il est bon de lui donner de l’engrais pour que le plant soit grand et fort et te donne beaucoup de légumes.

Espace potager arrosage

Arrosage : Pour savoir quand il faut arroser, rentre ton doigt dans la terre pour voir si elle est humide. Si elle est sèche, arrose le sol. Si tes plantes sont en pot à l’extérieur, je te recommande de les arroser à tous les jours, L’eau c’est la vie.

Les façons de s’occuper des légumes pendant qu’ils poussent varient beaucoup. Par exemple, certains vont demander un support pour grandir comme les haricots, les concombres et les tomates. Il est bon de se renseigner sur les soins à apporter aux plantes que tu choisis. Si les légumes sont en graines, tu peux lire les instructions derrière le sachet de semences.

Back To Top
×Close search
Rechercher