skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

Rempotage Des Plantes D'interieur

Comment rempoter ses plantes d’intérieur

La neige fond, le soleil est plus fort et on commence à ouvrir les fenêtres; bref, le printemps est bien là! On fait le ménage et pour les amoureux des plantes c’est aussi la grosse période du rempotage des plantes d’intérieur. Vous ne le saviez pas? En effet, le printemps est la période idéale pour le faire puisque vos plantes se réveillent et reprennent de la vigueur…un peu comme nous!

Pépinière Villeneuve offre le service d’empotage!

Nos prix sont basés sur la quantité de terre nécessaire et le temps de l’empotage. Apportez simplement votre plante, votre pot et gardez la maison propre. En période moins achalandée, repartez avec votre plante le jour même sinon nous vous la préparerons dans un délai de 24 à 48h.

Les signes d'un rempotage nécessaire

Même si vous n’êtes pas un jardinier d’expérience, certains signes ne trompent pas. Tout d’abord, les racines envahiront le pot. Plus votre plante grossit, plus elle aura des racines. Comme celles-ci occupent beaucoup plus de place dans le pot, votre plante s’y sentira très à l’étroit et vous n’aurez plus des conditions de culture convenables. Si vous remarquez que les racines sortent par les trous de drainage, c’est le temps d’agir! On procède alors à leur rempotage.

D’autres signes, peut-être moins évident peuvent se manifester:

  • le sol de surface est parsemé de taches blanches ou de moisissures
  • les racines de la plante sont en train de pourrir ou sont attaquées par des insectes
  • la croissance de la plante semble stagner ou se dégénérer.

Rempotez vos plantes en 10 étapes faciles
  • Tapez sur le pot avec vos mains pour décoller la motte de terre de la paroi du pot.
  • Poussez la motte de terre avec un doigt ou un bâton par le trou d’évacuation du surplus d’arrosage.
  • Décollez, si nécessaire, le contour de la motte de la paroi du pot avec un couteau.
  • Réduisez la motte de terre extraite, en périphérie, à la surface et à sa base de 3 à 5 cm (1 à 2 po) avec une cuillère, une petite pelle, une lame bien aiguisée ou une scie.
  • Lavez le pot avec une solution d’eau légèrement javellisée, quelques gouttes suffisent.
  • Arrosez la motte de terre.
  • Replantez la motte au centre du pot en comblant le vide avec un terreau enrichi.
  • Tassez le substrat avec les doigts.
  • Laissez de l’espace pour pouvoir arroser sur la surface de la terre.
  • Toilettez la plante en enlevant les tiges, les feuilles et les fleurs fanées.

Bien entendu, vous pouvez aussi vous faciliter la tâche en achetant un nouveau contenant dont le diamètre sera de 3 à 5 cm plus grand que le précédent!

Peut-être un peu d'engrais?

Comme vos plantes se réveillent, vous pouvez les aider dans leur croissance avec un engrais. Vous pouvez utiliser un engrais tout usage comme notre engrais Passion Jardin 20-20-20 ou encore, alternez avec un engrais pour plantes à fleurs comme nos engrais Passion Jardins 15-30-15 et 22-11-22. N’hésitez pas à vous renseigner en magasin.

Engrais Tout Usage Passion Jardins 20-20-20
Engrais Pour Floraison Passion Jardins 22-11-22
Vers Blancs Dans La Pelouse

L’application des nématodes

Les nématodes sont des micro-organismes vivants, efficaces pour lutter contre les différentes espèces de vers blancs dans le gazon. Les nématodes sont bénéfiques et inoffensifs pour les humains, les plantes, les animaux domestiques et ils sont 100% naturels.

La température du sol et le stade de développement du ravageur déterminent la période optimale d’application des nématodes. Si vous ne faites qu’une seule application, la meilleure période est de la mi-août à la fin septembre. À cette période, les larves de vers sont à leur 1er stade, elles sont petites et plus vulnérables.

Si la température est favorable, une 2e application peut être faite de la mi-mai au début fin juin, mais à cette période les larves ont déjà atteint leur 3e stade, donc beaucoup plus grosses et résistantes.

Calendrier ver blanc

La lutte aux vers blancs

Avec la mise à jour du code de gestion des pesticides, les solutions pour contrôler les vers blancs sont réduites. Depuis mars 2019, les produits contenant de l’imidaclopride sont interdits au Québec (usage et vente). Vous et les professionnels de l’entretien des pelouses ne pouvez donc plus appliquer de Merit cette année.

Une solution naturelle et abordable s’offre à vous: les nématodes. Qu’est-ce que les nématodes ? Ce sont des vers microscopiques qui parasitent les vers blancs. Ils pénètrent à l’intérieur des larves, causent sa mort et se reproduisent à l’intérieur de celle-ci. Des milliers de nouveaux nématodes en ressortent à la recherche de nouvelles larves. On observe ainsi un effet boule de neige puisque le cycle est rapide (dizaine de jours par cycle). Pour obtenir un bon contrôle, certaines conditions doivent être respectées.

Les nématodes peuvent contrôler les stades larvaires de plusieurs autres insectes (pyrales et vers gris), autant dans la pelouse que dans le potager et les plates-bandes.

Marche à suivre

L’utilisation de nématodes est approuvée pour l’agriculture biologique.

  • Lorsque les populations de vers blanc sont très importantes, jusqu’à 3 applications peuvent être nécessaires pour contrôler les vers blancs dans votre pelouse. Néanmoins, la meilleure période pour les appliquer est à la fin du mois de juillet début août. Un traitement réalisé sur de jeunes larves est beaucoup plus efficace.Un traitement à cette période permet à la population de nématode de se multiplier dans le sol en complétant plusieurs cycles d’infection de larves de vers blanc. Il est recommandé de réappliquer les nématodes au début de l’automne (septembre) et au printemps lorsque les populations de vers blanc sont très importantes.Conserver les nématodes au réfrigérateur jusqu’à l’utilisation. Puisque ce sont des organismes vivants, une date d’expiration est inscrite sur l’emballage.
  • La température du sol doit se situer entre 12° et 28°C.
  • Arroser la pelouse avant l’application et immédiatement après (sauf si appliqué sous la pluie !).
  • Pulvériser les nématodes sur la pelouse en fin de journée.
  • Conserver la pelouse humide pendant 7 jours après l’application. L’humidité du sol permettra aux nématodes de se déplacer et de parasiter les vers blancs. Le maintien d’une hauteur de coupe plus élevé permettra de réduire vos besoins en eau pour maintenir votre sol humide.

Méthode d’application

Éponge avec des nématodesLes nématodes sont vendus dans une éponge. Conserver l’emballage au réfrigérateur (entre 4° et 12°C) jusqu’à l’utilisation. Récemment, des développements technologiques dans le stockage ont conduit à des marques qui ne nécessitent pas de réfrigération et qui sont alors placées dans les rayons avec les autres produits de contrôle des insectes nuisibles. À la maison, aucune réfrigération n’est nécessaire pour ces nouvelles variétés, mais il faut les conserver à l’abri du soleil. Vous aurez besoin d’un pulvérisateur pour l’étape ultime. Vous pouvez utiliser un pulvérisateur que vous avez déjà à la maison ou préférablement vous utiliserez celui conçu à cet effet.

Il est important de s’assurer que le pulvérisateur ne possède pas de filtre, ce qui empêcherait la diffusion homogène des nématodes sur votre terrain. Suivre les instructions pour l’application.

Pour un maximum d’efficacité, il faut trois périodes d’application :
Tôt au printemps, au milieu de l’été et le début de l’automne

Mettez toutes les chances de votre côté

Il est très important de faire un traitement durant l’été, à la fin de juillet début août pour réduire efficacement les populations de vers blancs. Répétez le traitement en septembre et au printemps quand les infestations sont plus importantes. L’efficacité dépend du moment d’application et des conditions d’application. Pour réduire la consommation d’eau, attendez une période de pluie. Quand toutes les meilleures conditions sont réunies, l’efficacité peut atteindre 80-90%. Malgré tout, la lutte aux vers blancs doit être réalisée chaque année puisque de nouveaux œufs seront pondus et que l’adulte est très mobile.

Source: http://www.bioprotec.ca/nematodes

Travaux D'automnes

Les travaux d’automne au jardin

La température baisse et les arbres changent de couleurs. L’automne est là! Cette saison est idéale pour effectuer plusieurs travaux au jardin puisqu’il est agréable d’être à l’extérieur sur son terrain. Par où commencer?

Pur fumier de pouleL’automne est aussi un bon moment pour fertiliser, mais… tout est une question de ‘timing’. Le sol doit avoir suffisamment refroidi pour que les plantes aient cessé leur croissance. Quand vos arbres et arbustes auront perdu leurs feuilles, ce sera le temps.

Vous pouvez appliquer un engrais à gazon de type 10-0-15 ou des granules Fertilo 5-3-2

En conditions froides, les substances nutritives de l’engrais apportées au sol descendront lentement au niveau des racines et seront absorbées dès le printemps suivant.

Arbres, arbustes et conifères
  • Nettoyer le sol au pied des rosiers pour limiter la propagation de maladies.
  • Irriguer abondamment les conifères et les plantes à feuillage persistant.
  • Attacher les arbustes et les conifères érigés.
  • Épandre du compost  à la base.

Vivaces
  • Couper les fleurs fanées et le feuillage flétri.
  • Diviser et transplanter au besoin à l’aide d’un terreau de plantation.
  • Rabattre les iris, les hémérocalles et les hostas.
  • Tailler les grimpantes au besoin.

Annuelles et bulbes

Potager
  • Récolter la plupart des légumes fragiles au froid.
  • Récolter les herbes fraîches pour la conservation.
  • Protéger les légumes plus résistants des gelées nocturnes.

Arbres fruitiers et petits fruits
  • Couper les drageons à la base et les gourmands.
  • Ramasser les fruits tombés.

Pelouse
  • Redessiner les bordures de plates-bandes.
  • Diminuer la hauteur de la tonte et l’arrosage.
  • Réparer les zones endommagées, réensemencer la pelouse existante ou semer de nouvelles parcelles à l’aide des semences à gazon pour situations ombragées ou ensoleillées.

Arbres, arbustes et conifères
  • Installer les piquets pour protection hivernale avant les gels.
  • Installer les filets protecteurs pour conifères.
  • Rabattre et buter les rosiers non rustiques.
  • Attacher les arbustes, rosiers et conifères.
  • Arroser abondamment les conifères et arbustes à feuillage persistant.
  • Épandre du compost à leur base.
  • Installer les protections hivernales après les premières chutes de neige.
  • Protéger le tronc des jeunes plantations à l’aide d’une spirale de plastique blanche.
  • Effectuer une dernière taille au besoin (érables et bouleaux).

Vivaces
  • Tailler les clématites et les grimpantes au besoin.
  • Vérifier la solidité des tuteurs pour les grimpantes.
  • Rabattre les tiges florales (sauf les graminées).
  • Tailler le feuillage des iris, hémérocalles et hostas.
  • Désherber et biner une dernière fois.

Annuelles et bulbes

Potager
  • Récolter les derniers légumes et fines herbes.
  • Pailler avec un paillis de cèdre les légumes et petits fruits qui demeurent au potager pendant l’hiver (fraises, poireaux, oignons, ail, carottes, etc.).
  • Épandre 5 cm de compost partout au potager.

Arbres fruitiers et petits fruits
  • Ramasser les feuilles mortes et les fruits tombés au sol.
  • Tailler les tiges des framboisiers qui ont fructifiées.
  • Protéger le tronc des arbres contre les rongeurs à l’aide d’une spirale de plastique blanche.
  • Retirer les pièges installés au printemps.

Pelouse
  • Ramasser les feuilles au sol.
  • Effectuer une dernière tonte à 5 cm de hauteur.
  • Réparer les zones endommagées avec des semences à gazon pour soleil ou ombre.

Arbres, arbustes et conifères
  • Installer les protections hivernales après une bonne chute de neige.
  • Placer les cônes à rosiers après une bonne chute de neige.
  • Amasser de la neige au pied des conifères.
  • Protéger le tronc des jeunes plantations contre les rongeurs à l’aide d’une spirale de plastique blanche.

Vivaces
  • Attacher les graminées.
  • Protéger les vivaces fragiles avec un paillis de cèdre lorsque le sol est gelé.

Potager
  • Pailler avec un paillis de bois raméal les légumes et petits fruits qui demeurent au potager pendant l’hiver (fraises, poireaux, oignons, ail, etc.).

Pelouse
  • Ramasser les dernières feuilles mortes.
  • Effectuer une dernière tonte à 5 cm.
  • Faire un semis en dormance

Le Scarabée Japonais

Le scarabée japonais

Le scarabée japonais est bien présent! De plus en plus de clients sollicitent notre aide en observant ses dommages. Depuis quelques années, on assiste, dans plusieurs régions du Québec, à une véritable invasion du scarabée japo­nais (Popilia japonica). Cette espèce originaire de l’est de l’Asie a été introduite accidentellement aux États-Unis. Des populations de scarabées japonais se trouvent aujourd’hui dans plusieurs provinces de l’est du Canada, dont l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard.

Comment le reconnaitre?

On reconnaît ce coléoptère à ses brillantes couleurs métalliques. Habituellement, la tête et le thorax sont verts, et les élytres bruns cuivrés. Cinq petites touffes de poils blancs ornent chaque côté de l’abdomen. L’insecte atteint 12 mm de long.

La larve blanchâtre a la tête brune et porte trois paires de pattes. Au repos, elle adopte une forme en « U » caractéristique des larves de scarabées et mesure jusqu’à 3,2 cm de long. Au Québec, on trouve beaucoup d’espèces de scarabées. Le scarabée japonais possède cinq amas de poils blancs situés de chaque côté de son abdomen, ce qui le différencie des autres espèces de scarabées.

Cycle biologique

Cet insecte complète son cycle vital en une année. Le scarabée japonais passe l’hiver au stade larvaire dans un trou de 15 à 30 cm de profondeur dans le sol. Les adultes émergent en juin et juillet. Sa durée de vie est de 30 à 45 jours, période au cours de laquelle l’accouplement a lieu. La femelle pond ses œufs directement dans le sol. Du mois d’août jusqu’au mois d’octobre, les larves se trouvent près de la surface du sol où elles se nourrissent activement des racines de certaines graminées. Avant l’arrivée de l’hiver, les larves se réfugient dans les couches plus profondes du sol, jusqu’à 30cm sous la surface. Au printemps suivant, elles remontent vers la surface pour se nourrir encore. Vers la fin de mai et au début de juin, elles commencent alors leur transformation en adultes pour ensuite émerger du sol entre la fin juin et le début juillet.

Un insecte TRÈS vorace!

Les scarabées aiment le temps chaud. Ils se mettent à voler lorsque la température atteint les 21 °C, et se nourrissent principalement par les belles journées d’été lorsque la température varie de 21 à 35 °C. Il se nourrit de près de 300 espèces végétales différentes! Parmi ses plantes préférées, mentionnons les cerisiers, framboisiers, pommiers, pommetiers, pruniers, rosiers, tilleuls, vignes et weigelas. Cet insecte s’attaque d’abord aux pétales des fleurs ainsi qu’aux feuilles tendres qu’il dévore parfois entièrement. Par la suite, il cause des dommages aux feuilles plus coriaces. Il mange les tissus compris entre les nervures, donnant ainsi un aspect squelettique au feuillage.

Comment les éliminer?

Les scarabées japonais peuvent devenir très nombreux. Il est préférable de les éliminer en les noyant dans une eau légèrement savonneuse.  Faites la cueillette très tôt le matin, lorsque les scarabées sont encore couverts de rosée et moins aptes au vol. Vous pouvez également utiliser un aspirateur d’atelier pour déloger ces insectes.

Enfin, on peut réduire l’infestation en installant un piège à phéromones spécialement conçu pour capturer les scarabées japonais. Il est très important d’installer le piège loin des plantes attaquées. Ce piège aura pour effet d’attirer l’insecte et ainsi de le piéger!

Renseignez-vous aussi sur les nématodes qui peuvent permettre de régler des problèmes d’infestation. Les nématodes sont des petits vers microscopiques qui parasitent les larves de scarabées. Ils se présentent dans une éponge qu’on doit mettre dans un pulvérisateur et qu’on branche ensuite à un tuyau d’arrosage. On peut les appliquer de la mi-août à la mi-septembre, lorsque la température du sol est supérieure à 14 °C. Il est également souhaitable de répéter le traitement au printemps suivant, de la mi-mai à la fin de mai.

Sources
mffp.gouv.qc.ca
m.espacepourlavie.ca
journaldemontreal.com

La culture de bruyères

Les bruyères sont de la famille des éricacées aux feuillages persistants. Elles ressemblent à de minuscules conifères, qui donnent une profusion de fleurs en forme de clochette. Ce sont des plantes de petite taille, et certaines sont même rampantes, ne dépassant guère 60 cm. Au cours de l’automne, le feuillage vert de certaines variétés de bruyères tourne au rouge ou se pare de teintes orangées pour se couvrir de vert tendre au printemps suivant. Étonnant !

Il existe deux grandes espèces: Erica qui est à floraison printanière et Calluna qui est à floraison estivale et automnale (c’est surtout de cette espèce dont on va traiter ici)

La floraison

Lorsqu’on utilise plusieurs cultivars dans une plate-bande, la floraison peut s’étaler de la mi-été jusqu’au premier gel. Les cultivars les plus hâtifs débute leur floraison habituellement vers la mi-juillet et elle s’étale sur une période de 6 à 10 semaines. Les bruyères produisent des fleurs en divers tons de rose, rouge et blanc.

l’exposition

La bruyère est une plante de plein soleil mais il est préférable de lui éviter les chauds rayons du midi. Rustique en zone 4b, la plante devrait être placée à l’abri du vent pour réduire les risques de déshydratation.

La plantation

Cette plante exige un sol acide dont le pH est de 5.5 ou moins et très bien drainé. Le terreau idéal est le terreau pour plantes acidophiles. Idéalement, le collet de la plante devrait être placé à 1 ou 2 cm sous le niveau du sol. Si le sol est argileux, on fait le contraire (on plante en butte) dans le but de favoriser un bon drainage, afin d’éviter la pourriture des racines. Bien arroser lors de la plantation.

La fertilisation

On fertilise au printemps, avant la fin juin, avec un engrais granulaire 9-12-8.  À chaque année vérifier le pH du sol, si plus haut que 5.5 acidifier avec le soufre 90% au printemps ou à l’automne.

La taille

Le meilleur moment est au printemps car on évite ainsi le gel des blessures causées par une coupe automnale. On taille juste sous la hampe florale de l’année précédente, pour permettre une floraison abondante, augmenter la densité du feuillage et conserver une belle forme à nos plants. Lors de cette opération, il faut prendre soin de ne pas tailler dans le vieux bois.

L’entretien

La bruyère est facile d’entretien et peu sensible aux insectes et maladies. Ses racines sont délicates et superficielles; donc il ne faut jamais biner autour des plants.

L’arrosage

Ayant un système racinaire fin et peu profond, la bruyère est donc sensible aux excès d’humidité ainsi qu’au dessèchement. Pour retenir une certaine humidité, il est recommandé d’utiliser un bon paillis afin de maintenir le sol humide en tout temps. La bruyère ne peut souffrir de sécheresse.

La protection

La protection hivernale ne sera nécessaire que si l’accumulation de neige est  insuffisante, inexistante ou que la zone de rusticité est inférieure à 4b. Une clôture à neige pourrait servir de brise-vent autour des callunas ou encore recouvrir les plants avec des branches de conifères. Cette protection doit être enlevée tôt en mars.  Une bonne irrigation avant les premières gelées et dès le dégel au printemps pour éviter le dessèchement.

La Culture Des Tomates

Tout sur les tomates

Les tomates sont des incontournables au potager. Savoureuses et variées, il y en a pour tous les goûts. On les choisit pour leur précocité, leur forme, leur couleur, leur arôme et leurs multiples utilisations. Faciles à cultiver, elles se plantent au printemps pour une récolte en fin d’été jusqu’à l’automne.

Quelles variétés de tomates choisir?

Les points à prioriser lors de votre choix sont bien sûr des plants sains et vigoureux, des variétés résistantes aux maladies et des cultivars adaptés à la culture en contenant (si c’est votre cas).

Des plants de tomates déterminés ou indéterminés? Comment s’y retrouver. Chacune possède leurs propres caractéristiques:

Le groupe à croissance déterminée (D)

Les variétés déterminées sont buissonnantes, compactes et hâtives. Elles peuvent être cultivées en pot, sur le balcon ou la terrasse. Au sol, elles occupent beaucoup d’espace. Le plant a une croissance continue et ne doit pas être taillé. L’utilisation de cages métalliques, placées en début de croissance, prévient l’affaissement des plants. La récolte s’échelonne sur un court laps de temps, à la fin de l’été. Plusieurs variétés sont intéressantes, principalement pour la conservation.

Le groupe à croissance indéterminée (I)

Les variétés indéterminées ont été développées pour les espaces restreints.Les plants occupent très peu de place au sol puisqu’ils sont grimpants. Il faut les tuteurer solidement, car leur croissance est continue. La récolte est plus tardive, mais continuelle. L’ébourgeonnage (suppression des tiges «nommées drageons» qui croissent à la base des feuilles) et le retrait de fleurs tardives sont des étapes importantes qui assurent une bonne production.

Les tomates rouges
Nom Goût Croissance Utilisation
Big Beef Sucré & juteux Indéterminée Accompagnement, sandwich
Burpee Big Boy Bon Indéterminée Accompagnement, sandwich
Celebrity Succulent, exceptionnel Déterminée Accompagnement, pour cuisson et conserve, jus, salsa

 NomGoûtMaturitéForme du fruit et poids/fruitCroissanceUtilisation en cuisine
Tomate rouge Coeur de boeufBig beefSucré & juteux73 joursTrès gros, rond, 283- 400 g (10-14 oz)IndéterminéeAccompagnement, sandwich
Tomates rouges Burpee Big BoyBurpee Big BoyBon78 joursTrès gros, rond, 283- 454 g (10- 16 oz)IndéterminéeAccompagnement, sandwich
Tomates rouge Bush celebrityCelebritySucculent, exceptionnel68 jours, idéal en contenantGros, rond, 200 g (7 oz)DéterminéeAccompagnement, pour cuisson et conserve, jus, salsa

Les tomates roses
Nom Goût Croissance Utilisation
Pink-A-Licous Bon équilibre entre sucre et acidité Déterminée Salade, salsa, sandwich

 NomGoûtMaturitéForme du fruit et poids/fruitCroissanceUtilisation en cuisine
Tomates roses Pink-a-liciousPink-A-LiciousBon équilibre entre sucre et acidité73 joursRond, lisse, 140- 226 g (5- 8 oz)DéterminéeSalade, salsa, sandwich

Les tomates italiennes
Nom Goût Croissance Utilisation
La Roma III Bonne saveur Déterminée Pâte de tomates, ketchup, conserves, sauces

 NomGoûtMaturitéForme du fruit et poids/fruitCroissanceUtilisation en cuisine
Tomates italiennes La RomaLa Roma IIIBonne saveur76 joursForme de prune, 140-226 g (5-8 oz)DéterminéePâte de tomates, ketchup, conserves, sauces

Les tomates anciennes
Nom Goût Croissance Utilisation
Groseille Blanche Doux et sucré Indéterminée Collation, salade
Manitoba Acidulé et rafraichissant Déterminée (1m) Tranches, conserves, sandwich
Mémé de Beauce Goût d’antan, très savoureuse. Indéterminée Jus, coulis, conserves
Noire de Crimée Pas d’acidité, doux et sucré Indéterminée Collation, salade, enfants.
Petit Moineau Doux et sucré Indéterminée Collation, salade
Tiny Tim Sucré et juteux. Déterminée (45 cm) Collation, salade
Voyageuse Saveur prononcée, acidulée, juteuse Indéterminée Collation, boîte à lunch, intérêt pour les enfants.

 NomGoûtMaturitéForme du fruit et poids/fruitCroissanceUtilisation en cuisine
Tomates anciennes Groseille BlancheGroseille BlancheDoux et sucré80 - 90 joursChair charnue et veloutée, peau blanchâtre à jaune, fruit rond 1 cm en grappesIndéterminéeCollation, salade
Tomates anciennes ManitobaManitobaAcidulé et rafraichissant58 à 65 joursMoyen, rouge, lisse, bien ronde, 10 cm, chair ferme et charnue, Déterminée (1m)Tranches, conserves, sandwich
Tomates anciennes Mémé de BeauceMémé de BeauceGoût d'antan, très savoureuse.80 à 95 joursÉnormes tomates, fruits charnus, multiloculaires, peau fine, rose à rouge, 1kg (35 oz)IndéterminéeJus, coulis, conserves
Tomates anciennes Noire de CriméeNoire de CriméePas d'acidité, doux et sucré70 à 90 joursFruit lisse rouge pourpre à épaule verte, ronds et réguliers, 120 à 150 g (4-5 oz)IndéterminéeCollation, salade, enfants.
Tomates anciennes Petit MoineauPetit Moineau Doux et sucré100 joursMinuscule, rond rouge, 3- 4 g (0,10- 0,14 oz)IndéterminéeCollation, salade
Tomates anciennes Tiny TimTiny TimSucré et juteux.45 - 55 joursPetits fruits ronds 2 - 4 cm, rouges, moins de 25 g, bien fermesDéterminée (45 cm)Collation, salade
Tomates anciennes VoyageuseVoyageuseSaveur prononcée, acidulée, juteuse80 joursFruit rouge vif, étrange, petites tomates siamoises aglutinées, IndéterminéeCollation, boîte à lunch, intérêt pour les enfants.

Les tomates jaunes
Nom Goût Croissance Utilisation
Carolina Gold Peu acide, douce Indéterminée Accompagnement

 NomGoûtMaturitéForme du fruit et poids/fruitCroissanceUtilisation en cuisine
Tomates jaunes Carolina GoldCarolina GoldPeu acide, douce75 joursGros fruit tangerine (300g à 500g) 10,5- 17oz IndéterminéeAccompagnement

Les tomates cerises
Nom Goût Croissance Utilisation
Mini tomates
Bonbon jaune Sucré Indéterminée Collation, salade
Bonbon rouge Sucré Indéterminée Collation, salade
Petites tomates < 20g
Green Doctor’s frosted Sucré, légère acidité Indéterminée Collation, salade
Fantastico Sucré Déterminée (45 cm) Collation, salade
Tomates cerises > 20g
Black Cherry Riche, sucré, complexe Indéterminée Collation,  bruschetta.
Rapunzel Très savoureux et très sucré (12Bx) Indéterminée Collation, salade
Sturdy Jo Très sucré, délicieux Déterminée Cocktail, collation, salade
Sun Sugar Très sucré (10Bx), délicieux Indéterminée Collation, salade
Sweet 100 Très sucré Indéterminée Collation, salade
Tutti Frutti Sucré à très sucré Indéterminée Collation, salade

 NomGoûtMaturitéForme du fruit et poids/fruitCroissanceUtilisation en cuisine
Tomates cerises Bonbon jauneBonbon jauneSucré60 à 90 joursPlus petit qu'une pièce de 10 cents, jauneIndéterminéeCollation, salade
Tomates cerises Bonbon jauneBonbon rougeSucré60 à 90 joursPlus petit qu'une pièce de 10 cents, rougeIndéterminéeCollation, salade
Petites tomates < 20g
Tomates cerises Green Doctor's frostedGreen Doctor's frostedSucré, légère acidité80 à 90 joursPetit fruits à peau verte semi-transparente, 12-15 g (0,5 oz)IndéterminéeCollation, salade
Tomates cerises FantasticoFantasticoSucré50 joursTomate raisin en grappes portées à l'extérieur du plant, rouge 14 g (0,5 oz)Déterminée (45 cm)Collation, salade
Tomates cerises > 20g
Tomates cerises Black CherryBlack CherryRiche, sucré, complexe65 joursViolet à brun, ronde, 15-20g (0,5-0,7oz)IndéterminéeCollation, bruschetta.
Tomates cerises RapunzelRapunzelTrès savoureux et très sucré (12Bx)70 joursLongues grappes de 60cm remplies de fruits de 25g (0,88 oz). RougeIndéterminéeCollation, salade
Tomates cerises Sturdy JoSturdy JoTrès sucré, délicieux55 jours, idéal en contenant28 g (1 oz), rougeDéterminéeCocktail, collation, salade
Tomates cerises Sun SugarSun SugarTrès sucré (10Bx), délicieux65 joursCouleur jaune doré, moins de 25 g (0,88 oz)IndéterminéeCollation, salade
Tomates cerises Sweet 100Sweet 100Très sucré63 jours25 g (0,88 oz) Le plant peut atteindre 2,5m, rougeIndéterminéeCollation, salade
Tomates cerises Tutti FruttiTutti FruttiSucré à très sucré70 jours, préfère la culture en plein solCouleur orange-rouge, 20-30g (0,70-1,05oz)IndéterminéeCollation, salade

Quand et comment planter
  • Lorsque tous risques de gels sont écartés
  • Dans un emplacement protégé des vents offrant plus de 6h de soleil par jour
  • Dans un contenant de plus de 35 cm de diamètre et de plus de 45 cm de profondeur.
  • Utiliser un terreau adapté comme la Terre à jardin ou encore le Potager Urbain
  • Déposer du compost dans le trou de plantation ou au fond du contenant
  • En espaçant de 40 cm les plants indéterminés et de 50 cm les plants déterminés.
  • En retirant les feuilles du bas avant la plantation et en plantant profondément (jusqu’aux feuilles suivantes)

Pour une belle récolte
  • Arrosez régulièrement le matin sans mouiller le feuillage
  • Fertilisez aux deux semaines, après l’apparition des fruits, avec un engrais naturel, riche en potassium.
  • Tuteurez au besoin
  • Retirez régulièrement les gourmands des plants indéterminés.
  • Retirez les parties mortes ou malades.

Tillandsias

Les tillandsias

Connaissez-vous tillandsias? Ces plantes sont le plus souvent suspendues dans les airs! Elles sont intrigantes. La bonne nouvelle c’est que le tillandsia est facile d’entretien et est parfait pour les esprits créatifs.

Les tillandsias en gros…

On surnomme aussi les tillandsias également « plantes aériennes » (air plants).

Ils font partie de la famille des broméliacées. On retrouve ces plantes dans les régions tropicales et humides, en Amérique du Sud et centrale, ainsi que dans le sud des États-Unis, notamment en Louisiane et en Virginie.

Entretien

Les tillandsias sont des plantes qui peuvent pousser rapidement. Les dimensions varient beaucoup d’une espèce à l’autre, soit entre 40 cm et 50 cm de hauteur et entre 10 cm et 1 mètre en largeur.

Aucun substrat n’est nécessaire pour les tillandsias de type aérien. Il suffit de les fixer ou de les accrocher sur des morceaux de bois, de liège ou de roche. Si les plantes sont suspendues, il est recommandé de les placer la tête en bas.

Prévoyez leurs fournir beaucoup de lumière, mais attention pas de soleil DIRECT. Placez-les près d’une fenêtre orientée vers l’ouest durant l’été et de leur donnée davantage de soleil l’hiver.

L’aération et l’humidité sont également primordiales pour ces plantes. Les endroits où se trouvent les tillandsias doivent avoir une bonne circulation d’air et une humidité ambiante assez élevée.

Arrosage

Il est complètement faux de dire qu’aucun arrosage n’est nécessaire! Par contre, étant donné que les racines des espèces dites aériennes n’ont pas de pouvoir d’absorption, l’arrosage se fait par la vaporisation des feuilles ou par de courts trempages de la plante dans un bassin d’eau (à peu près 30 secondes). On évite de vaporiser le cœur de la plante, pour ne pas la faire pourrir.

Arrosez de préférence le matin afin laisser le temps à la plante de sécher durant la journée.

La fréquence des arrosages dépend de la variété du tillandsia, mais également de l’humidité ambiante, de la luminosité et de la température. Plus l’air est humide, moins il faut arroser. On arrose également davantage l’été que l’hiver, lorsqu’il y a plus de lumière.

La fréquence d’arrosage varie également en fonction du type de feuilles de la plante. Ainsi, les feuilles vertes et minces seront arrosées 1 fois par jour en été et aux 3 jours durant le reste de l’année, tandis que les tillandsias à feuilles blanches et épaisses auront un arrosage moins fréquent.

Si les feuilles des tillandsias se referment ou s’enroulent sur elles-mêmes, c’est que la plante manque d’eau et qu’il faut arroser plus fréquemment. À l’opposé, si le bout des feuilles commence à sécher, si la plante devient brune ou molle, c’est que les arrosages sont trop nombreux.

Taille

La taille est relativement simple; éliminez les feuilles jaunies ou abîmées au fur et à mesure de la croissance de la plante. D’ailleurs, après la floraison, il faut couper l’inflorescence à la base de la plante une fois qu’elle a séché.

Floraison

Hé oui, les tillandsias fleurissent! Les floraisons sont magnifiques et très colorées. Par contre, les tillandsias sont monocarpiques, c’est-à-dire qu’ils ne fleurissent qu’une seule fois dans leur vie avant de produire quelques rejets et de dépérir graduellement. Beaucoup de ces plantes changent de couleur lorsque la floraison approche et les feuilles centrales rougissent. Les fleurs peuvent sortir du centre de la plante ou se trouver sur une tige florale.

Source: www.muramur.ca
www.plantzy.com

Succulents

Les cactus

Les cactacées qu’on appelle aussi cactus ou cactées sont des plantes intéressantes qui emmagasinent des réserves d’eau pour faire face à de longues périodes de sécheresse. Découvrez leurs caractéristiques et les conditions optimales de culture. Ces végétaux sauront créer une atmosphère différente et originale dans vos plates-bandes.

LES CACTACÉES

Pour réagir contre l’évapotranspiration, certaines plantes ne produisent plus de feuillage mais plutôt des épines. Il s’agit des cactacées. Ils appartiennent au monde des plantes succulentes, mais ils forment une famille botanique spécifique.

La famille des Cactacées comprend environ 2 500 espèces, provenant en grande partie du Nouveau-Monde, du Nord de la Colombie-Britannique au sud de l’Argentine et du Chili. Christophe Colomb a ramené les premiers cactus en Europe. C’est au XXe siècle que les cactées sont devenus populaires.

Tous les cactus fleurissent, certains deux ans après le semis, d’autres ne produisent des fleurs qu’après des décennies.

La morphologie des cactées

Certains cactus peuvent mesurer jusqu’à 19 m alors que d’autres atteignent à peine 1 cm à l’âge adulte.

Les cactus n’ont plus de feuilles. Ces organes, qui provoque la perte d’eau chez les végétaux sont disparus au cours des siècles, ce qui a réduit de façon significative la surface d’évaporation.

Les cactées ont augmenté au cours des années leur tissu pour emmagasiner l’eau dans leurs tiges. Ils arborent donc aujourd’hui des formes massives pour entreposer de l’eau. Ils ont aussi développé des silhouettes sphériques, colonnaires ou cylindriques. Certains prennent la forme de raquettes. D’autres spécimens arborent des tiges aplaties. Enfin, quelques cactus présentent des formes monstrueuses amusantes.

La fonction des épines

Les épines des cactus sont des feuilles modifiées. Elles sont bien entendu une défense contre les animaux mais elles servent aussi à recueillir l’eau de la rosée ainsi qu’à protéger l’épiderme de ces plantes des rayons ardents du soleil, des vents desséchants et … même du froid.

Le terreau

Ces plantes sont très susceptibles aux excès d’eau. Aussi, leur substrat de culture doit se composer d’une terre rocailleuse, donc assez minéral. Il doit aussi être léger et facile à drainer, pour empêcher que l’eau s’accumule au niveau des racines. L’humidité stagnante entraine le développement de pourritures. Il faut donc procéder aux arrosages lorsque la terre est sèche. Des terreaux spécialisés pour la culture des cactus sont offerts dans les jardineries.

Ce sont des plantes parfaites pour ceux qui oublient … l’arrosage.

Culture à l’extérieur

En été, il ne faut pas hésiter à sortir ces plantes décoratives, qui sont trop souvent confinées à l’intérieur de nos maisons. L’acclimatation des cactus est très importante quand on veut les cultiver à l’extérieur. Lorsque les risques de gel sont passés, on les sort graduellement en les habituant peu à peu au grand air et au soleil.

Culture à l’intérieur

Comme les cactées ne peuvent passer l’hiver sous nos climats, il faut les hiverner dans nos maisons. En général, ces plantes succulentes supportent bien la température de nos intérieurs. Si on veut faire fleurir notre cactus durant l’hiver, on doit le placer dans un endroit sec et frais, soit à environ 10° C, sans trop l’arroser. Cette période de repos provoquera la production de fleurs. Si votre cactus tend à s’étioler, c’est qu’il manque de lumière. Il faut alors le rapprocher d’une fenêtre.

Le nettoyage des cactus

La poussière prive les cactus de lumière, ce qui les fait jaunir. Il faut donc une fois par année leur donner un petit brin de toilette. Il suffit alors d’utiliser un petit pinceau à poils souples en le passant doucement à travers les replis et les épines. Certaines personnes utilisent un sèche-cheveu, à température modérée.

La manipulation

On peut utiliser une bonne paire de gants. En serrant notre cactus dans une bande de papier journal plié pour certaines manipulations, on obtient aussi de bons résultats.

Utilité

Dans les régions qui sont interdites d’arrosage, les cactus sont des plantes d’ornement très prisées. Dans certaines contrées, on s’en sert pour décourager l’intrusion des voleurs et des animaux. Au Québec, les cactacées sont surtout cultivées en pot mais on peut aussi les utiliser facilement en pleine terre.

Source: www.passionjardins.com

La Culture Des Clématites

La culture des clématites

Lieu de plantation : une importance cruciale

Les clématites sont des plantes vivaces capricieuses : elles n’aiment pas être changées de place. Il est donc très important de bien choisir leur emplacement au jardin en s’assurant que le drainage du sol soit excellent. Le secret d’une bonne plantation tient dans un emplacement où les clématites auront la tête au soleil et le pied à l’ombre. Les plantes grimpantes n’aiment ni le vent, ni les courants d’air et seront placées à une quarantaine de centimètres d’un mur car une toiture trop avancée peut empêcher une bonne irrigation des racines.

Comment les planter?

Ces plantes grimpantes nécessitent une technique de plantation bien précise pour s’assurer de leur offrir toute l’aide dont elles ont besoin pour bien se développer. Il faut planter la clématite légèrement inclinée vers son support et enfouir les deux premières feuilles du plant dans le trou, sous le niveau du sol. Cette méthode de plantation évitera que la maladie de la flétrissure de la clématite ne détruise le plant. Remplir le trou d’un mélange de terre à jardin, mousse de tourbe, compost ou fumier et votre enracineur selon les directives.

Au tout début, il faut donner un coup de pouce à votre clématite. Guidez les premières pousses vers leur support! Si la plantation se fait en automne, arroser abondamment et recouvrir le pied de feuilles mortes ou de paillis afin de le protéger du gel.

Pensez à placer du paillis! Les arrosages seront réguliers en période sèche durant les deux à quatre premières années. Ensuite, une plante bien installée assurera seule ses besoins en eau. En période de sécheresse, un manque d’eau trop important diminuera la floraison. Il est conseillé de toujours arroser une plante grimpante au pied pour éviter de mouiller le feuillage.

La taille

L’époque de la taille des clématites diffère suivant les variétés. Pour les clématites à floraison printanière, évitez la taille avant la floraison. Vous pouvez cependant enlever les rameaux qui viennent de fleurir pour faire apparaître de nouvelles pousses. Pour les clématites à floraison printanière et automnale, il faut éviter de les tailler et préférer la suppression des rameaux desséchés. Pour les clématites à floraison estivale et automnale, il est possible de tailler, mais tôt au printemps au-dessus du 5e nœud, soit environ à 40 cm du sol.

Précisons que la clématite peut se passer de taille, mais d’année en année la floraison sera moins abondante et la base de la plante sera dégarnie.

La Culture Du Bambou

La culture du Bambou

Originaire de Chine avant de coloniser le Japon depuis plusieurs millénaires, le bambou fait partie de la famille des graminées, plus précisément des Poacées. Dans les forêts tropicales, il peut pousser jusqu’à 3000 m d’altitude.

Plantation

Les bambous aimeront être plantés dans un sol riche et bien drainé. Le pH pourra être neutre à légèrement acide soit entre 5.5 et 7. L’espace de plantation devrait se situer entre 60 et 120cm (2-4pi) selon le format du plant et l’effet recherché.

Entretien

Le bambou aura besoin de beaucoup d’arrosage spécialement pour la première année suivant sa plantation. Une terre à jardin enrichie de compost suffira pour la première année. Pour les années suivantes, on prendra soin de fertiliser avec un engrais azoté qui peut être d’origine organique ou de synthèse. Les bambous ont deux cycles de croissances annuelles. La plante émettra ses nouvelles pousses que l’on appelle les turions généralement à la fin du printemps. Les chaumes se déploient en début de saison pour atteindre leurs dimensions définitives dans les semaines suivantes. En fin de saison, la plante développe son système racinaire.

Si la plante n’est pas exposée aux vents dominants, les feuilles ont de bonnes chances de demeurer attractives durant la saison hivernale puisqu’elles sont persistantes. Au printemps, les parties aériennes qui n’auront pas survécu devront être rabattues au sol ou à quelques cm du sol selon le cas. La pose d’une protection hivernale est recommandée.

À propos de la floraison

Comme il est mentionné dans plusieurs ouvrages, il est vrai que la floraison du bambou qui peut prendre jusqu’à plusieurs décennies avant de se produire peut être un phénomène grégaire, c’est-à-dire que tous les individus d’une même lignée vont fleurir en même temps, peu importe où ils se trouvent sur la planète. Parfois la floraison est d’une abondance telle, que l’énergie demandée a un effet létal pour la plante. Toutefois, ce phénomène n’arrive que dans peu de cas et la plupart du temps, on assistera à des floraisons sporadiques qui ne causeront pas la mort des plants. Si jamais des inflorescences venaient à apparaître en grand nombre, elles pourront être coupées et les plants fertilisés.

Back To Top
×Close search
Rechercher