skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

Les 10 Commandements du jardinier

Tu aimerais concevoir  ton propre jardin cet été? C’est très amusant et tu verras que tu seras très fier de récolter tes propres légumes. Pour t’assurer une belle réussite, il est important que tu prennes connaissance des règles pour être un jardinier(ère) hors pair.  Tes parents jardinent peut-être depuis longtemps, alors n’hésite pas à leur demander conseil; il n’y a rien de mieux que d’apprendre d’un jardinier expérimenté. Alors allons-y avec les 10 commandements du jardinier.

Tu n’auras pas peur de te salir

Hé oui! Travailler dans l’eau et la terre peut-être salissant.

Tu planifieras ton jardin.

Il faut bien penser à ce que tu aimerais y planter. Vérifie bien l’ensoleillement et l’accès à l’eau pour choisir un endroit où elles pourront grandir. Pense aussi à le rendre facilement accessible.

Tu t’informeras sur les plantes et de leurs besoins.

Pour être un bon jardinier, il faut connaitre un peu chaque plante que tu adoptes. De quoi a-t-elle besoin (espace, engrais, terre, etc.)?

Tu auras un endroit accueillant pour tes plantes.

Que ça soit en pots ou en pleine terre, il faut que tu ais un beau sol riche en compost pour y installer tes plantes. Elles auront besoin de beaucoup de nourriture.

Tu t’équiperas des bons outils.

As-tu une pelle, un arrosoir, etc.?

Tu auras de la patience.

Les plantes poussent à leur rythme, les légumes peuvent prendre du temps à être prêt. Certaines plantes sont frileuses, il ne faut pas les sortir trop tôt en mai.

Tu seras prêt à arroser tes plantes régulièrement.

L’eau c’est la vie, les plantes en pots doivent être arrosées tous les jours.

Tu défendras tes plantes de ses ennemis.

Les abeilles sont tes amis, mais d’autres insectes peuvent les attaquer. Il faudra également retirer toutes les mauvaises herbes afin de laisser toute la place à tes plantes.

Tu donneras beaucoup d’amour à tes plantes.

Si tu donnes de l’attention à ton jardin tous les jours, il te le rendra! Tu seras fier de pouvoir récolter de beaux légumes.

Tu t’amuseras.

C’est l’étape qu’un jardinier de doit pas oublier. Parfois tu auras peut-être moins envie d’y travailler! Dans c’est moments là, pense à la belle récolte que tu auras.

Un cadeau pour les oiseaux

Mangeoire faite de graines d'oiseaux sur une brancheC’est toujours plaisant de voir les oiseaux tourner autour de la maison été comme hiver! Durant les vacances de Noël, pourquoi ne pas bricoler en famille de petites mangeoires faites de graines. C’est très facile et il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de matériel. Les enfants adorent fabriquer des choses avec l’aide de leurs parents. Vous pourriez en offrir en cadeaux! Faites jouer un peu de musique du temps des Fêtes, préparez des chocolats chauds, enfilez des pyjamas et passez un bon moment.

 

Matériel pour fabriquer les ornements:

  • 4 tasses de graines d’oiseaux
  • 3/4 tasse de farine
  • 1/2 tasse d’eau
  • 1 enveloppe de gélatine sans saveur
  • 3 cuillères à table de sirop de mais
  • 1 lb de lard (exemple Crisco)
  • Emportes-pièces de votre choix
  • Papier parchemin
  • 2 pailles
  • Ficelle

Étape 1

Dans un bol assez large, mélangez la farine, l’eau, le sirop de mais et la gélatine pour faire une pâte lisse.

Ingrédients nécessaires pour fabriquer les ornements

 

 

 

 

 

 

Étape 2

Lentement, ajoutez les graines d’oiseaux et mélangez jusqu’à ce qu’elles soient toutes bien enrobées. Faites fondre 1lb de lard et ajoutez au mélange.

Mélanger les graines d'oiseaux

 

 

 

 

 

Étape 3

Placez l’emporte-pièce de votre choix sur le papier parchemin. Nous vous conseillons d’appliquer un antiadhésif en spray dessus afin de faciliter le démoulage. Ensuite à l’aide d’une cuillère, remplissez-le de votre mélange de graines. Appuyez fermement sur le mélange avec le dos de votre cuillère pour que ce soit bien compact.

Remplissez votre emporte-pièce

 

 

 

 

 

 

Étape 4

Coupez les pailles en morceaux de 3 pouces de long et insérez-les au haut de vos ornements. Assurez-vous que la paille traverse bien votre mélange. Il s’agit du futur emplacement où vous ferez passer la corde pour le suspendre! Laissez tout en place et faites sécher 3 ou 4 heures.

Installez une paille et faites sécher

 

 

 

 

 

 

Étape 5

Lorsque vos ornements ont bien séché, retirez doucement la paille. Afin de s’assurer que votre travail est bien solide, nous vous suggérons de les laisser passer la nuit au congélateur.

Retirez la paille et mettre au congélateur une nuit

 

 

 

 

 

 

Étape 6

Pour terminer, utiliser la ficelle pour accrocher vos ornements à la branche d’un arbre en la faufilant dans le trou.

Mangeoire faite de graines d'oiseaux sur une branche

 

 

 

 

 

 

Nous serions très heureux de voir vos réalisations! Faites nous parvenir des photos sur notre page Facebook.

Source: www.ehow.com

L'arrosage C'est La Vie

Comment bien arroser ses fleurs

Un arrosage efficace pour la culture de plantes et de légumes est primordial. L’eau, c’est la vie pour tout être vivant! Lors de l’apprentissage du jardinage à vos touts petits, il s’agira de la leçon la plus importante à leur donner.

Commencez par leur expliquer le ”pourquoi”. Ensuite vient la technique et les outils nécessaires et en tout derniers, et ce selon l’âge de l’enfant, comment bien doser la quantité d’eau.

L'arrosage des plantes en pot

Arroser, même s’il a plu!

En effet, on ne pas prendre pour acquis que, lors d’une averse, vos plantes ou vos légumes seront bien arrosés. Pourquoi? Les feuilles, qui peuvent être assez imposantes, font une sorte de parapluie qui empêche l’eau de se rendre sur le sol. Lorsque vous expliquerez la technique d’arrosage aux enfants, soulignez qu’il est important d’approcher le bout de l’arrosoir ou encore le boyau d’arrosage le plus près possible de la terre.

Il faut aussi leurs faire comprendre, que les plantes ou les légumes cultivés en pots, on besoin de beaucoup plus d’eau que ce qui est planté en pleine terre. Lorsqu’il fait très chaud, le soleil chauffe les contenants et le terreau qu’ils contiennent. La terre s’assèche alors beaucoup plus rapidement et c’est plus difficile par la suite de bien humecter en profondeur la motte.

Faites plutôt l’activité de l’arrosage le soir. Il y a d’une part moins de perte d’eau par évaporation à cause de la chaleur et d’autre part, les plantes sont plus disposées à se gorger d’eau au cours de la nuit et être prêtes à affronter la journée suivante.

Trop ou pas assez?
Voir s'il faut arroser
Crédit photo jardinierparesseux.com

Trop d’eau c’est comme pas assez. Le ”juste milieu” pourrait ne pas être facile à enseigner surtout aux plus petits. Avec le temps, ils apprendront, mais vous devrez bien superviser pendant un certains temps.

Truc:

Montrez leurs à vérifier l’humidité de la terre avec le meilleur outil; leur doigt! Il suffit simplement d’insérer un doigt dans la terre jusqu’au deuxième joint. Ce sera assez profond pour dépasser la première couche de terre.  Si la terre est sèche, on arrose et dans le cas contraire, on s’abstient.

Mettre toutes les chances de son côté

La qualité du terreau utilisé joue un rôle assez important dans l’absorbions de l’eau par nos plantes et légumes. Il est très important de bien choisir le bon type de terreau selon la culture faite. Cela permet d’éviter de devoir arroser plusieurs fois dans la même journée.

Par exemple:

Pour la culture des fleurs annuelles en pots et/ou jardinière, il est beaucoup plus approprié d’utiliser un terreau qui aura la capacité de retenir juste assez l’eau. Nous vous suggérons le terreau pour contenant Passion Jardins.

Pour la culture des légumes et fines herbes en contenant, optez pour un terreau enrichi de compost pour une croissance saine et vigoureuse. Nous vous suggérons le terreau Potager Urbain.

Pour la culture en pleine terre, l’utilisation de la terre à jardin est parfaite. Par contre, les légumes peuvent être assez gourmand il sera donc nécessaire d’y ajouter une bonne quantité de matière organique comme du compost. Renseignez-vous auprès de notre équipe lors de votre visite.

Terreau pour contenantPotager UrbainSac de terre à jardinCompost marin

Comment protéger ses rosiers avant l’hiver

Tout d’abord, à quoi sert une protection hivernale? En fait, elle atténue les variations brusques de température (gel et dégel). Elle est essentielle pour quelques végétaux plus fragiles. Dans le cas des rosiers, ce n’est pas TOUS les rosiers qui en ont besoin. Les rosiers dits “rustiques” ainsi que la plupart des rosiers arbustifs modernes ne nécessitent aucune protection sauf une bonne couche de neige. Il est inutile de les emballer de jute ou de géotextile, et même nuisible de les emballer de plastique. Il n’est surtout plus nécessaire de les tailler à l’automne ( ce n’est pas la bonne saison pour tailler les rosiers ; on taille les rosiers non rustiques à l’automne que pour les faire entrer dans leur protection hivernale, même si cela leur est nuisible). Cependant, une protection est essentielle à la survie des rosiers moins rustiques ou greffés (hybrides de thé, floribundas, etc.).

Comment protéger un rosier non rustique

La méthode la plus répandue est celle du cône en styromousse. Sachez que les cônes faits en cette matière commencent à disparaitre. Chez Pépinière Villeneuve nous avons une belle nouveauté; les cônes à rosiers faits à 100% de matériaux recyclés.  Il suffit de tailler votre rosier entre 30 et 45 cm (12 à 18 pouces) du sol, de façon à pouvoir l’insérer dans le cône. Avant de l’installer, buttez votre rosier avec de la terre, du compost ou des feuilles mortes. Recouvrez-le avec le cône, en y perçant des trous d’aération sur le dessus et mettez sur ce dernier une brique ou une pierre pour le fixer. Installer la protection à l’automne (vers le milieu ou la fin de novembre) quand les plants sont dormants après quelques jours de température autour de -5 °C à -10 °C.

Quand puis-je retirer le cône?

Retirez les protections hivernales dès que la température le permet, car les rosiers peuvent souffrir de la chaleur accumulée sous les cônes. De plus, l’humidité peut favoriser le développement de certaines maladies fongiques. Dans la mesure du possible, enlevez-les lors d’une journée nuageuse ou en fin de journée.

ATTENTION!!!

Ne coupez pas les rosiers trop courts l’automne, car durant l’hiver, les bouts des tiges ont tendance à geler. Donc au printemps, supprimez les bouts en effectuant une taille. Par contre, si vous coupez trop court les branches à l’automne, il vous sera bien difficile au printemps de couper les bouts gelés sans obtenir un chicot de plante.

Sources:
Fiches horticoles Pépinière Villeneuve
espacepourlavie.ca
lapresse.ca

 

Rosier hybride de thé, floribunda et grandiflora

Avant de choisir un rosier, il est très important de connaître les caractéristiques de chacun. Dans leur cas, les rosiers hybrides de thé, floribunda et grandiflora ont absolument besoin d’une protection hivernale. Ils sont appelés “non rustiques” donc “non résistants au froid”. C’est un détail très important qui penchera sûrement dans la balance. Ces rosiers offrent une floraison exceptionnelle tout au cours de l’été. Ils demandent au moins 6 heures d’ensoleillement par jour, une bonne aération, un sol bien drainé et riche en matière organique. Il est à noter que les rosiers mal entretenus deviennent très sensibles à la maladie. Au printemps, avant la sortie des bourgeons, il est prudent d’appliquer de l’huile dormance.

Plantation

La plantation peut s’effectuer à n’importe quel moment de la saison. N’oubliez pas de prévoir environ 60 cm ou plus entre les plants. Le trou à creuser doit être au moins le double du volume du pot et la fosse de plantation doit être remplie de terre riche en compost, à laquelle il faut ajouter une poignée d’engrais enracineur et/ou de mycorhize. Petite astuce, arrosez la plante AVANT de la mettre dans le trou. De cette façon, vous serez certain que la motte sera bien humide avant de la planter. Placez le collet  (jonction entre la tige et les racines) légèrement plus bas que le sol puis arrosez copieusement le sol, ce qui favorisa une légère compaction autour du plant, pour éliminer les poches d’air.

Entretien

L’épandage de compost est nécessaire chaque printemps tout comme l’ajout d’engrais. Si le sol est pauvre, il faut fertiliser deux ou trois fois en début de saison, toujours avant la mi-juillet. Nettoyez aussi le plant en supprimant les branches cassées, les feuilles mortes et toutes les parties qui semblent malades ou brisées.  Tout au cours de la saison de croissance, il faut enlever les fleurs fanées afin de favoriser la floraison, en coupant à 45 degrés, à environ 1 cm au-dessus de la première vraie feuille à 7 folioles, tournée vers l’extérieur.

Arrosage

Lors des arrosages, évitez de mouiller le feuillage. Pourquoi? Le fait de le mouiller peut favoriser le développement des maladies fongiques. L’utilisation d’un boyau suintant peut s’avérer une bonne solution. Comment savoir si vous devez arroser? Enfoncez simplement votre doigt dans le sol. Si le sol est humide jusqu’à une profondeur de 5 cm, n’arrosez pas. Si le sol est sec, arrosez doucement. D’ailleurs l’arrosage devrait être fait tôt le matin afin de permettre au feuillage de s’assécher rapidement. En respectant ces règles, vous minimiserez les problèmes de maladies.

Taille

Au printemps, enlever les branches mortes ou celles qui se croisent ainsi que les pousses trop faibles. En début de saison, gardez 3 tiges jeunes et vigoureuses; supprimer les autres. Pour les grimpants, ne gardez que trois tiges et lorsque la plante est bien établie, le nombre de tiges à garder pourra doubler.

 

Rosier Rustique

Le rosier rustique

Qu’est-ce qu’un rosier rustique?

C’est assez facile à expliquer. Le mot “rustique” veut dire “qui est résistant au froid”. On peu considérer qu’un rosier est rustique s’il peut survivre en zone 4 sans gros dommages. Parmi ceux-là il y a ceux des séries Pavement, Explorateurs, Parkland et Artistes canadiens. Également à considérer, quelques rosiers arbustifs comme ‘Schneezwerg’ (‘Snow Dwarf’), ‘Thérèse Bugnet’, ‘F. J. Grootendurst’, ‘Pink Grootendurst’ et le rosier rugueux (Rosa rugosa).

Bien entendu, dû au fait qu’ils sont résistants au froid, ils n’ont nul besoin de protection pour l’hiver. On aime! Ils sont donc devenus très populaires surtout dans les régions froides. Vraiment? Aucun dommage durant l’hiver? En fait, s’il y en a, ils sont en général minimes.

Plantation

Les rosiers rustiques demandent au moins 6 heures d’ensoleillement par jour et une bonne aération. De plus, le sol doit être bien drainé et riche en matière organique. La plantation peut s’effectuer à n’importe quel moment de la saison mais, n’oubliez pas de prévoir environ 1 mètre entre les plants. Creusez un trou d’au moins le double du volume du pot et remplissez-le de terre riche en compost, à laquelle il vous faudra ajouter une poignée d’engrais enracineur et/ou de mycorhize. Petite astuce, arrosez la plante AVANT de la mettre dans le trou. De cette façon, vous serez certain que la motte sera bien humide avant de la planter. Placez le collet  (jonction entre la tige et les racines) légèrement plus bas que le sol et arrosez copieusement. Cet arrosage favorisera une légère compaction autour du plant pour éliminer les poches d’air.

L’entretien

L’épandage de compost est nécessaire chaque printemps tout comme l’ajout d’engrais. Si le sol est pauvre, il faut fertiliser deux ou trois fois en début de saison, toujours avant la mi-juillet. Nettoyez aussi le plant en supprimant les branches cassées, les feuilles mortes et toutes les parties qui semblent malades ou brisées.  Tout au cours de la saison de croissance, il faut couper les fleurs fanées afin d’améliorer la floraison.

L’arrosage

Lors des arrosages, évitez de mouiller le feuillage. Pourquoi? Le fait de le mouiller peut favoriser le développement des maladies fongiques. L’utilisation d’un boyau suintant peut s’avérer une bonne solution. Comment savoir si vous devez arroser?  Enfoncez simplement votre doigt dans le sol. Si le sol est humide jusqu’à une profondeur de 5 cm, n’arrosez pas. Si le sol est sec, arrosez doucement. D’ailleurs l’arrosage devrait être fait tôt le matin afin de permettre au feuillage de s’assécher rapidement. En respectant ces règles, vous minimiserez les problèmes de maladies.

Taille

En début de saison, gardez 5 à 7 tiges nouvelles et vigoureuses; supprimer les autres. Pour les grimpants, ne gardez que trois tiges et lorsque la plante est bien établie, le nombre de tiges à garder pourra doubler.

 

Sources:
Fiches horticoles Pépinière Villeneuve
jardinierparesseux.com

Comment Entrer Ses Plantes Tropicales Pour L'hiver

Comment entrer ses plantes tropicales à l’intérieur?

Nos plantes tropicales sont si belles à l’extérieur durant l’été. Elles apportent une touche d’exotisme à notre terrasse. Durant ce temps, elles prennent aussi de la vigueur et de la grosseur. Si vous voulez encore en bénéficier l’an prochain, il faut les entreposer à l’intérieur durant la saison hivernale. En fait, il faut même s’y prendre d’avance pour être sûr qu’elles ne gèleront pas. Cette entrée doit non seulement être faite à temps, mais aussi être BIEN faite. En effet qui dit EXTÉRIEUR dit insectes qui dorment dans nos plantes. Vous ne voulez surement pas qu’eux aussi trouvent refuge au chaud dans la maison et par malheur, s’installer dans d’autres plantes. Voici comment faire.

Commencer à faire entrer vos plantes en septembre quand les nuits sont fraîches (environ 10°C). Rentrez-les tôt, avant que votre système de chauffage ne soit en marche. Lorsque celui-ci fonctionne il assèchera l’air ce qui pourrait être nuisible au départ pour vos plantes. Nous vous suggérons de procéder à une entrée graduellement; laissez-les dehors le jour et à l’intérieur la nuit pendant environ une semaine, si possible.

Douchez la plante avec le boyau d’arrosage, pour bien mouiller les feuilles, les tiges et le pot. Procédez à une inspection pointilleuse pour y dépister la présence d’insectes. Le coup de grâce qui détruira toute trace de ce qui pourrait vous échapper est une application de Bug B Gon, savon insecticide, savon noir ou Trounce quelques jours avant de les rentrer. Aspergez bien toutes les feuilles sans oublier le dessous ainsi que le pot. Faites cette application le matin ou le soir, mais pas en plein soleil. Répéter après quelques jours.

Pour terminer, il sera peut-être nécessaire de rempoter. C’est simple, si les racines sortent par les trous de drainage c’est un bon signal pour rempoter! Sinon vous pouvez attendre en février. Utilisez le mélange de terreau pour plantes tropicales et plantes d’intérieur Connaisseur! Il renferme tout ce dont la plante aura besoin.

N’oubliez pas de diminuer la fréquence des arrosages et la fertilisation jusqu’en février-mars. Votre plante entrera bientôt en mode « dormance » donc nul besoin de la stimuler!

La Culture Des Bulbes

La culture des bulbes

Une option simple afin d’avoir de jolies fleurs dans nos plates-bandes au printemps est d’ajouter des bulbes. Vous avez le choix; tulipes, jonquilles, jacinthes, crocus, etc.

Il est important de savoir que les bulbes du printemps doivent être plantés à l’automne, alors qu’ils sont en dormance! C’est effectivement à cette période que vous en retrouverez le plus en magasin. Il faut savoir qu’ils s’enracinent avant le gel du sol et qu’une période de froid est essentielle pour la floraison. Donc, n’ayez crainte pour l’hiver!

Plantez-les de la mi-septembre, jusqu’au gel. Vous n’aurez pas à craindre le froid de l’hiver en revanche, il faut quand même fournit aux bulbes un bon sol lors de la plantation. Les bulbes préfèrent un sol riche, bien drainé et légèrement acide. L’idéal est d’ameublir le sol avant de planter et y incorporer de l’engrais pour bulbes (9-9-6) et du compost. Assurez-vous que le sol est bien drainé pour éviter la pourriture des bulbes! Comme lors de la plantation des autres végétaux, nous vous recommandons aussi d’ajouter des mycorhizes ‘potager et fines herbes’. Ces champignons bénéfiques se fixent sur les racines des bulbes et les aident à mieux absorber eau et minéraux.

Fumier de poule protégera vos bulbes des écureuilsEn général, on plante à une profondeur égale à 3 fois le diamètre du bulbe, la pointe vers le haut. Lorsque le bulbe n’est pas pointu et que la racine n’est pas apparente, il est recommandé de le planter de côté. Par la suite, recouvrez les bulbes de terre et arrosez généreusement. Petit conseil, planter les bulbes de tulipes plus profondément, 25 à 30 cm.

Les bulbes nécessitent le plein soleil (6 heures) au printemps. Donc dès le départ, assurez-vous de les installer au bon endroit. L’avantage est qu’au printemps, les feuilles des arbres n’étant pas encore là, le soleil est moins difficile d’accès.

Vous pouvez aussi espacer les bulbes à une distance d’environ 3 fois la largeur du bulbe lui-même. Terminez ensuite avec une couche de 7 à 10 cm d’un paillis organique.

Pour empêcher les écureuils de déterrer les bulbes, on peut les couvrir d’un grillage à poules. On peut aussi ajouter du fumier de poule sur la surface de plantation! L’odeur de cet engrais les repoussera.

La Taille Des Arbustes

Comment tailler ses arbustes

La taille est un ensemble de techniques destinées à conduire les végétaux à diverses phases de leur croissance. Cette pratique peut sembler banale, mais en fait, les règles que nous devons suivre dépendent toujours du but que nous visons. La taille est parfois une source de désappointement pour les propriétaires d’un arbre ou d’un arbuste. La principale déconvenue est que la plante ligneuse ne fleurit pas comme prévue, car on a taillée ses bourgeons floraux. Il faut donc procéder à la taille lors de la période optimale pour ne pas endommager notre plante ou perdre sa floraison.

Pourquoi tailler?

Les arbustes et les arbres se développent mieux si on n’intervient pas et qu’on les laisse pousser naturellement. Cependant, les plantes ligneuses exigent parfois de l’élagage, que ce soit pour enlever une branche encombrante, limiter leur expansion ou aérer et densifier leur ramification. Parfois, une taille adéquate assure une bonne récolte de fruits ou la bonne santé de la plante. Plusieurs techniques destinées à conduire les végétaux au cours de leurs diverses phases de croissance sont possibles. L’important, c’est d’effectuer le bon geste au bon moment.

Armez-vous des bons outils!

Tout d’abord, l’outil le plus important: le sécateur. Il doit être bien affûté et sans rouille. Les lames peuvent être souillées par la sève des plantes, ce qui entraîne une mauvaise coupe. De plus, en étant en contact avec un végétal malade, elles peuvent transmettre des maladies. Nettoyez-les avec un tampon de ouate imbibé d’un produit désinfectant, comme de l’alcool 70%.

Quoi tailler?

Généralement il est préférable de ne pas tailler les arbustes l’automne. La raison est simple, lors de la saison froide, l’extrémité de certaines tiges peut geler ou encore subir quelques dommages. Il est donc recommandé de procéder à la taille des branches abîmées, tôt au printemps et ainsi augmenter la vitalité de l’arbuste. Pour vous guider, voici une liste très pratique.

Tailler à l’automne ou tôt au printemps AVANT le débourrement

Buddleia davidii (Arbre aux papillons) - arbustes

Buddleia davidii
(Arbre aux papillons)

Hydrangée paniculée 'Diamant Rouge'- arbustes

Hydrangea
(Hydrangée)

Spirea japonica (Spirée du Japon) - arbustes

Spirea japonica
(Spirée du Japon)

Berberis Rose Glow - arbustes

Berberis
(Épine Vinette)

Hibiscus syriacus (Ketmie des jardins) - arbustes

Hibiscus syriacus
(Ketmie des jardins)

Tamarix ramosissima (Tamarix de Russie) - arbuste

Tamarix ramosissima
(Tamarix de Russie)

Kerria Japonica (Corête du Japon) - arbustes

Kerria Japonica
(Corête du Japon)

Potentilla fructicosa (Potentille) - arbustes

Potentilla fructicosa
(Potentille)

Cotinus (Arbre à perruque) - arbustes

Cotinus
(Arbre à perruque)

Sorbaria sorbifolia (Sorbaria à feuilles de sorbier) - arbustes

Sorbaria sorbifolia
(Sorbaria à feuilles de sorbier)

Tailler immédiatement APRÈS la floraison

Amelanchier (Amélanchier) - arbustes

Amelanchier
(Amélanchier)

Chaenomeles (Cognassier) - arbustes

Chaenomeles
(Cognassier)

Forsythia - arbustes

Forsythia
(Forsythia)

Philadelphus (Seringat) - arbustes

Philadelphus
(Seringat)

Weigela (Diervilla ) - arbustes

Weigela
(Diervilla)

Azalea (Azalée) - arbustes

Azalea
(Azalée)

Cotoneaster - arbustes

Cotoneaster
(Cotonéaster)

Fothergilla - arbustes

Fothergilla
(Fothergilla)

Physocarpus (Physocarpe) - arbustes

Physocarpus
(Physocarpe)

Prunus (Cerisier) - arbustes

Prunus
(Cerisier)

Deutzia gracilis (Deutzia gracile) - arbustes

Deutzia gracilis
(Deutzia gracile)

Ligustrum (Troene doré) - arbustes

Ligustrum
(Troene doré)

Spirea vanhouttei (Spirée Van Houtte ) - arbustes

Spirea vanhouttei
(Spirée Van Houtte)

Clethra (Clethre a Feuille D'aulne) - arbustes

Clethra
(Clethre a Feuille D’aulne)

Exochorda (arbre aux perles) - arbustes

Exochorda
(arbre aux perles)

Syringa (Lilas) - arbustes

Syringa
(Lilas)

Viburnum (Viorne) - arbustes

Viburnum
(Viorne)

Calendrier Des Semis

Calendrier des semis

Notre calendrier des semis est primordial si vous voulez profiter de récoltes au potager chaque saison ! Pour ne pas être déçu et vous assurer une bonne récolte, il est préférable de les  faire au bon moment, de là l’importance de notre calendrier.

Non seulement le bon moment est important, mais aussi le matériel avec lequel vous les ferez! N’oubliez pas de consulter notre page Le bon matériel afin de ne rien manquer.

N’oubliez pas, réussir des semis demande patience, attention et un peu de méthode.

Bien que les deux écoles existent, il est conseillé de faire ses semis à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur où vos plantations subissent inévitablement les aléas climatiques.

Légumes Semis à l'intérieurSemis à l'extérieurPlantation à l'extérieur
AilSeptembre-Octobre
AubergineFin marsFin mai, début juin
Bette à cardeMi-avrilMi-maiMi-mai
BetteraveMi-mai
BrocoliMi-avrilMai
CarotteMi-mai
CéleriMi-marsMi à fin mai
Céleri-raveMi-marsMi à fin mai
Cerise de terreFin marsDébut juin
ChicoréeDébut juillet
Chou chinoisDébut juillet
Chou de BruxellesMi-avrilMi à fin mai
Chou de SiamMi-mai
Chou-fleurMi-avrilFin mai
Chou pomméMi-avrilMai
Chou-raveFin marsMi-maiMai
CibouletteMarsMi-maiDébut juin
CitrouilleDébut maiMi-maiDébut juin
ConcombreDébut maiFin maiDébut juin
Échalote d'automneFin août
Échalote du printempsDébut mai
ÉpinardMi-mai
Haricots (jaune ou vert)Fin mai à fin juin
Laitue friséeMi-avrilDébut maiFin mai
Laitue pomméeMi-avrilFin mai
MaïsMi-mai
Melon brodéMi à fin avrilDébut juin
Melon d'eauMi à fin avrilDébut juin
NavetMi-mai
OignonDébut marsDébut maiDébut mai
PanaisMi-mai
PersilDébut marsDébut maiDébut mai
Piment (poivron)Fin marsDébut juin
PoireauDébut marsDébut mai
PoisMi-mai
Pomme de terreMi-maiFin mai
RadisMai-Juin
SalsifisMi-mai
TomateFin mars à mi-avrilDébut juin
Back To Top
×Close search
Rechercher