Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu'Ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

Lundi au vendredi
8h00 à 20h00
Samedi
8h00 à 17h00
Dimanche et férié
9h00 à 17h00

Potager Pot Pepiniere Villeneuve

Planification du potager

Les mois d’hiver représentent un moment idéal pour effectuer la planification du potager.

 

Étape 1 : choix de l’emplacement

Il suffit de déterminer un espace d’environ 10 mètres carrés destiné au potager. Cet espace devra être ensoleillé et à proximité d’un point d’eau pour faciliter l’arrosage.

Vous demeurez en condo ou en appartement, qu’à cela ne tienne! Plusieurs municipalités mettent à la disposition des jardiniers des parcelles de terrain dans les jardins communautaires. C’est l’occasion rêvée de s’initier au jardinage, car plusieurs jardiniers d’expérience sont présents sur les lieux. De plus, les outils nécessaires sont fournis par l’association. Il ne vous reste qu’à apporter vos semences et transplants de légumes et, pourquoi pas, de petits fruits.

Si vous préférez jardiner en toute intimité, le potager en pots sur le balcon est une avenue non négligeable. Plusieurs cultivars de légumes et de fruitiers ont été développés pour occuper de petits espaces. Par ailleurs, il existe sur le marché des pots avec réserve d’eau qui permettent de réduire la fréquence des arrosages et facilitent les escapades loin de la maison. Des dispositifs d’arrosage de jardinières permettent aussi l’irrigation de celles-ci dès qu’elles s’assèchent.

Étape 2 : préparation du site

Pour la culture en pleine terre, il est recommandé d’ameublir le sol à l’aide d’une fourche bêche et d’y incorporer un bon compost tel que le compost de crevette Solmer afin d’augmenter le taux de matière organique du sol ainsi que sa fertilité. Il est aussi recommandé de faire une analyse de pH du sol aux deux ans. Le pH visé pour la majorité des plantes est de 6.5 à 7.5. Pour la culture en pots, un terreau léger, riche en compost avec une bonne capacité de rétention d’eau tel que le terreau Ma Jardinière Plus, demeure un excellent choix.

Étape 3 : choix des légumes racines

Même si quelques petits risques de gel perdurent, il est possible d’introduire les légumes racines au potager. Les carottes et les radis sont généralement disponibles sous forme de semences libres ou de rubans de semences. Des rubans biodégradables contenant les semences à intervalles réguliers permettent d’effectuer un semis plus rapidement avec l’espacement optimal entre chaque plant.

Pour un approvisionnement régulier, deux cultivars différents de carottes peuvent être utilisés, l’un pour une récolte hâtive en été et l’autre pour une récolte tardive en automne. Il suffit de vérifier le nombre de jours requis avant la maturité. Dans le cas des radis, il est préférable de faire un semis toutes les 2 ou 4 semaines afin de s’assurer d’avoir des radis croquants tout au long de la saison.

Afin d’éloigner la mouche de la carotte qui perce la racine de celle-ci et la rend impropre à la consommation, il suffit de planter des oignons ou des échalotes de part et d’autre des rangs de carottes.

Pour les amateurs de panais, il est recommandé de les semer en les intercalant sur les rangs de radis. Les radis poussent plus rapidement et protègent les panais du soleil. Le sol demeure frais et humide pendant que les plantules de panais s’enracinent. Lorsque les radis sont récoltés, les panais peuvent alors profiter du soleil et poursuivre leur croissance.

Étape 4 : choix des plants de tomates

Les plants de tomates peuvent être plantés au jardin lorsque les risques de gel sont passés. Un espace de 2’ x 2’ ou de 0,6m x 0,6m par plant de tomates doit être prévu afin d’assurer un ensoleillement adéquat pour le mûrissement des fruits. La culture de basilic à proximité des plants de tomates accroît les qualités gustatives des tomates alors que les plants de basilic bénéficient des conditions semi-ombragées créées par les plants de tomates. Plusieurs cultivars sont disponibles sur le marché selon l’utilisation.

  • Tomates rouges : Coeur de boeuf, Ultrasonic, Bush Celebrity, Brandywine, Dufresne-Savignac
  • Tomates roses : Pink Girl,
  • Tomates cerises ou raisins : Sweet 100, Sugary, Sweet Million
  • Tomates italiennes : San Marzano, Roma
  • Variétés anciennes : Verte Zébrée, Petite Poire Jaune
  • Tomates pour contenants et jardinières : Tumbling Tom

Étape 5 : choix des légumes feuilles

Une fois les risques de gels passés, plusieurs légumes feuilles peuvent être semés à intervalles réguliers tout comme les radis. C’est le cas des laitues. De beaux mélanges peuvent être confectionnés avec les laitues Boston, frisées, feuilles de chêne ou romaines. Des transplants peuvent être utilisés pour la première récolte alors que les prochaines récoltes proviendront de semis faits au jardin. La bette à carde est un légume feuille au pétiole et aux nervures teintées de rouge, d’orangé ou de jaune. Elle donne de la couleur aux salades avec une délicieuse vinaigrette aux framboises. Elle peut aussi être utilisée pour les sautés.

Étape 6 : Concombres, zucchinis et compagnie

Les cucurbitacées exigent un sol bien réchauffé. Le semis peut être fait directement au jardin pour les concombres. Il est préférable d’utiliser des transplants pour les zucchinis, les melons, les courges ou les citrouilles. Il est important de planter ce type de plante dans un endroit bien aéré où la circulation d’air se fait facilement afin de réduire l’incidence de maladies de feuillage comme le blanc. Certains cultivars peuvent être cultivés sur treillis afin de minimiser l’espace requis alors que d’autres n’atteignent que de petites dimensions tel que le concombre Fanfare qui est idéal pour la culture en contenant.

  • Concombres anglais :
  • Concombres pour contenants :
  • Concombres pour cornichons :

Étape 7 : autres légumes

Des transplants peuvent aussi être utilisés pour accélérer la production des choux, choux-fleurs, brocoli et choux de Bruxelles. Il en va de même pour les cerises de terre et les aubergines. Il faut prévoir un accès facile au pourtour des plants de cerises de terre, car les fruits, une fois mûrs, tombent au sol. En ce qui concerne les aubergines, le cultivar ‘Barbetane’ donne de gros fruits mauves alors que le cultivar ‘Fairy Tales’ donne de petits fruits mauves striés de blanc.

Quant aux haricots, pois et pois mange-tout, il est préférable de les semer directement au jardin afin d’éviter qu’ils ne s’emmêlent avant leur sortie extérieure. Il faut par contre attendre que les risques de gels soient passés. Pour les jardins en contenants, il est aussi possible de sortir les contenants le jour et de les rentrer à l’intérieur les nuits de gelées tardives au printemps. Il faudra leur prévoir un support pour grimper lors de la plantation.

Étape 8 : petits fruits

Pour ce qui est des petits fruits, des plants de rhubarbe, de bleuets, de mûres, de framboises, de groseilles ou de gadelles peuvent fournir le dessert. Les mûriers et framboisiers peuvent s’avérer envahissants. Il est important d’acidifier le sol avant la plantation des bleuetiers. Cette opération peut être réalisée en utilisant un terreau de plantation pour plantes acidophiles ou en incorporant du soufre au sol existant. Il est recommandé de cultiver les fraisiers en contenants (jardinières, balconnières, pots divers) afin d’éviter que les rejetons n’envahissent votre potager.

Étape 9 : fines herbes et fleurs comestibles

Finalement, il est possible d’introduire vos fines herbes favorites pour préparer vos plats thématiques et tisanes. De même, des fleurs comestibles telles que l’hémérocalle et la capucine peuvent égayer vos salades. Les feuilles de capucine sont un bon substitut aux épinards dans les lasagnes. Le goût sera légèrement poivré.

Bon jardinage et bon appétit.

Source: Fiche horticole Pépinière Villeneuve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher
%d blogueurs aiment cette page :