Bienvenue!

Bien plus qu'une jardinerie traditionnelle, Pépinière Villeneuve vous éblouira par l'immensité et la beauté de son site. Avec ses serres ultramodernes et ses vastes aires de production, la Pépinière Villeneuve cultive chaque année plus de 200 000 plantes en pot, regroupant 1 000 variétés de vivaces et d’arbustes ainsi qu’une grande sélection de fleurs annuelles. Au cœur de l'érablière, découvrez de magnifiques jardins aménagés pour vous inspirer. Une collection de plus de 1 000 plantes matures! De par l'emplacement particulier du centre-jardin et notre statut de producteur, nous avons su faire de notre passion un mode de vie et un milieu de vie. Notre équipe qualifiée saura vous guider et vous conseiller.

Pépinière Villeneuve

951 rang de la Presqu'Ile
L'Assomption (Qc) J5W 3P4
Tel: (450) 589-7158
Fax: (450) 589-4916
www.pepinierevilleneuve.com

Lundi au vendredi
8h00 à 20h00
Samedi
8h00 à 17h00
Dimanche et férié
9h00 à 17h00

Chenille à tentesC’est une belle journée, vous enfilez vos bottes et vos gants, beaucoup de travail vous attend au jardin. Lorsque vous passez devant votre superbe pommier…AH NON, DES CHENILLES! Ce bel arbre remplit de belles fleurs est littéralement envahi de ces petites chenilles noires avec des marques bleues (ou rouges). Que se passe-t-il? Est-ce dangereux? Mon pommier va-t-il mourir? Que puis-je faire? Bien, sachez que vous n’êtes pas le seul propriétaire d’arbre qui fait cette surprenante découverte au printemps. Il n’y a pas matière à s’inquiéter si on agit au bon moment. La chenille à tente est l’un des prédateurs les plus courants et les plus visibles de nos arbres.

 

 

''Tente'' de la chenillePourquoi les appeler  »Chenilles à tentes »? Tout simplement parce que tous les soirs, elles se retirent dans un abri de soie qui ressemble à une tente. Vous verrez cet abri assez facilement dans les branches de votre arbre. Il existe bien sûr plusieurs espèces de chenilles à tente comme la tordeuse du cerisier, la plus courante, la chenille à tente estivale et la livrée des forêts. Elles font toutes beaucoup de dégâts, défoliant ou presque l’arbre dans lequel elles se trouvent.

Leurs principales hôtes sont le pommier, le frêne, le cerisier, l’orme, l’érable et le saule. Elles peuvent se disperser sur d’autres végétaux des environs, retournant toutefois dans leur tente chaque soir. L’intensité des dégâts est différente chaque année; parfois les nids de chenilles à tente sont plutôt parsemés. Alors, les dégâts sont moins alarmants. D’autres années, beaucoup d’arbres hôtes dans le secteur sont infestés et alors la défoliation est assez visible. Les chenilles se nourrissent en colonies. Au début, les chenilles ne font que squelettiser les feuilles. Plus tard, elles dévorent les feuilles en entier. Dans les cas d’infestation graves, la totalité des feuilles d’un arbre peut être mangée.

Intervention

En pleine forêt, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Un arbre fort et en santé saura y survivre et de nouvelles feuilles feront leurs apparitions en quelques semaines. De plus, certains oiseaux s’en nourrissent. Chez vous, quand elles s’installent dans un arbre ornemental ou fruitier, il faut les contrôler et c’est assez simple à faire. Elles ont un point faible! Le fait de retourner dans leur  »tente » chaque soir vous donne un grand avantage. Coupez les branches sur lesquelles le nid est installé et jetez la  »tente » dans un sac de plastique scellé. Vous n’aurez qu’à jeter le tout aux vidanges.

BTK

Vous avez aussi l’option d’utiliser un insecticide. Celui que nous vous proposons est même BIO! Les seules formulations d’insecticides autorisées pour lutter contre les ravageurs forestiers au Québec sont celles à base de Bacillus thuringiensis var. kurstaki. Donc nous vous proposons le BTK. Ce qui est beau avec le BTK c’est que les impacts négatifs sur l’environnement sont pratiquement absents.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 3 =

Rechercher