skip to Main Content

Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu’ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

*Centre-jardin FERMÉ*

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00
13h00 à 16h30
Samedi
Fermé
Dimanche et férié
Fermé

En-tête article anthurium

Anthurium (langue de feu)

L’anthurium est une très jolie plante d’intérieur, avec une longue floraison. Elle s’offre très bien en cadeau! Par contre, sa culture est un peu particulière qui demande de bonnes explications. C’est un spécimen très prisé par les jardiniers. L’anthurium nous arrive de l’Amérique du Sud donc, d’un milieu très humide.

Cultiver l’anthurium

Anthurium (langue de feu)Pour un anthurium heureux, offrez-lui une bonne lumière vive, mais SANS soleil direct. Comme dans son milieu naturel, il préfère un environnement humide. Le placer dans une salle de bain par exemple, est une très bonne idée. N’hésitez pas à le vaporiser fréquemment. Assurez-vous que la température est assez chaude; entre 18 et 25°C et protégez-le des courants d’air.

La ‘Langue de feu’ est une plante semi-épiphyte; certaines de ses racines sont aériennes. Ces dernières ne doivent pas être mises en terre. Ses fleurs en forme de cœur sont magnifiques en période estivale, offrez-lui un engrais pour plante à fleurs au printemps, juste avant la floraison (1 fois par semaine). Par la suite vous pourrez vous tourner vers une formule tout usage, comme le 20-20-20, une fois par mois pour garder une belle plante en santé.

Pour ce qui est de la taille, elle sera très légère; coupez simplement les fleurs lorsqu’elles commencent à jaunir. Ça favorisera les nouvelles pousses!

Comment l’arroser?

L’arrosage est ce qu’il y a de plus particulier avec cette plante; allez-y modérément, en laissant sécher le terreau de moitié entre les arrosages. Attention de toujours utiliser de l’eau douce (comme l’eau de pluie). Vous pourriez placer le pot sur un lit de billes d’argile humide.

Quand rempoter?

Au printemps vous pourrez faire un rempotage. C’est une bonne occasion de diviser la touffe et de rempoter les jeunes plants si votre plante est plus âgée. Il est très important d’utiliser un substrat léger composé d’un mélange de terreau, écorces, mousse ou fibre de tourbe. Notre terreau pour Orchidée est un très bon choix. L’anthurium se plaît à l’étroit dans son pot. Le rempotage peut se faire annuellement pour les jeunes plants puis à tous les deux ou trois ans pour les plants plus âgés.

Problèmes et maladies!

Surveillez bien l’apparition des pucerons et des cochenilles. C’est surtout les jeunes pousses qui seront sensibles. Si les feuilles ramollissent et jaunissent ou encore si vous remarquez qu’il ne se développe pas, ce peut être le signe que l’environnement est trop froid ou encore que votre plante est dans un courant d’air.

Article zone conseils - Le pothos

Le Pothos (epipremnum aureum)

Le pothos (ou epipremnum) est définitivement LA plante à avoir si vous doutez de vos compétences en tant que jardinier. Elle nous provient de l’Asie du Sud-Est et fait partie de la famille des aracées. Vous cherchez votre première plante d’intérieur? C’est ce que nous vous conseillons. En fait, il s’agit de la plante d’intérieur la plus résistante.

Comment cultiver un pothos?

Pothos (Epipremnum aureum)C’est une superbe plante d’intérieur! Un feuillage luisant vert ou marbré de jaune ou de crème. Dans son milieu naturel, il s’agit d’une plante grimpante, mais vous la retrouverez plus couramment comme plante suspendue (peut atteindre 2 mètres). Attention! Bien que cette plante soit très populaire, sachez que sa sève est très toxique (irritante pour la peau) donc placez-la en hauteur et/ou évitez de l’installer dans une chambre d’enfant.

Il est très facile de la multiplier! Plongez simplement une tige dans l’eau et vous verrez, de petites racines apparaitront. Vous pourrez alors planter cette tige dans un nouveau pot.

Cette plante aime une bonne luminosité, mais tolère des pièces plus sombres. Avec plus de lumière (pas de soleil direct) son feuillage sera beaucoup plus coloré.

Pour ce qui est de la taille, allez-y si votre plante semble dégarnie ou encore si elle prend trop d’ampleur.

Comment l’arroser?

Le mot d’ordre : régularité. Le pothos peut tolérer la sécheresse, mais il faut surtout éviter que ses racines ne baignent dans l’eau. Donc, allez-y avec un arrosage modéré, de façon à maintenir en permanence le terreau légèrement humide. Évitez à tout prix les pots NON perforés. En hiver, réduisez les arrosages. Au printemps et en été, vous pouvez faire un apport en engrais avec une formule équilibrée comme un engrais tout usage 20-20-20.

Quand rempoter?

Cette plante aime être à l’étroit dans son pot. Il n’est pas nécessaire de la rempoter avant longtemps! Par contre, si votre pothos est plus âgé, vous pouvez le rempoter au printemps. Assurez-vous d’utiliser un bon terreau pour plantes d’intérieur puisque celui-ci renfermera juste assez de sable pour favoriser un bon drainage.

Problèmes et maladies!

Si les feuilles de votre pothos redeviennent entièrement vertes, c’est probablement qu’il se trouve dans un endroit très sombre. Les cochenilles aiment particulièrement bien le pothos donc surveillez bien leurs apparitions.

En-tête article argousier

Connaissez-vous l’argousier ?

L’Argousier est un arbuste qui gagne à être connu. Très rustique, il n’a aucun mal avec nos conditions hivernales. Son feuillage bleu-gris arqué et ses masses compactes de  fruits orangés à la fin de l’été en font une plante tout en contraste. Idéal en permaculture, vous pourrez lui faire une place dans votre assiette.

Un fruit à découvrir

Les fruits de l’argousier sont peu connus au Québec, mais sont très populaires en Europe et en Asie. Ils sont riches en vitamines C et E ainsi qu’en protéines et en antioxydants. En fait, ses fruits contiennent 30 fois plus de vitamine C que l’orange. Ils sont acidulés et peuvent rappeler le goût de l’ananas. On utilise normalement les fruits en cuisine pour en faire des gelées ou des confitures. On peut également en extraire le jus qui est très populaire en Asie. On peut en faire du vin. Les fruits se conservent bien au congélateur.

La récolte à la main ressemble à celles des framboisiers : mieux vaut porter des gants et éviter les épines. Les fruits non récoltés régaleront les oiseaux durant l’hiver. Au Québec, les producteurs d’argousier optent plutôt pour la taille de branches entières portant des fruits pour ensuite les congeler. Une fois bien gelées, on sort les branches et on les secoue. Les fruits gelés tombent d’eux-mêmes et on évite les épines. Cependant, si on taille toutes les branches, la saison suivante, on se retrouvera sans fruits puisque les Hippophae produisent leurs fruits sur des rameaux âgés de deux ans.

Une plante aux propriétés impressionnantes

En Europe et en Asie, on utilise les fruits, les feuilles et l’écorce d’argousier. Des préparations d’huile d’argousier sont utilisées dans le traitement des brûlures, des plaies de lit et même des ulcères d’estomac. On retrouve également l’huile d’argousier dans de nombreux cosmétiques. Elle est riche en vitamine E, caroténoïdes, phytostérols et en acides gras essentiels. Les feuilles sèches ou fraîches peuvent être utilisées en infusion.

La culture de l’argousier

L’argousier est un arbuste que l’on retrouve à l’état sauvage principalement au nord-ouest de l’Europe, mais également en Russie et en Asie centrale. C’est un arbuste dioïque, c’est-à-dire que les fleurs mâles et femelles se retrouvent sur deux plants distincts. Seules les femelles peuvent porter des fruits. Pour ce faire, leurs fleurs doivent être pollinisées par celles d’un plant mâle. Un plant mâle peut polliniser jusqu’à sept plants femelles.

L’argousier apprécie les sols sablonneux et bien drainés. Il a la particularité de fixer l’azote atmosphérique. Il nécessite donc très peu d’apports en engrais azoté et peut pousser en sol pauvre. Les Hippophae peuvent également contribuer à enrichir le sol pour favoriser la croissance d’autres plantes. Ils peuvent tolérer la sécheresse, mais ils requièrent un bon apport en eau pour assurer une bonne production de fruits.

Grâce à leur système racinaire se déployant rapidement, les plants d’argousier peuvent être utilisés pour lutter contre l’érosion des sols. Ils ont une bonne tolérance au sel de déglaçage et peuvent être utilisés en bordure des routes.

Un bel arbuste aux multiples usages qui saura s’adapter à son environnement. Il préfère le plein soleil. Un ajout de choix pour vos projets de permaculture.

CONFITURE D'ARGOUSIER AU THYM ET AU BASILIC

Ingrédients :

  • 300 g (2 tasses) d’argousier
  • 1 c. à thé de thym en poudre
  • 20 feuilles de basilic frais, coupées en très fins morceaux
  • 300 g (1 1/2 tasse) de sucre
  • 80 ml (1/3 tasse) d’eau

 

Préparation :

  1. Verser tous les ingrédients dans une casserole, bien mélanger avec une cuillère en bois et porter à ébullition.
  2. Réduire à feu doux et laisser mijoter 20 minutes à découvert, en remuant régulièrement.
  3. Verser la confiture dans le pot à confiture stérilisé au préalable et fermer immédiatement.
  4. Laisser reposer à température ambiante.
  5. Conserver au réfrigérateur une fois ouvert.

Sources
L’association des producteurs d’argousier du Québec www.argousier.qc.ca

Ministère de l’Agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario www.omafra.gov.on.ca

Aliments du Québec www.alimentsduquebec.com

Mes concombres ont des trous dans les feuilles!

La Chrysomèle rayée du concombreLes jardiniers fervents de concombres sont souvent surpris par la visite d’un insecte qui laisse plusieurs trous dans les feuilles. La chrysomèle rayée du concombre est le ravageur le plus important des cucurbitacées en Amérique du Nord. C’est insectes sont nuisibles autant au stade de larve que d’adultes! Les adultes mangent les feuilles, les tiges, les fleurs et les fruits alors que les larves s’attaquent aux racines et aux tiges et parfois les fruits. Vous en remarquerez plusieurs sur la même fleur.

Ce sont les adultes qui hibernent, généralement sous les feuilles mortes ou dans les herbes denses près de l’endroit où vos plants étaient l’an dernier. Au printemps, lorsque la température dépasse les 10°C, généralement vers la mi-mai, ces adultes qui ont hiberné s’activent et se déplacent vers vos plants.

L’adulte a entre 4,5 et 6,0 mm de long et sont rayés noir et jaune. La tête et les antennes sont noires tandis que les pattes sont jaunes et noir.

Les œufs ont entre 0,5 à 0,7 mm de long par 0,3 à 0,5 mm de large. Ils sont de couleur jaune et de forme ovale. Ils sont pondus en grappes dans le sol, à la base du plant. Une femelle peut pondre jusqu’à 1500 œufs dans sa vie.

Bien que l’adulte puisse se nourrir d’une grande variété de végétaux, la chrysomèle rayée du concombre préfère nettement les plants et les fruits de la famille des cucurbitacées.

Qu’est-ce qu’on peut faire pour sauver nos concombres?

La Chrysomèle rayée du concombreMalheureusement, quand on remarque les dommages, le mal est déjà fait! Vous pouvez simplement ramasser les chrysomèles manuellement et les déposer dans un seau d’eau savonneuse. Comme cet insecte se cache le jour, faites-le très tôt le matin. Vous pouvez aussi utiliser un aspirateur portatif!

Pour contenir la chrysomèle rayée, assurez-vous de bien faire une rotation des cultures; on ne plante pas la même chose au même endroit d’année en année. Certaines sources indiquent que les oignon, ciboulette, origan, tanaisie, capucine et camomille allemande repoussent les chrysomèles rayées du concombre. Pourquoi ne pas l’essayer?

L’application d’un insecticide s’avère aussi efficace. Utiliser un produit de type savon insecticide et le pyrèthre ou un mélange des deux. Vous pouvez opter pour le END-ALL, du TROUNCE ou encore du BUG B GONE.

Ortho® Bug B Gon® ECO prêt-à l'emploi 1L

BugBGon

Insecticide End-All

End-All

Savon insecticide Trounce

Trounce

En tête article | Pourquoi mon hydrangée ne fleurit-elle pas

Pourquoi mon hydrangée ne fleurit-elle pas?

L’hydrangée est très populaire dans nos aménagements et ça depuis longtemps. Facile de culture, belle et longue floraison font de ces arbustes un bon choix pour tous les jardiniers. De plus, on retrouve une grande variété de cultivars ce qui fait qu’il est facile d’en trouver pour différentes conditions. Autre fait intéressant est qu’on peut profiter longtemps de la floraison jusqu’en automne ! En effet, même séché, il est possible de garder les fleurs pour en faire des bouquets.

Oups...pas de fleurs, mais pourquoi?

Malgré tout, il peut arriver que votre arbuste ne vous offre pas une floraison aussi abondante que prévu même quasi nulle. C’est très décevant, on en convient, mais il y a quelques façons de remédier au problème.

Sachez que la taille est souvent la source du problème. Il est très important de connaitre la variété puisqu’il y a plusieurs méthodes de taille. Est-ce que vous respectez bien la période d’ensoleillement nécessaire? Pour l’hydrangée paniculée par exemple, il faut tailler les fleurs fanées à environ 1⁄3 des branches et ce à chaque année. Pour les variétés arborescentes, il faut tailler à l’automne à environ 15cm du sol, en forme de boule. Pour les macrophyllas ils n’ont besoin que d’une taille d’entretien au printemps: vieux bois, fleurs fanées et bois mort. Il ne faut PAS TAILLER L’AUTOMNE. Vous pouvez également faire une taille tout de suite après la floraison à la moitié de la nouvelle pousse.

Autre raison, peut-être que les bourgeons ont malheureusement gelés durant l’hiver! Pour le savoir, coupez le bout des branches et observer si le bois est ”vert”. Si c’est le cas, il y a de la vie.

Reconnaissez-vous le vôtre?
Hydrangea paniculée 'Diamant Rouge'

paniculée 'Diamant Rouge'

Hydrangea paniculée 'Bobo'

paniculée 'Bobo'

Hydrangea paniculée 'Limelight'

paniculée 'Limelight'

Hydrangée paniculée 'Pink Diamond'

paniculée 'Pink Diamond'

Hydrangée paniculée 'Little Lime'

paniculée 'Little Lime'

Hydrangée paniculée 'Vanille-fraise'

paniculée 'Vanille-fraise'

Hydrangea arborescente 'Annabelle'

arborescente 'Annabelle'

Hydrangée arborescente 'Radiata Samantha'

arborescente 'Radiata Samantha'

Hydrangea arborescente 'Invincibelle Ruby'

arborescente 'Invincibelle Ruby'

Hydrangée marcophylla 'Endless Summer'

marcophylla 'Endless Summer'

Hydrangée macrophylla 'Blushing Bride'

macrophylla 'Blushing Bride'

Hydrangée macrophylla 'Blue Bird'

macrophylla 'Blue Bird'

Un petit aide-mémoire
Aide-mémoire | Pourquoi mon hydrangée ne fleurit-elle pas

Source aide-mémoire: provenwinners

Les zones de rusticité du Québec

La zone de rusticité vous avez déjà entendu parler? En fait, la rusticité est la capacité d’une plante à résister aux froids de l’hiver. Pour nous aider, le territoire canadien a été classifié en 9 zones qui vont de 0 à 8. Rappelez-vous seulement que les chiffres les plus élevés correspondent aux endroits où l’hiver est le plus doux (ou simplement inexistant, par exemple dans les pays tropicaux).

De plus, chaque zone est divisée en deux, soit la classe «a» et «b» (la classe «a» étant légèrement plus froide).

À quoi servent les zones de rusticité?

En gros, elles servent à savoir si une plante tolèrera bien la température de votre région, spécialement l’hiver! Elle aura peut-être besoin d’une protection spéciale. Lorsque vous choisissez une plante, sélectionnez-en une portant le numéro de zone de votre région OU ayant un chiffre plus bas.

Peut-être que votre région se retrouve dans un microclimat? Ces microclimats sont souvent favorisés par de brises-vents ou encore qui reçoit une bonne couche de neige. Une bonne quantité de neige peut faire une grande différence, puisqu’elle reste le meilleur isolant qui soit. C’est encore mieux lorsqu’elle arrive tôt! Elle protège du froid les parties situées sous la surface.

Si vous êtes effectivement dans cette situation, il peut être possible de planter des végétaux de zones plus élevées. Là vient l’importance d’une BONNE protection hivernale.

Quelle est votre zone?
VilleZone
Baie-Comeau3A
Chicoutimi3B
Alma3B
Roberval3B
Amqui3B
Sainte-Agathe4A
Thetford Mines4A
Gaspé4A
Baie-Comeau4A
La Malbaie4A
Saint-Georges4A
Saint-Raymond4A
Arundel4A
Lamèque4A
Mont-Tremblant4A
Sainte-Marie-de-Beauce4B
La Pocatière4B
Rivière-du-Loup4B
Princeville4B
Sainte-Claire4B
Sherbrooke4B
Warwik4B
Thetford Mines4B
Disraéli4B
Shawinigan4B
Sainte-Anne-des-Lacs4B
Saint-Étienne-de-Lauzon4B
Saint-André-Avelin4B
Victoriaville4B
Saint-Félix-de-Valois4B
Gatineau5A
Saint-Vallier5A
Rimouski5A
Trois-Rivières5A
Montebello5A
Joliette5A
Bécancour5A
Saint-Jérôme5A
Lachute5A
Sherbrooke5A
Drummondville5A
Ayer's Cliff5A
Hawkesbury5A
L'Avenir5A
Lac Brome5A
Québec5A
Warwik5A
Vaudreuil5B
L'Assomption5B
Moncton5B
Saint-Jean-sur-le-Richelieu5B
Sainte-Madeleine5B
Sorel5B
Granby5B
Sainte-Thérèse5B
Verchères5B
Sainte-Hyacinthe5B
Terrebonne5B
Valleyfield5B
Ottawa5B
Laval6A
Sainte-Dorothée6A
Montréal6A
Longueuil6A
Pierrefonds6A

Vous n’avez pas trouvé votre ville? Regardez par ici —> Ressources naturelles Canada

Pourriture apicale de la tomate

La pourriture apicale

Vous faites une tournée du potager et surprise…le dessous de vos tomates est devenu noir ! Pas très ragoûtant tout ça. Pourtant, le reste du plant semble en bonne santé, vous avez arrosé et ajouté du compost lors de la plantation. Que se passe-t-il? Il s’agit probablement de la pourriture apicale.

Dans les faits, qu’est-ce que c’est?

La pourriture apicale de la tomateL’apparition de tache noire sous les tomates s’appelle la pourriture apicale ou nécrose apicale. Elle est principalement due à une irrégularité dans l’arrosage. Beaucoup d’eau pour une période de temps, suivi par un manque d’eau sur une période prolongée fait que la plante n’absorbe pas bien le calcium du sol et le problème devient sérieux.

Agir avant, la meilleure méthode

Il vaut mieux prévenir que guérir ! En mettant en place quelques bonnes mesures culturales, vous allez prévenir l’apparition de la pourriture apicale.

  • Assurez-vous d’utiliser le bon terreau adapté à votre site de plantation. Pour la culture en contenant, il est plus sage d’utiliser un terreau spécialement conçu. Pour une plantation en pleine terre, une terre à jardin mélangé à un bon compost fera l’affaire. Les tomates sont gourmandes !
  • L’arrosage doit être le plus régulier possible. En général pour un potager en pleine terre arroser 2 fois par semaine devrait être suffisant pour la plupart de légumes. En période de canicule, on arrose un peu plus.
  • Assurer qu’il n’y a pas  d’accumulation d’eau au pied des plants. Votre sol devrait bien se drainer.
  • Fertiliser avec un engrais riche en calcium et riche en phosphore pour la formation des fruits. Vous pouvez utiliser du fumier de poule en granule de la marque Acti-sol. Il est naturel et contient 7% de calcium.
  • Un ajout d’engrais est bien, mais trop ce n’est pas mieux. Assurez-vous de ne pas abuser.
  • Éviter d’abimer les racines en sarclant.

Quoi faire quand le mal est fait ?

Retirez les fruits affectés le plus rapidement possible. Ajustez l’arrosage et appliquez un engrais riche en calcium. Ça devrait aider à ce que le problème ne réapparaisse pas.

En-tête - La lieuse de l'hydrangée

Que ce passe-t-il avec les feuilles de mon hydrangée?

Au premier coup d’œil, voir les feuilles de son hydrangée (hydrangea) dans cet état peut-être assez perturbant. C’est le signe de la présence de la lieuse de l’hydrangée, un petit papillon qui pond sur les tiges, soit à l’automne ou au printemps. Tout d’abord, il est important de préciser que les dommages causés par les chenilles de la lieuse de l’hydrangée sont uniquement esthétiques! Il n’y a aucun danger pour la santé de votre plante. Seulement les feuilles et les boutons floraux seront affectés.

De quoi s’agit-il?

La lieuse de l’hydrangée (Exartema ferriferanum) est un petit papillon qui pond sur les tiges, soit à l’automne ou au printemps. Les dommages apparents sont dus aux petites chenilles vertes à tête noire qui éclosent. Elles lient les feuilles terminales ensemble avec des fils de soie pour former un abri dans lequel elles se nourrissent des feuilles et des boutons floraux. C’est ce qui donne cette apparence bizarre à vos feuilles.

Que peut-on faire?

Si on parle d’une légère infestation, ouvrez simplement les feuilles liées pour exposer la chenille et écrasez-la.

Si votre hydrangée souffre d’une sévère infestation, taillez toutes les tiges à 10 cm du sol, tôt au printemps ou à l’automne, pour éliminer les œufs. Ne vous inquiétez pas, cette taille ne compromet pas la floraison puisque les espèces qui sont généralement affectées par la lieuse fleurissent sur les nouvelles pousses de l’année. (Comment tailler votre hydrangée)

Il est très important de jeter les résidus de taille. Ne les compostez pas!

Il y a toujours l’option d’un contrôle avec un pesticide à faible impact dont l’ingrédient actif est le Bacillus thuringiensis ssp. kurstaki (Btk). Il faut effectuer le traitement tôt au printemps, avant que les chenilles ne soient à l’abri dans les feuilles repliées.

Passez nous voir au centre-jardin, nos spécialistes sauront vous conseiller sur la meilleure solution pour vous.

Source: espacepourlavie.ca

En-tete-article-compagnonnage-potager

Le compagnonnage 101 au potager

Que vous soyez débutant ou un expert au potager, le compagnonnage devrait être LE geste à adopter lorsque vous planifier la plantation de vos légumes. En fait, ce terme signifie simplement de cultiver en même temps différentes sortes de plantes comestibles dans un même bac ou dans une même planche de culture. Pourquoi se donner tant de mal vous me dites? Notre argument béton sera de vous dire que, plus vous cultivez une grande diversité de plantes comestibles, moins votre potager sera attaqué par les insectes et les maladies. C’est une réponse suffisante pour vous convaincre?

Le compagnonnage, prouvé scientifiquement!

Ce qui était autrefois un ‘truc de grand-mère’ est maintenant prouvé scientifiquement! Par exemple, l’association de la tagète avec les pommes de terre. Dans un article de synthèse publié en 2010 dans la revue scientifique Applied Soil Ecology, on démontre que ces fleurs peuvent dans certaines conditions repousser les nématodes – des petits vers microscopiques – qui s’attaquent aux racines de certains légumes. Ces plantes peuvent s’échanger divers services (fertilisation, action répulsive ou toxique sur des insectes spécifiques et/ou des mauvaises herbes). Principalement utilisé avant l’invention des pesticides chimiques, le compagnonnage est à nouveau utilisé depuis quelques années dans le cadre de la permaculture par exemple ou encore de l’agriculture biologique.

Pratiqué même par les autochtones!

Les autochtones pratiquaient l’association appelée ‘Les trois sœurs’. Ils organisaient leurs potagers autour de 3 variétés, qui étaient plantées ensemble : le maïs, la courge et les haricots. Comme le maïs est très haut, il poussait au milieu et servait de support aux haricots grimpants. La courge, qui plutôt rampant, couvrait plutôt le sol autour, limitant ainsi les mauvaises herbes et retenant l’humidité. Les haricots étaient parfaits pour enrichir le sol en azote, dont ont bien besoin les deux autres plantes.

Le compagnonnage est une pratique qui a tout avantage à être apprivoisé. Pour vous guider, voici une liste des bonnes associations à faire.

Plantes potagères

LégumesPlantes compagnesPlantes ennemies
AilBette à carde, Betterave, Camomille, Céleri, Épinard, Fenouil, Fraisier, Laitue, SarietteCarotte, Chou, Ciboulette, Fève, Haricot, Navet, Pois, Pomme de terre, Sauge, Soja, Tomate
ArtichautBetterave, Haricot, Laitue, TomateEstragon, Persil, Pois, Salsifis
AspergeTomate, Cerise de terre, Persil, Roquette, SaugeBette à carde Betterave, Oignon
AuberginePois, Bourrache, Estragon, Haricot, Persil, ThymOkra, Pomme de terre, Tomate
Bette à cardeAil, Camomille, Haricot, Chou, OignonAsperge, Betterave, Concombre, Mais, Melon, Pomme de terre, Tomate
BetteraveAil, Artichaut, Brocoli, Camomille, Célerie, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Échalotte, Fraisier, Haricot nain, Laitue, Oignon, RadisBette à carde, Carotte, Épinard, Fève, Haricot à rame, Mais, Poireau, Pomme de terre, Tomate
BrocoliAneth, Betterave, Concombre, Cornichon, Fraisier, Menthe, Origan, Romarin, ThymSauge, Tomate, Zucchini
CarotteAbsinthe, Cerise de terre, Chicorée frisée, Ciboulette, Échalote, Endive, Haricot, Oignon, Piment fort, Poivron, Poireau, Pois, Coriandre, Sauge, Romarin, Radis, Salsifis, Sauge, TomateAil, Aneth, Betterave, Menthe, Persil
CéleriAil, Betterave, Haricot, Chou, Ciboulette, Concombre, Endive, Fenouil, Poireau, Oignon, TomateLaitue, Persil, Pomme de terre
CéleriacHaricot, Chou, Poireau, Oignon, TomateLaitue, Pomme de terre
Cerise de terreBasilic, Bourrache, Asperge, Carotte, Oignon, Persil, Pois, SaugeChou, Fenouil, Mais, Pomme de terre
Chou d'été, d'automne et d'hiverAbsinthe, Aneth, Bette à carde, Bourrache, Betterave, Camomille, Céleri, Céleriac, Échalote, Endive, Haricot, Laitue, Marjolaine, Menthe, Oignon, Origan, Pomme de terre, Romarin, Roquette, Thym, SaugeAil, Cerise de terre, Ciboulette, Citrouille, Courge, Fenouil, Fraisier, Sarriette, Tomate
Chou de BruxellesAneth, Bourrache, Betterave, Céleri, Cerfeuil, Haricot, Marjolaine, Menthe, Oignon, Origan, Pomme de terre, Romarin, Thym, SaugeAil, Ciboulette, Fraisier, Sarriette, Tomate
Chou-FleurAneth, Bourrache, Betterave, Céleri, Haricot, Marjolaine, Menthe, Oignon, Origan, Pomme de terre, Romarin, Thym, SaugeAil, Ciboulette, Fraisier, Sarriette, Tomate
Chou KaleHaricot, Betterave, Céleri, Oignon, Pomme de terre, Thym, SaugeAil, Ciboulette, Fraisier, Tomate
Chou-raveHaricot nain, Betterave, Chou, Céleri, Concombre, Laitue, Oignon, Pomme de terre, Épinard, TomateAil, Ciboulette, Haricot grimpant, Piment fort, Poivron
CitrouilleHaricot, Mais, Marjolaine, Menthe, RadisPomme de terre, Chou
Concombre et CornichonAneth, Brocoli, Camomille, Céleri, Chou rave, Ciboulette, Cumin, Fenouil, Haricot, Laitue, Marjolaine, Okra, Origan, Pois, RadisBette à carde, Menthe, Sauge, Romarin, Rue, Sarriette, Sauge, Tomate, Zucchini
Courge d'été, d'hiver et ZucchiniBetterave, Bourrache, Haricot, Marjolaine, Menthe, Mais, Origan, RadisChou, Pomme de terre, Tomate
ÉchaloteBetterave, Chou, Carotte, Fraisier, Laitue, Pomme de terreCiboulette, Haricot, Pois, Soya, Tomate
EndiveCarotte, Navet, Poireau, RadisArtichaut, Estragon, Laitue, Salsifis
ÉpinardAil, Aubergine, Chou, Chou rave, Céleri, Fraisier, Navet, Oignon, Pois, RutabagaBetterave, Fenouil, Pomme de terre, Tomate
FraisierAil, Bourrache, Ciboulette, Cresson, Échalote, Épinard, Endive, Haricot, Laitue, Mâche, Navet, Oignon, Poireau, Sauge, Thym, TomateBrocoli, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur
Haricot à écosserArtichaut, Aubergine, Bette à carde, Bourrache, Carotte, Chou-fleur, Chou, Citrouille, Courge, Fraisier, Mais, TomateAil, Betterave, Ciboulette, Échalotte, Fenouil, Oignon, Persil, Poireau, Pomme de terre
Haricot grimpantArtichaut, Aubergine, Bette à carde, Marjolaine, Tomate, Pomme de terre, Radis, Romarin, SarietteAil, Betterave, Chou rave, Ciboulette, Échalote, Fenouil, Oignon, Persil, Poireau
Haricot nainArtichaut, Aubergine, Betterave, Bette à carde, Bourrache, Céleri, Céleriac, Chicorée frisée, Chou, Carotte, Chou-fleur, Courge, Fraisier, Mais, Melon, Navet, Pomme de terre, Radis, Romarin, SarrietteAil, Ciboulette, Échalote, Fenouil, Oignon, Persil, Poireau
LaitueAil, Artichaut, Betterave, Cerfeuil, Chicorée frisée, Chou, Chou rave, Concombre, Échalote, Fraisier, Laitue, Oignon, Navet, Panais, Pois, Radis, SalsifisCéleri, Céleriac, Persil
MaïsCitrouille, Courge, Haricot à écosser, Haricot nain, Persil, Pois grimpantBette à carde, Betterave, Cerise de terre, Menthe, Romarin, Tomate
Melon d’eau, miel et cantaloupHaricot nain, Marjolaine, Maïs, OkraBette à carde, Pomme de terre
Navet et rutabagaAneth, Épinard, Haricot, Fenouil, Fraisier, Laitue, Mâche, Menthe, Pois, romarin,tomateAil, Oignon, Radis
OignonBetterave, Bette à carde, Camomille, Chou, Carotte, Céleri, Céleriac, Cerise de terre, Chou rave, Endive, Fenouil, Fraisier, Laitue, Mâche, Panais, Piment fort, Poivron, Pomme de terre, Radis, SarrietteAsperge, Ciboulette, Haricot, Pois, Navet, Sauge, Soya, Tomate
OkraBasilic, Concombre, Melon, PoisTomate, Aubergine, Poivron
PanaisLaitue, Oignon, Pois, Salsifis, TomateAneth, Fenouil, Persil, Pomme de terre
PoireauCarotte, Céleri, Céleriac, Fenouil, Fraisier, Mâche, Origan, SalsifisBetterave, Haricot, Persil, Pois, Sauge
Pois et pois mangetoutAubergine, Carotte, Cerise de terre, Concombre, Épinard, Endive, Laitue, Maïs, Menthe, Okra, Panais, Pomme de terre, Radis, TomateAil, Artichaut, Ciboulette, Échalote, Fenouil, Oignon, Persil, Poireau
Poivron et piment fortBasilic, Carotte, Marjolaine, Oignon, OriganChou rave, Ciboulette, Fenouil, Okra, Tomate
Pomme de terreChou, Chou rave, Échalote, Mâche, Oignon, Pois, ThymAil, Aubergine, Bette à carde, Betterave, Céleri, Céleriac, Cerise de terre, Citrouille, Courge, Échalote, Endive, Épinard, Haricot, Melon, Panais, Persil, Radis,Tomate
RadisBetterave, Carotte, Chicorée frisée, Citrouille, Concombre, Courgette, Haricot, Pois, Laitue, Menthe, Persil, Oignon, TomateCerfeuil, Navet, Pomme de terre
RoquetteAsperge, Chou, Sauge
SalsifisCarotte, Laitue, Oignon, Panais, PoireauArtichaut, Endive
SoyaChoux, Céleri, Concombre, Céleri, Fraise, Maïs, Pomme de terre, TomateAil, Échalote, Oignon
TomateArtichaut, Asperge, Basilic, Bourrache, Carotte, Céleri, Céleriac, Ciboulette, Chou rave, Cresson, Fraisier, Haricot, Mâche, Menthe, Navet, Oignon, Panais, Persil, Poireau, Radis, Sauge, ThymAil, Aubergine, Bette, Betterave, Brocoli, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Concombre, Cornichon, Courge, Courgette, Échalote, Épinard, Fenouil, Maïs, Oignon, Okra, Piment, Poivron, Pois, Pomme de terre

Fines herbes

Fines HerbesPlantes compagnesPlantes ennemies 
AnethBrocoli, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Concombre, Cornichon, NavetCarotte, Panais, Persil
BasilicCerise de terre, Okra, Piment fort, Poivron, TomateRue
BourracheAubergine, Cerise de terre, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Courge, Courgette, Fraisier, Haricot, Tomate
CamomilleAil, Bette à carde, Betterave, Concombre, Cornichon, Chou, Menthe, OignonMenthe
CerfeuilLaitue, Chou de BruxellesRadis
CibouletteCarotte, Céleri, Concombre, Cornichon, Fraisier, TomateAil, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Échalote, Fève, Haricot, Oignon, Piment, Pois, Poivron
CoriandreAnis, Carotte, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Cornichon, Oignon, Pomme de terreFenouil
CuminConcombre et Cornichon
EstragonAubergineArtichaut, Endive
FenouilAil, Céleri, Concombre, Navet, Oignon, PoireauAbsinthe, Cerise de terre, Chicorée frisée, Coriandre, Courgette, Épinard, Haricot, Panais, Piment fort, Poivron, Pois, Tomate
MarjolaineChou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Concombre, Courge, Haricot, Marjolaine, Persil, Piment fort, Poivron, RomarinThym
MentheBrocoli, Camomille, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Citrouille, Courge, Navet, Pois, Radis, TomateCarotte, Camomille, Concombre, Cornichon, Maïs
OriganBrocoli, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Concombre, Courge, Haricot, Persil, Piment fort, Poivron, RomarinThym
PersilAsperge, Aubergine, Cerise de terre, Maïs, Marjolaine, Radis, Romarin, TomateArtichaut, Aneth, Carotte, Céleri, Haricot, Laitue, Panais, Pomme de terre, Poireau, Pois
RomarinBrocoli, Carotte, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Haricot, Marjolaine, Navet, Origan, Persil, SaugeConcombre, Cornichon, Maïs
SarrietteAil, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Haricot, OignonConcombre, Cornichon, Sauge
SaugeAsperge, Carotte, Cerise de terre, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Fraisier, Romarin, Roquette, Tomate, RueAbsinthe, Ail, Brocoli, Concombre, Cornichon, Oignon, Poireau, Sarriette
ThymAubergine, Brocoli, Chou, Chou de Bruxelles, Chou-fleur, Fraisier, Pomme de terre, TomateMarjolaine, Origan

Fleurs comestibles et potagères

Quelques associations bénéfiques 
BourracheFraises, courges et Tomates
CapucineTomates, courges, radis, céleris, coriandre, arbres fruitiers et la plupart des légumes
MonardeTomates
SouciTomates, asperges et pommes de terre
TagèteTous les légumes, tomates et basilic
TournesolMais, pois et concombres

Vous réalisez un potager en contenant?
En-tête article association culinaire fines herbes

Les fines herbes…goûtez la différence!

À l’extérieur comme à l’intérieur, les fines herbes sont faciles à cultiver. Leurs parfums et leurs saveurs offrent de grandes possibilités d’agencements avec les plats que vous cuisinez. OSEZ!

Les fines herbes font ressortir la saveur des aliments. Voici quelques associations culinaires parfaites pour agrémenter vos plats préférés.

Association culinaire des fines herbes
Quel est le meilleur moment pour récolter vos herbes?

La récolte des herbes se fait idéalement le matin. À cette période de la journée, les parties aériennes des fines herbes sont bien fermes et regorgent de saveurs.

Comment cueillir les fines herbes?

Pour bien récolter vos herbes en gardant leur saveur et vos plants productifs, vous devez :

  • Manipuler délicatement les parties comestibles.
  • Récolter des parties de tiges et non juste les feuilles ici et là sur le plant. Cela permet de préserver l’apparence ornementale de votre plan.
  • Cueillir vos herbes juste avant l’éclosion des bourgeons floraux pour des herbes plus goûteuses, qui se conservent plus facilement.
  • Retirer les fleurs avant leur épanouissement afin de conserver toute la saveur des feuilles et des tiges.
  • Les cueillir tout au long de la belle saison en petite quantité.
  • Ne jamais prélever plus du 1/3 de la plante à la fois, sauf pour la dernière récolte.

Variation des récoltes selon le type de plants

Bien qu’on puisse cueillir quelques tiges tout au long de l’été, les récoltes plus productives varient, en fonction du type de plant.

Annuelles et bisannuelles

À la première récolte, au mi-été, dès la formation des bourgeons floraux, prenez soin de laisser cinq rangées de feuilles sur chaque tige. La seconde se fera à la fin de l’été, avant le gel. Vous couperez la plante en entier.

Vivaces

La première année, effectuez de petites cueillettes afin de favoriser leur croissance. Les années suivantes, quatre récoltes peuvent être effectuées durant l’été (2/3 du plant à la fois). La dernière récolte se fait avant le gel, en prenant soin de laisser au moins 1/3 du plant au jardin.

Back To Top
Rechercher